L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un nouveau président pour l'Ordre des architectes

Par Propos recueillis par Céline Galoffre
,
le 19 novembre 2010
lionel carli
lionel carli © DR
Lionel Carli vient d'être élu président du Conseil national de l'Ordre des architectes (CNOA) pour une durée de trois ans. Il succède à Lionel Dunet, président depuis 2007. Quels sont ses objectifs ? Ses priorités ? Interview.
Maison à part : Vous venez d'être élu à la tête du Conseil national de l'Ordre des architectes (CNOA), comment envisagez-vous votre mandat ?
Lionel Carli :
Je veux que ce soit un mandat de partage en étant au plus proche des confrères sur le terrain, notamment à travers l'apport d'outils. Bien sûr, nous poursuivrons les actions menées en matière de sensibilisation et de formation et inciterons à se former tout au long de la vie.
Maison à part : Vous êtes désormais porte-parole des architectes, comment abordez-vous cette fonction ?
Lionel Carli :
c'est une lourde tâche qui vient de m'être confiée. Vu le contexte turbulent avec la crise, je compte m'appuyer sur mes 24 confrères. Je veux une équipe de combat, mais surtout je veux que cette institution représente pour les architectes leur maison commune. On est auprès d'eux, à leur écoute, à l'écoute des régions avec comme objectif de travailler avec eux et pour eux.
Maison à part : L'Ordre des architectes d'Ile-de-France a lancé récemment l'architecture dans les classes. La démocratisation de l'architecture auprès du grand public fait-elle partie de vos préoccupations ?
L.C :
Nous souhaitons que l'architecture dans les classes progresse car demain, les enfants auront cette notion au fond d'eux et surtout parce que ce sont les futurs consommateurs d'architecture. Plus largement, l'architecte doit être un moteur dans la société, c'est pourquoi nous allons continuer à échanger avec nos partenaires : donneurs d'ordres, prescripteurs... afin de montrer qu'on est en phase. Mais au final, ce sont les architectes eux-mêmes, bien formés et compétents, qui sont un vecteur de qualité. On compte sur l'ensemble de la profession pour être un faire-valoir sur le terrain.
Maison à part : Justement, les architectes communiquent peu...
L.C : La grande majorité est composée de petites structures. De ce fait, encore plus dans le contexte économique actuel, elles n'ont pas les moyens d'être sur tous les fronts et la communication passe au second plan.
Maison à part : En matière de défis, on peut souligner aussi celui de l'architecture durable. Quelle est votre position à ce sujet ?
L.C :
J'espère que demain, on va passer au-delà de l'architecture durable et de l'architecture responsable et parler d'architecture tout simplement. Il faut que ces thématiques tombent dans une normalité. Quand on parle de développement durable, la préoccupation première doit 'être de construire un bâtiment répondant au programme, respectueux de son environnement, correctement inséré dans le site et prioritairement façonné pour ceux qui vont le vivre.'....
Maison à part : Quels sont encore les freins ?
L.C :
Construire durable aujourd'hui coûte cher parce qu'on est encore, malheureusement, dans le registre de l'exception. Tant que l'architecture durable restera connotée par les labels et les performances, elle sera toujours considérée comme d'exception, donc chère ! Avec la RT 2012 et le Grenelle, on peut espérer que l'architecture deviendra la norme et qu'elle sera abordable.
Maison à part : Quel est, selon vous, le grand défi à venir de l'architecture ?
L. C :
Etre plus présent auprès des collectivités locales. Montrer à ces dernières qu'elles peuvent s'appuyer sur nous et qu'on est un des maillons essentiels des programmes. Se poser les bonnes questions, jouer un rôle d'assistance à la maîtrise d'ouvrage et être là en amont des projets, tels sont nos défis futurs.

Lionel Carli en quelques dates...

Lionel Carli a occupé le poste de conseiller du conseil régional de l'Ordre des architectes de Basse-Normandie de 1990 à 1996 et de 2002 à 2004 et en a assuré la présidence de 1996 à 1998 et de 2004 à 2007. Elu vice-président du conseil national en 2007, il a notamment animé la Commission urbanisme et pris en charge l'ensemble des dossiers relatifs à la mise en œuvre du Grenelle de l'Environnement.
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Rouen Normandie en 1983 et Urbaniste D.I.U.A.P., la même année (Université Paris VIII), Lionel Carli a créé deux agences d'architecture et d'urbanisme, la première à Granville en 1986 et la seconde à Caen en 1997.
Un nouveau président pour l'Ordre des architectes
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic