L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Fin des ampoules classiques : et après ?

Par Céline Galoffre
,
le 8 octobre 2010
Après le retrait des lampes incandescentes à 100 W, puis celles de 75 W en fin d'année 2009, les 60 W disparaissent progressivement des linéaires depuis cet été. La fin des ampoules classiques a donc bel et bien sonné. Par quoi les remplacer ? Sur quoi misent les industriels ? Réponses.
2012 sonne le glas pour les lampes dites classiques en Europe. Même si, aujourd'hui, près d'un produit sur deux est toujours à incandescence, les consommateurs vont devoir s'adapter à un nouveau marché.
En effet, la nouvelle réglementation européenne a établi un calendrier précis visant à mettre fin à l'utilisation des ampoules énergivores dans les deux prochaines années. En France, le Grenelle de l'environnement a même anticipé l'agenda : depuis 2009, les 100W et les 75 W ont été retirés des rayons ; le 1er juillet 2010, ce sont les 60W ; puis ce sera le tour des 40 W fin août 2011. D'ici à environ 2 ans, les 15 et les 25 W n'existeront plus et les lampes basses consommation prendront complètement la relève. Pour favoriser leur remplacement, la convention signée entre l'État et les différents acteurs de la grande distribution et du bricolage, prévoit la promotion des lampes "vertes". Effet de mode, geste écolo, conseils... le secteur va devoir sortir le grand jeu.

Les industriels en marche

Mais les industriels n'ont pas attendu, ils sont déjà sur la brèche pour sensibiliser le public. Et chacun y va de son petit argument. Chez Osram, on se dit prêt à relever le défi : "Il faut s'adapter à l'attitude du consommateur et anticiper", explique Jacky Brossand, directeur commercial grand public de l'entreprise. Avant d'ajouter : "Tout cela passe aussi par l'explication des nouvelles technologies". Un point sur lequel tout le monde semble d'accord. Ainsi, le réseau de distribution indépendante pour le Bâtiment et l'Industrie, Socoda, a édité un guide sur la lumière afin d'éclairer les professionnels sur les innovations. Et quand on parle de nouveautés dans le secteur, on pense à trois procédés : les lampes à Leds, les fluo-compactes et les halogènes haute efficacité. Et c'est sur ce dernier système qu'Osram mise : "Il est moins cher que le fluo-compacte et on croit en sa survie après 2016, notamment en le faisant passer de la classe C à B", souligne Jacky Brossand, même si le groupe n'en oublie pas les deux autres techniques. De son côté, l'Association française de l'éclairage (AFE) vante les lampes fluorescentes compactes qui "ont une durée de vie moyenne de 6 à 20 fois plus longue et permettent de réaliser jusqu'à 80 % d'économies d'énergie". Même chose pour la technologie des LED qui, toujours selon elle, "permet d'atteindre jusqu'à 90 % d'économies d'énergie par rapport à l'incandescence classique". Afin de se mettre en ordre de marche, les industriels vont même jusqu'à adapter leurs unités de production. Par exemple, Osram prévoit de débloquer un budget de 15 millions d'euros pour transformer son usine alsacienne.

Des inquiétudes...

Si tous les professionnels s'entendent pour tout faire pour réussir le passage vers les lampes basse consommation, certaines voix s'élèvent et s'inquiètent de la présence de mercure dans les lampes fluo-compactes. C'est pourquoi l'Ademe s'est saisi du sujet et, après enquête, a publié un avis en juin 2010 précisant que ces produits contiennent "de faibles quantités de mercure". Toutefois, l'organisation insiste sur l'importance du tri et du recyclage afin de limiter l'impact sur l'environnement. L'agence, qui s'est également emparé du dossier concernant l'émission de champs électromagnétiques, préconise de "maintenir une distance de 30 cm avec la lampe, lors des utilisations prolongées (par ex, lampe de bureau ou lampe de chevet)", à des "fins de confort et de précaution".
Avec les nombreux conseils et dispositions mises en place, l'extinction des ampoules à filament devrait s'effectuer... tout en douceur.
Découvrez les caractéristiques des trois typologies des lampes de demain, en cliquant sur suivant.
Fin des ampoules classiques : et après ?

Les lampes halogènes haute efficacité

Halogènes haute efficacité
Halogènes haute efficacité © AFE
Les caractéristiques
- Allumage instantané
- utilisation sur variateur de lumière
- lumière identique à celle des lampes à incandescentes
- type de lumière : douce, blanche et brillante
- Durée de vie moyenne : jusqu'à 3 ans
- Economie : entre 30 et 50%
- Fin de vie avec les déchets ménagers
Source : AFE
Les lampes halogènes haute efficacité

Les lampes fluo-compactes

Fluo-compactes
Fluo-compactes © AFE
Les caractéristiques
- Allumage quasi-instantané
- Utilisable sur variateur ou minuterie
- Quantité de mercure faible
- Type de lumière : plusieurs ambiances lumineuses au choix
- Durée de vie : jusqu'à 15 ans
- Economie : jusqu'à 80%
- Recyclable
Source : AFE
Les lampes fluo-compactes

Les lampes à Led

leds
leds © AFE
Les caractéristiques
- Utilisable sur variateur selon les modèles
- Allumage instantané
- Pas de mercure
- Type de lumière : plusieurs ambiances lumineuses au choix
- Durée de vie : jusqu'à 25 ans
- Economie : jusqu'à 90%
- Recyclable
Source : AFE
Les lampes à Led
Nous vous recommandons

Découvrez cette maison basse consommation qui s’intègre parfaitement dans son environnement marquant sa différence grâce à son esthétisme et en offrant d'excellentes performances énergétiques.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic