L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Terre Neuve : des logements acidulés

le 30 août 2010
Située a proximité du centre ville de Villefranche-sur-Saône (69), sur une parcelle en longueur, entre un boulevard et un jardin public jusqu'ici enclavé, l'opération de construction de logements sociaux nommée Terre Neuve a vu le jour. Une réalisation très colorée de l'architecte Vincent Prioux.
Cet ensemble de logements sociaux se distingue par une barrette traversante de deux étages composée de 18 logements, et par des maisons imbriquées, au nombre de 12. Sur toute la longueur du site, l'opération est posée sur un parking souterrain desservant les logements.
Mais ce qui frappe avant tout, c'est la couleur des façades qui adopte, en effet, un flamboyant rouge-framboise. Un choix de l'architecte Vincent Prioux, qui a opéré une "libre interprétation des enduits ocres utilisés traditionnellement dans la région". "Ces couleurs participent à l'identification du lieu et soulignent sa plastique découpée en même temps qu'elles procurent une ambiance de rue singulière", souligne-t-il.
De plus, un espace "tampon" est créé entre les logements et l'espace public sous la forme d'un balcon filant, abrité d'une peau de bois à claire-voie et modulable, préservant ainsi l'intimité des habitants. Il fait également à la fois office d'accès et de véritable pièce extérieure.
A l'intérieur des logements collectifs, les circulations ont été réduites au minimum - c'est-à-dire de 1,5 m² - afin d'augmenter les surfaces de salons de presque 25% par rapport à une opération standard. Une pièce d'environ 8 m² est aussi proposée dans la moitié des logements servant de bureau, de salle de jeux ou permettant un agrandissement ultérieur de la chambre enfants.
Enfin, les salons sont dotés de grandes fenêtres pliantes et coulissantes offrant une ouverture totale de leur façade sur balcon. L'espace du salon est ainsi doublé, et une continuité totale entre intérieur et extérieur est proposée.

Des maisons superposées

Concernant les maisons individuelles, elles sont composées de deux grappes de maisons réparties autour de deux placettes publiques donnant sur la venelle. Les accès se font, soit par un jardinet pour celles du rez-de-chaussée dotées d'un jardin-patio, soit par un escalier, pour celles à l'étage : cela permet une interaction entre l'espace public et l'espace privé, un sentiment d'espace accru, mais également des lieux d'échanges possibles entre voisins.
Par ailleurs, "la volumétrie emprunte au vocabulaire découpé des maisons et des anciens ateliers alentour et utilise la tuile imposée par la réglementation urbaine comme un élément de définition d'un paysage des toitures", souligne Vincent Prioux. Les pentes en sont donc soulignées, traitées par une simple arête nette sans détail perturbateur, presque exagérées volontairement pour permettre de donner à voir le surplus de volume que proposent les maisons : duplex, salons ou chambres double hauteur.
Enfin, chaque maison est dotée d'un atelier, installé soit en limite de jardin, soit à l'intérieur et mis en scène par une couleur spécifique foncée sur la venelle.

Fiche Technique

Nom de l'opération : Terre Neuve
Période de construction de l'opération : De février 2007 à avril 2009
Maître d'ouvrage : Habitat Beaujolais Val de Saône (HBVS)
Maître d'œuvre : Vincent Prioux et Cédric Petitdidier du cabinet Petitdidierprioux Architectes
Coût Total HT : 4,1 millions d'euros
Ce projet a concouru aux Trophées Batiactu Construction & Innovation 2010, dont les résultats seront dévoilés le 21 septembre prochain. Maison à part fait partie du jury ! Pour retrouver l'ensemble des dossiers participants, cliquez sur le lien suivant : http://trophees.batiactu.com/
Terre Neuve : des logements acidulés

Un ensemble de logements sociaux

Un ensemble de logements sociaux - construction neuve
Un ensemble de logements sociaux - construction neuve © vincent prioux
Cet ensemble de logements nommé Terre Neuve est composé, entre autres, d'une barrette traversante de 18 appartements s'étalant sur une parcelle d'une centaine de mètres offrant une accroche sculpturale côté boulevard.
Un ensemble de logements sociaux

Un mélange de rouge-framboise

Un mélange de rouge-framboise - construction neuve
Un mélange de rouge-framboise - construction neuve © Vincent Prioux
Des façades de couleur rouge-framboise, un choix de l'architecte Vincent Prioux qui a souhaité opéré une libre interprétation des enduits ocres utilisés traditionnellement dans la région.
Un mélange de rouge-framboise

Une micro-opération urbaine

Une micro-opération urbaine - construction neuve
Une micro-opération urbaine - construction neuve © vincent prioux
Le cahier des charges consistait en la construction de 30 logements intermédiaires à R+2. La volonté du maître d'ouvrage n'était pas de densifier excessivement le terrain, mais d'opter pour une qualité de vie proche du logement individuel tout en s'inspirant de la densité du centre ville tout proche.
Une micro-opération urbaine

Des logements imbriqués

Des logements imbriqués  - construction neuve
Des logements imbriqués - construction neuve © Vincent Prioux
Les accès se font soit par un jardinet pour celles du rez-de-chaussée dotées d'un jardin-patio, soit par escalier, pour celles à l'étage.
Des logements imbriqués

Une continuité entre intérieur et extérieur

Une continuité entre intérieur et extérieur - construction neuve
Une continuité entre intérieur et extérieur - construction neuve © Vincent Prioux
Les salons sont dotés de grandes fenêtres pliantes et coulissantes permettant une ouverture totale des façades sur les balcons.
Une continuité entre intérieur et extérieur

Un espace-salon doublé

Un espace-salon doublé - construction neuve
Un espace-salon doublé - construction neuve © Vincent Prioux
Une maison individuelle en étage avec une terrasse-enclos.
Un espace-salon doublé
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic