L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les Français de plus en plus informés sur les énergies renouvelables

le 2 mars 2010
solaire
solaire © SunGlad
Les Français sont majoritairement favorables aux énergies renouvelables, d'après un baromètre réalisé par l'Ademe. Le solaire et l'hydraulique restent les solutions les plus spontanément citées, même si les autres types de production d'énergies renouvelables sont de mieux en mieux connues. Détails.
Les énergies éolienne et solaire sont les plus populaires auprès des Français : c'est ce qu'indique la dernière édition du baromètre de l'Ademe sur les Français et les énergies renouvelables. Quelque 97% de la population s'estiment favorables au développement de ce type d'énergie, et les Français sont 68% à plébisciter le solaire, et 43% sont en faveur de l'éolien. Si le solaire bénéficie d'une bonne image, d'autres énergies sont citées moins spontanément, telles que la biomasse (seulement 18%), l'énergie hydraulique (22%) et la géothermie (31%). Ces sources d'énergie sont cependant connues du plus grand nombre. Cette meilleure connaissance des options offerte par les énergies renouvelables est imputable, selon le ministère de l'Ecologie, à la "flambée des prix du pétrole" et à la mise en place du Grenelle environnement, qui ont contribué à médiatiser des alternatives aux productions d'énergies ordinaires.
Les Français ont bien compris que l'énergie renouvelable peut être produite à domicile. L'énergie solaire est citée par neuf personnes sur dix, et une sur deux pense à la géothermie. En 2009, ils étaient 21% à déclarer posséder un équipement permettant d'utiliser les énergies renouvelables, un résultat en hausse de 4 points par rapport à l'année précédente. En outre, 9% des personnes interrogées envisagent d'acquérir un de ces équipements au cours de l'année à venir. Cette décision est motivée principalement par l'envie de faire des économies (44%), loin devant celle de protéger l'environnement (18%).
Mais des freins subsistent : l'installation reste perçue comme trop onéreuse (37%), et compliquée techniquement (37%). Le ministère de l'Ecologie mise sur l'éco-prêt à taux zéro pour faire tomber la barrière liée au coût de l'installation, en rappelant qu'à l'heure actuelle, les banques ont déjà distribué plus de 75.000 éco-prêts.
Les Français de plus en plus informés sur les énergies renouvelables
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic