L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Photovoltaïque : la France atteint la 7ème place mondiale

le 8 février 2010
photovoltaïque
photovoltaïque © DR
Le cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers vient de publier son 2ème baromètre sur l'état de la filière photovoltaïque en France. Il en résulte que cette dernière, qui est en passe de devenir un secteur stratégique dans le paysage énergétique français, a connu un fort essor en 2009 et devrait, en 2010, se consolider.
Selon les acteurs du secteur, la filière photovoltaïque a plus que doublé sa capacité installée, passant de 105 MW en 2008 à 250 MW en 2009, grâce notamment à la baisse de 30% des prix des modules. En termes de taille de marché, l'accroissement de la capacité installée et l'augmentation des raccordements de centrales ont ainsi permis à la France de passer de la 12ème à la 7ème place au niveau international en 2009, derrière l'Italie et devant la Chine.
Pour 2010, le cabinet d'audit souligne que les changements réglementaires de ce début d'année devraient se traduire par une croissance moindre mais plus saine, avec un rééquilibrage des projets de centrale au sol entre les régions plus ou moins ensoleillées, mais un déséquilibre en faveur du sud de la France sur les toitures. "L'arrêté du 12 janvier 2010 devrait, selon notre rapport, améliorer l'attractivité de l'intégration au bâti sans laisser de marge à la spéculation. En 2010, le marché restera solide et ressortira probablement avec une croissance plus modérée, mais aussi plus saine. Sur les cinq prochaines années, nous anticipons une croissance à deux chiffres pour l'ensemble du secteur", commente Alain Calmé, Associé en charge du Conseil en Stratégie chez PricewaterhouseCoopers.

2010 : une année de consolidation

Du côté des installateurs et distributeurs, la consolidation risque de se focaliser plus tôt que prévu autour de grands acteurs structurés et de petits acteurs locaux. Cette consolidation sera impulsée, d'une part, par la forte croissance de 2009 qui provoque des difficultés de financement, et, d'autre part, par les ajustements tarifaires qui, couplés à leur rétroactivité à novembre 2009, vont tempérer le marché, limiter sa capacité d'accueil et impacter le chiffre d'affaires de nombreux acteurs. "La physionomie du marché pourrait changer au cours de l'année 2010. De grands groupes regardent le secteur et on devrait ainsi voir arriver de nouveaux entrants, soit en accès direct, soit via des acquisitions et des partenariats", précise Benjamin Cros, Senior manager, en charge de l'énergie au sein du pôle Conseil en Stratégie de PricewaterhouseCoopers.
Cette étude révèle également qu'en amont de la filière, les technologies continuent d'évoluer et que la compétition entre les constructeurs a commencé. Pour le cabinet d'audit, le défi majeur est d'atteindre le plus rapidement possible la parité réseau c'est-à-dire un coût de production du kWh photovoltaïque égal au coût d'achat de l'électricité au détail. La filière silicium et les transitions technologiques attendues devraient aller dans ce sens et soutenir la croissance du secteur amont et la baisse des coûts de production.
Enfin, concernant l'emploi, PricewaterhouseCoopers prévoit que la filière photovoltaïque française devrait compter 15.000 emplois directs en 2012, générés principalement par l'aval de la chaîne de valeur.
Photovoltaïque : la France atteint la 7ème place mondiale
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic