L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une chaise de 10 mètres de haut en plein coeur de Nancy

Par C. Chahi Bechkri
,
le 29 mars 2012
Ville de Nancy
Ville de Nancy © Ville de Nancy
Afin d'annoncer l'hommage qui sera rendu à partir du mois de juin au célèbre architecte Jean Prouvé, la ville de Nancy a installé, en plein milieu de la célèbre place Stanislas, une reproduction géante de l'une de ses oeuvres cultes : la chaise n°4. Une installation qui ne passe pas inaperçue !
La ville de Nancy et la communauté urbaine du Grand-Nancy sont en pleine ébullition. A partir du 30 juin, elles vont rendre hommage à l'une de leurs plus célèbres personnalités, l'architecte Jean Prouvé, à travers toute une série d'événements. Le but : "inscrire de façon pérenne son œuvre au cœur de la cité".
Au programme : inauguration de deux nouveaux espaces présentant son travail et quelques-unes de ses pièces emblématiques ; organisation de quatre expositions temporaires dans quatre lieux différents de la ville et d'un parcours urbain sur les traces de son histoire ; publication d'un catalogue et bien d'autres initiatives encore. Bref, une manifestation qui s'annonce de grande ampleur !

La chaise n° 4 version XXL

Ville de Nancy
Ville de Nancy © Ville de Nancy
 Souhaitant souligner son caractère hors-norme et, en même temps, l'annoncer au plus grand nombre, les étudiants en design de l'ENSA (Ecole nationale supérieure d'art) ont décidé de réaliser un totem géant représentant l'une des chaises emblématiques de Jean Prouvé : la chaise n°4. Financée par l'entreprise France-Lanord-Bichaton, cette réalisation exceptionnelle a été installée en plein milieu de la célèbre place Stanislas, lieu mythique central de la ville.
Conçue en 1934 par l'architecte, cette chaise est reconnaissable à "ses pattes arrières en tôle pliée, dessinées pour absorber les balancements". Un design que les étudiants ont fidèlement respecté mais qu'ils ont décliné à une beaucoup plus grande échelle puisque la chaise mesure 10 mètres de haut. Une démesure qui ne manque pas d'interpeller les passants !
Hormis les proportions, la seule variante notable se situe au niveau du matériau mis en œuvre : la tôle a été remplacée par du bois. Un changement particulièrement significatif puisque la ville de Nancy a toujours entretenu un lien privilégié avec ce matériau.
Une chaise de 10 mètres de haut en plein coeur de Nancy
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic