L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Environnement : le bailleur social Val Touraine Habitat s'engage

le 8 novembre 2010
Val Touraine Habitat
Val Touraine Habitat © Val Touraine Habitat
Le bailleur social d'Indre-et-Loire, Val Touraine Habitat, proposera à la fin de l'année des formations "éco-citoyennes" gratuites à ses locataires. Il a également annoncé un partenariat inédit avec un centre universitaire pour l'accompagner dans un objectif "zéro pesticide" pour ses espaces verts.
Val Touraine Habitat a plus que jamais amorcé un virage vert. Lors d'une conférence de presse dont l'AFP s'est faite l'écho, le principal bailleur social d'Indre-et-Loire, avec 22.000 logements, a détaillé ses initiatives en faveur de l'environnement. Parmi elles, la mise en place d'un "Visa Eco-Citoyen", proposé par son Agenda 21. Il s'agit de stages de formations gratuits - donnant lieu à une attestation de formation - pour ses locataires de plus de 16 ans, menés par l'organisme de formation professionnelle Greta. D'une durée de 9h, "ce Visa doit permettre une meilleure connaissance du Développement durable pour prendre conscience des enjeux et favoriser la participation de chacun". L'inscription peut s'effectuer depuis le site internet de Val Touraine Habitat. Trois formations sont ainsi proposées du 1er au 18 décembre 2010, à Chinon, Loches, Amboise, Joué-lès-Tours, Saint-Pierre-des-Corps et Saint-Cyr-sur-Loire (en fonction des inscriptions), explique ce dernier : "Eco Citoyen dans mon logement pour connaître les bonnes pratiques, mieux gérer l'énergie, consommer responsable" ; "Eco Citoyen dans mon habitat collectif pour mieux vivre ensemble" ; "Eco Citoyen au jardin pour apprendre à jardiner bio."

Partenariat inédit entre un bailleur social et l'université

Concernant l'entretien des espaces verts justement, le bailleur social a annoncé également s'engager dans une démarche "zéro pesticide". Et pour mieux parvenir à cet objectif, il s'est associé avec le Centre d'expertise et de transfert universitaire (CETU) Innophyt, de l'université de Tours, spécialisé dans les alternatives aux pesticides - ce CETU travaille déjà sur ce sujet avec, entre autres, la ville de Tours, de Bourges ou encore le château de Villandry. Un partenariat annoncé comme inédit en France. Il prévoit ainsi un accompagnement scientifique du bailleur social jusqu'à l'été 2011, pour l'aider à réduire progressivement son utilisation de pesticides sur ses espaces verts. Pour l'instant, trois sites tests sont concernés par les expérimentations, à Tours et dans sa banlieue.
Lors de la conférence de presse, François Cornuz, directeur général de Val Touraine Habitat, aurait également déclaré que l'organisme réfléchissait à la création de jardins ouvriers partagés ou à la mise en œuvre de compostage collectif. "Tout cela fait partie d'une stratégie globale", a-t-il expliqué, selon des propos recueillis par l'AFP. "Il faut que nous ayons une approche environnementale nouvelle, il faut revoir la question du référencement de ce qui est beau" en matière d'espaces verts, quitte à, par exemple, tondre moins souvent les pelouses", a-t-il ajouté.
Pour s'inscrire aux formations Visa Eco-citoyen
Pour en savoir plus sur la démarche du CETU Innophyt
Environnement : le bailleur social Val Touraine Habitat s'engage
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic