L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Imbroglio autour du compteur électrique "intelligent" Linky

le 21 juin 2011
Linky
Linky © Linky, le compteur électrique communicant - ERDF
Le nouveau compteur d'EDF, Linky, avait pour objectif d'être une source d'économie pour le consommateur, permettant de l'assister dans sa consommation. Mais EDF avait omis de lui annoncer les 3,5 euros pour des services supplémentaires. Alors service gratuit ou payant ?
Le Parisien qui titrait mardi matin "Les compteurs Linky payants" est peut-être allé vite en besogne. En effet, le montant de 3,5 euros par mois, pointé du doigt par le quotidien, que doivent payer les abonnés disposant du compteur "intelligent", correspond en réalité "à un service supplémentaire et facultatif proposé par EDF", a souligné le ministère de l'Industrie. De son coté, EDF a assuré que "ce service était pour l'instant facultatif, [...] qu'aucune décision définitive n'a été prise".

Une simple expérimentation

Dans les deux zones où le Linky est actuellement testé, en Indre-et-Loire et à Lyon, EDF fait ainsi payer 3,5 euros par mois pour donner accès aux services de ce compteur, à un nombre restreint "d'abonnés cobayes". Ce service permet "d'accéder à un espace personnel et sécurisé via Internet, où il peuvent visualiser leur consommation, en euros, en kWh, et en CO2, comparer consommation réelle et consommation prévisionnelle, bénéficier d'alertes en cas de dépassement de seuil de consommation, disposer de conseils personnalisés, etc...", a expliqué le ministère.
Toutefois, le gestionnaire de lignes électriques ErDF, filiale à 100% d'EDF, en a profité pour se désolidariser complètement de sa maison mère en soulignant que l'article évoquait "une offre d'un fournisseur", EDF en l'occurrence, et non celle du distributeur, ErDF. Avant d'ajouter : "L'objectif de la mise en place de ce compteur est que le client fasse des économies d'énergie. Mais ses modalités doivent être déterminées par les pouvoirs publics." EDF qui mettait en avant l'économie de 50 euros par an (en moyenne) grâce à Linky propose un abonnement de 46 euros par an (3,5x12), un bon moyen de récupérer le manque à gagner.
De surcroît, il n'y a pas que sur les abonnements "payants/ gratuits" que les avis divergent, même si cela reste dans un cadre financier. Il y a quelques jours, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) avait estimé le coût de généralisation de Linky, aux 35 millions de foyers, à 8 à 9 milliards d'euros alors qu'ErDF estime officiellement ce coût à 4 milliards d'euros. Affaire à suivre.
Imbroglio autour du compteur électrique "intelligent" Linky
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic