L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Villa Navarra : un toit en béton !

Par L C-M
,
le 15 juillet 2008
Dans l'arrière-pays varois (83), au milieu des cyprès et de la lavande, s'achève la villa Navarra. La particularité de cette construction ? Son toit en béton fibré ultra-performant, un matériau habituellement utilisé dans l'industrie et pour la première fois mis au service d'un particulier. Découverte.
C'est à l'occasion d'une conférence d'architecture à Cuba que le célèbre galeriste Enrico Navarra a fait part au non moins célèbre architecte Rudy Ricciotti, également italien, d'une idée qui lui trottait dans la tête : "Pourquoi ne pas utiliser les pièces en béton fibré de la passerelle de Seoul pour une maison particulière et plus spécifiquement pour que cette habitation se fonde dans la nature ?" . L'idée est lancée et le projet va très bientôt voir le jour. "Le plus long fut l'étude qui dura deux ans, explique Enrico Navarra, car l'obtention du permis de construction ne prit qu'entre 9 et 10 mois. Au final, la construction de la villa destinée à exposer des œuvres d'artistes et entamée il y a près de deux ans, devrait s'achever pour le début de l'année 2009".

Une création signée Rudy Ricciotti

Dernier grand prix national de l'architecture, Rudy Ricciotti s'est distingué par la construction de nombreuses infrastructures, notamment en 2002, à Seoul (Corée du Sud), avec la passerelle de la paix. Réalisée avec du béton ultra-performant, Ductal® (la marque déposée de Lafarge pour les BFUP), elle a une portée de 130 mètres de long pour l'épaisseur... d'un tablier. C'est ce même matériau aux caractéristiques uniques que l'architecte reprend pour la construction de la villa d'Enrico Navarra. Transposant un ciment habituellement utilisé dans l'industrie pour une maison individuelle, il réalise une première mondiale.

Une toiture sur mesure

Le toit, intégralement composé de béton fibré, se divise en 17 panneaux créés et juxtaposés par l'entreprise Bonna Sabla de Montpellier (34). Tous ont été acheminés par des camions et mis en place par des grues spécifiques. Pourtant, selon Enrico Navarra, propriétaire de la villa, il n'y avait pas de difficulté de mise en œuvre particulière : "le principal défi résidait dans l'organisation préalable à la construction. Il a fallu, par exemple, créer des panneaux qui s'adaptent au gabarit routier". A savoir : 9,25 mètres de long sur 2,35 mètres de large, pour un poids maximum de 3,5 tonnes.

Une structure "fantastique"

De cet ajustement est née une toiture en Ductal® incroyablement fine : "Le béton fibré est une structure fantastique, s'enthousiasme Enrico Navarra. Il est six à huit fois plus résistant qu'un béton classique, il n'a pas besoin d'appuis puisqu'il travaille en flexion et il autorise une finesse prodigieuse". Avec ses 40 mètres de long sur ses 7,80 mètres de large, le toit pourrait en effet sembler imposant et lourd. Mais il n'en est rien car son épaisseur atteint seulement 3 cm à l'extrémité, un résultat qui fait du chapeau de la villa un trait noir et furtif, presque aérien.
Pour découvrir cette création unique, cliquez sur suivant

Fiche technique

Architecte en chef : Rudy Riciotti
Dimension et forme des panneaux : Romain Riciotti
Partenaire : Lafarge
Localisation : Muy, dans le Var (83)
Surface : 40 mètres de long sur moins de 8 mètres de large
Début des travaux : printemps 2006
Fin des travaux : fin 2008.
Villa Navarra : un toit en béton !

Villa Navarra : un toit en béton fibré

un toit de 3 cm d'épaisseur
un toit de 3 cm d'épaisseur © Rudi-Riciotti-Architecture
Vue du toit de la villa Navarra qui se fond dans le paysage.
Villa Navarra : un toit en béton fibré

Toit, vu du dessus

Toit vu du dessus
Toit vu du dessus © galerie Navarra
Vue du dessus du toit de la villa Navarra, il peut subir des transformations sans se rompre.
Toit, vu du dessus

Toit vu de côté

Toit vu de côté
Toit vu de côté © galerie Navarra
Vue de côté du toit surplombant la piscine qui atteint 3 cm d'épaisseur à l'extrémité.
Toit vu de côté

Transport des panneaux en béton fibré

Transport des panneaux en béton fibré
Transport des panneaux en béton fibré © galerie Navarra
L'un des 17 panneaux du toit en béton fibré dimensionné en fonction du transport.
Transport des panneaux en béton fibré

Villa Navarra en travaux

Villa Navarra en travaux
Villa Navarra en travaux © galerie Navarra
Vue de la villa Navarra entre le printemps 2006 et fin 2009, pendant les travaux.
Villa Navarra en travaux

Toit vu d'en dessous

Toit vu d'en dessous
Toit vu d'en dessous © galerie Navarra
Vue de la terrasse et sur la piscine, en dessous du toit.
Toit vu d'en dessous

Vue d'en haut sur les motifs du toit

Vue d'en haut sur les motifs du toit
Vue d'en haut sur les motifs du toit © galerie Navarra
D'une finesse incroyable, le toit en béton fibré est pourtant capable de résister à l'abrasion et aux intempéries.
Vue d'en haut sur les motifs du toit
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic