L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Photovoltaïque : François Fillon donne le cap

le 23 février 2011
François Fillon le 22 février 2011
François Fillon le 22 février 2011 © Discours disponible en vidéo sur www.gouvernement.fr
Alors que la filière photovoltaïque est actuellement dans l'attente, le Premier ministre vient d'avancer plusieurs pistes d'action. Ainsi, la capacité de production du parc de panneaux solaires photovoltaïques triplera d'ici à 2012, et le tarif de rachat de l'électricité solaire pour les particuliers sera revu à la baisse. Détails.
Le moratoire s'étend jusqu'au 9 mars. D'ici là, la filière photovoltaïque devra patienter pour connaître les propositions définitives du gouvernement sur son avenir.
Toutefois, à l'occasion d'un discours devant le nouveau Conseil économique, social et environnemental (Cese), François Fillon a énoncé mardi plusieurs pistes de réflexion bien avancées. Ainsi, le Premier ministre propose de tripler, d'ici à fin 2012, la capacité de production du parc français de panneaux solaires photovoltaïques. Cette augmentation correspond à 2.000 MW de projets actuellement soumis au moratoire "auxquels viendront s'ajouter 500 MW qui constituent la cible annuelle en rythme de croisière". "En deux ans, ce sont donc au moins 2.500 à 3.000 MW qui seront installés", a souligné François Fillon. Avant d'ajouter : "C'est une progression fulgurante : à fin 2010, nous avions atteint 1.000 MW. Nos objectifs Grenelle étaient à 1.100 MW en 2012".

Des projets traités selon leur taille

D'autre part, le Premier ministre souhaite une prise en compte des projets en fonction de leur taille. Selon le communiqué de Matignon, "le nouveau dispositif de régulation comportera d'une part des tarifs d'achat ajustés automatiquement chaque trimestre en fonction des volumes de projets déposés et d'autre part des appels d'offres pour les grandes toitures et les fermes solaires". Outre le respect des "critères qualitatifs", le gouvernement réclamera également aux professionnels "des garanties bancaires". Selon François Fillon, "ces exigences crédibiliseront le professionnalisme de la filière et éloigneront tous ceux dont le comportement spéculatif passé a nui à la réputation de cette industrie émergente".
Enfin, des changements sont aussi à prévoir pour le particulier et les petites installations. S'ils profiteront toujours d'un prix automatique de rachat, il sera revu à la baisse d'environ 20% en dessous du tarif en vigueur au 1er septembre 2010. Ce plan devrait intervenir rapidement, avant la fin du moratoire.
Photovoltaïque : François Fillon donne le cap
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic