L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Ampoules à incandescence : la fin a sonné

Par C.Chahi
,
le 1 juillet 2009
ampoule electricité
ampoule electricité © MAP
Conformément à une convention signée avec le Ministère de l'Ecologie, les acteurs de la grande distribution et du bricolage ont, depuis mercredi, retiré de la vente les ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 100 Watts. D'ici 2012, elles devraient toutes avoir disparu de la circulation...
Inutile de les chercher. Depuis mercredi, les ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 100 Watts ont, en théorie, toutes été retirées des rayons des grandes surfaces et des magasins de bricolage. Dans le cadre des engagements du Grenelle de l'environnement, il a en effet été décidé qu'elles devaient progressivement disparaître au profit des lampes basse consommation (LBC) jugées plus économiques et surtout plus écologiques. Selon le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable, ce remplacement devrait en effet permettre "d'économiser 8 térawatts-heure de consommation d'électricité à l'horizon 2016, soit l'équivalent de deux fois la consommation annuelle d'électricité des habitants de Paris". Décidée en octobre 2008 et concrétisée par la signature d'une convention, cette mesure est vivement soutenue par l'ADEME qui rappelle que les ampoules à incandescence "consomment quatre à cinq fois plus d'énergie qu'une lampe basse consommation et ont une durée de vie six à dix fois plus courte".

Recyclage intensifié

En contre partie, les acteurs de la grande distribution et du bricolage se sont engagés à "augmenter la part de marché des lampes basse consommation de catégorie A et B pour qu'elles atteignent une part de marché de 35% fin 2010". Un marché qui est déjà, comme le note l'ADEME, en pleine progression puisqu'entre 207 et 2008, il a déjà fait un bond de 30%, portant à 53 millions le nombre de lampes basse consommation mises sur le marché. Parallèlement, les professionnels ont également promis de faire des efforts pour "augmenter la collecte et le recyclage des produits en fin de vie". Contrairement aux lampes à incandescence qui peuvent être jetées à la poubelle, les lampes basse consommation doivent faire l'objet d'un recyclage spécifique. Ces dernières contiennent du mercure qui, même présent en faible quantité (en moyenne 3 mg par ampoule), peut présenter un risque de pollution pour l'environnement. C'est Récylum, éco-organisme agréé par le Gouvernement, qui, depuis le 15 novembre 2006, se charge d'organiser la collecte des lampes usagées. En 2008, son action avait permis de récupérer 700 tonnes de LBC dont les constituants avaient ensuite été valorisés. Pour accompagner la fin des ampoules à incandescence, Récyclum a d'ailleurs d'ores et déjà mis à la disposition des distributeurs 1.000 meubles de collecte supplémentaires, soit 3.000 meubles en tout.
A noter que cette vague de retrait n'est que la première d'une longue série. Selon le calendrier établi par le ministère, elle devrait se poursuivre le 31 décembre 2009 avec les ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 75 Watts, en juin 2010 avec celles de 60 Watts, en Août 2011, avec celles de 40 Watts et, enfin en décembre 2012 avec le retrait des ampoules de 25 Watts. En ce qui concerne les ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 100 Watts, les grandes surfaces et les magasins de bricolage doivent avoir écoulé leur stock d'ici le 1er septembre.
Pour consulter la convention sur le retrait de la vente des ampoules à incandescence et la promotion des lampes basse consommation, cliquez ici.
Et pour accéder au guide "Les lampes basse consommation" édité par l'Ademe, cliquez ici.
Ampoules à incandescence : la fin a sonné
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic