L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Grande braderie au Royal Monceau

Par Céline Chahi
,
le 19 juin 2008
L'hôtel parisien Royal Monceau se sépare de la quasi-totalité de son prestigieux mobilier lors d'une vente aux enchères. Un moyen comme un autre de faire de la place avant la rénovation annoncée de l'établissement par Philippe Starck.
Le Royal Monceau, établissement emblématique de l'art de vivre à la française, s'apprête à tourner une page de son histoire. Dans la perspective de son imminente rénovation, Alexandre Allard, son propriétaire, a décidé de se défaire, par le biais d'une vente aux enchères, d'une bonne partie de son mobilier. Ainsi, depuis le 19 juin, le son du marteau des commissaires priseurs résonne dans les couloirs de l'hôtel, déserté de ses clients pendant toute la durée des travaux.

Tout doit disparaître !

L'événement organisé par la maison de vente Cornette de Saint Cyr, avec la collaboration de Court'Art, comprend 3.000 lots. De nombreuses pièces, comme la suite Royale, les cinq suites présidentielles, le hall, le bar ou encore les deux restaurants, seront tour à tour vidées de leurs éléments de décoration. Tables, chaises, lustres, tapis et même rideaux : tout le mobilier est amené à disparaître en 4 jours ! Même les 203 chambres et suites, avec leur mobilier du XVIIIe et XIXe siècles, sont concernées.
Chaise porteur - vente enchères Royal Monceau
Chaise porteur - vente enchères Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
 Un mobilier de prestige à l'instar, par exemple, de cette chaise à porteur en bois redoré style Louis XVI (voir ci-contre) dont le prix est estimé entre 2.000 € et 3.000 €. Figurent également sur le catalogue des objets à l'effigie du Royal Monceau comme de l'argenterie, de la porcelaine ou du linge de toilette... Peut-être Mistinguett, Joseph Kessel, Michel Polnareff, Michael Jackson, Robert De Niro, fidèles clients de l'hôtel, s'en sont-ils servis un jour !
Une fois complètement vidé, l'hôtel fera l'objet d'une rénovation dirigée par le célèbre designer Philippe Starck. Un projet de grande ampleur dont les détails n'ont pas encore été dévoilés. « Nous souhaitons faire du Royal Monceau un des hauts lieux de la vie parisienne grâce à un concept hôtelier encore inédit. Il fera redécouvrir l'esprit de fête et le rayonnement culturel des années folles », a simplement indiqué Sylvain Ercoli, directeur Général de l'hôtel. Suspense, donc, jusqu'à la réouverture de l'établissement prévue à l'automne 2009 !
Pour découvrir quelques uns des objets mis en vente et l'hôtel avant les travaux, cliquez sur suivant.
Renseignements sur la vente : www.cornette.auction.fr et sur l'hôtel : www.royalmonceau.com
Grande braderie au Royal Monceau

Commode - Grande braderie au Royal Monceau

Commode - vente Royal Monceau
Commode - vente Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Commode par Jean-François Hache à Grenoble (non estampillée), époque Louis XVI.
Estimation : 10.000 / 12.000 €
Commode - Grande braderie au Royal Monceau

Argenterie - Grande braderie au Royal Monceau

Argenterie - Royal Monceau
Argenterie - Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Argenterie à l'effigie du Royal Monceau.
Argenterie - Grande braderie au Royal Monceau

Hall d'entrée de l'hôtel

Hall d'entrée du Royal Monceau
Hall d'entrée du Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Hall d'entrée de l'hôtel

Salon Royal - Grande braderie au Royal Monceau

Salon Royal - Royal Monceau
Salon Royal - Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Salon Royal - Grande braderie au Royal Monceau

Bar - Grande braderie au Royal Monceau

Royal's Bar - Hôtel Royal Monceau
Royal's Bar - Hôtel Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Bar - Grande braderie au Royal Monceau

Suite présidentielle - Grande braderie au Royal Monceau

Suite présidentielle - Hôtel Royal Monceau
Suite présidentielle - Hôtel Royal Monceau © Hôtel Royal Monceau
Suite présidentielle - Grande braderie au Royal Monceau
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic