L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les compteurs "intelligents" obligatoires en 2012 déjà contestés

Par L C-M
,
le 8 septembre 2010
compteur intelligent
compteur intelligent © Céline Chahi Bechkri
Les compteurs électriques "intelligents" vont devenir obligatoires dans les logements neufs dès 2012, selon la publication d'un décret au Journal Officiel. Toutefois, collectivités locales et associations pointent du doigt leur coût et leurs performances techniques.
Selon la publication d'un décret au Journal Officiel, jeudi dernier, les logements neufs devront disposer de compteurs électriques "intelligents" dès 2012. "Dès lors que l'expérimentation en cours sera concluante et que les caractéristiques techniques et les modalités de déploiement auront été fixées, cette obligation entrera en vigueur", a indiqué, à l'AFP, le ministère de l'Ecologie après la publication du décret.
Ces nouveaux appareils auront la capacité de délivrer au distributeur la consommation électrique pratiquement en temps réel. Les usagers pourront donc gérer à distance les relevés de consommation, les ouverture et clôture de contrat, ainsi que les changements de puissance des installations, sans l'intervention d'un technicien.

Un prix trop élevé ?

Toutefois, des voix discordantes se font déjà entendre. Les collectivités locales soulèvent le problème du prix de l'installation de ces compteurs. En effet, selon la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), une association regroupant près de 500 collectivités territoriales et établissements publics, l'addition pourrait être salée. Elle affirme que l'installation des nouveaux compteurs électriques, financée par les usagers, devrait être plus chère que prévue, soit environ 8 milliards d'euros au lieu des 4 milliards d'euros annoncés par ErDF.
Dans le détail, l'association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) note que la facture pourrait s'élever de 120 euros à 240 euros pour les usagers, à raison de 1 à 2 euros par mois pendant 10 ans. Mais ce coût reste trop flou pour l'association, d'autant que les frais annexes concernant l'entretien et la durée de vie de ces compteurs restent encore méconnus.

La confidentialité des données

La CLCV a également émis des doutes sur l'efficacité technique des compteurs et sur leur capacité à protéger les données confidentielles des utilisateurs. Dans ce sens, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a déjà préconisé au gestionnaire du réseau, au mois d'août dernier, d'apporter des "garanties sérieuses sur la sécurisation de ces données et leur confidentialité".
De son côté, l'association de consommateurs UFC-Que choisir demande au ministre de l'Energie, Jean-Louis Borloo, de prendre trois mesures : prolonger l'expérimentation jusqu'au 30 juin prochain, établir un bilan économique et technique complet avant une éventuelle décision de généralisation et opter pour un financement partagé entre ErDF, les fournisseurs et le consommateur.
Tous les logements, neufs mais aussi anciens, doivent être équipés de compteurs intelligents d'ici à 2020.

Facture : un calculateur en ligne

Suite à la hausse de 3% des tarifs réglementés de l'électricité le 15 août, l'Institut national de la consommation (INC) a mis en ligne un calculateur pour vous aider à mieux appréhender l'évolution de votre facture d'électricité. Après avoir choisi votre profil d'abonné chez EDF en fonction de votre type d'abonnement, de la puissance de votre disjoncteur et de votre consommation annuelle, le calculateur vous permet d'estimer simplement : le montant de votre facture annuelle avant et après le 15 août, ainsi que le pourcentage d'évolution de votre facture depuis cette date.
Pour calculer l'évolution de votre facture d'électricité, cliquez ici
Les compteurs "intelligents" obligatoires en 2012 déjà contestés
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic