L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le label, un gage de qualité

le 10 février 2010
installateur PAC
installateur PAC © Pendant l'installation d'une pompe à chaleur - DR
Alors que les systèmes d'énergies renouvelables ne cessent de se développer, comment faire le lien entre les particuliers et les installateurs ? Les labels de qualité sont une des réponses. L'association Qualit'EnR, présente au salon Interclima, met l'accent sur la formation des installateurs et le gage de qualité engendré par ces labels.
Les appellations et autres labels de qualité liés aux systèmes d'énergies renouvelables sont-ils indispensables ? Le salon Interclima a été l'occasion de faire le point sur ce dispositif visant à rassurer le consommateur. L'association, Qualit'EnR, créée dès 1999 sous l'impulsion de l'Ademe, a été fondée par cinq entités professionnelles nationales (CAPEB, Enerplan, l'UCF-FFB, l'UNCB-FFB, SER). Elle œuvre à la qualité d'installation des systèmes à énergie renouvelable, et gère quatre marques de qualité : Qualisol, pour le solaire thermique ; QualiPV, pour le solaire photovoltaïque ; Qualibois, pour le bois énergie ; et QualiPac, qui doit entrer bientôt en vigueur et qui concernera l'aérothermie et la géothermie, c'est-à-dire les pompes à chaleur.
"Le label reste un engagement volontaire, mais aujourd'hui c'est quasiment un passage obligé", analyse Francky Boisseau, de Qualit'EnR. "Les clients ont de plus en plus ce réflexe, et demandent à leur installateur s'il possède un label de qualité". En effet, contrairement à d'autres spécialités du bâtiment plus classiques et pour lesquels la meilleure recommandation reste peut être le bouche à oreille, "nous sommes ici sur des métiers nouveaux, de nombreuses entreprises se créent qui n'ont pas forcément la compétence", indique Francky Boisseau. Le rôle de l'association est alors de vérifier les compétences de l'installateur, ainsi que ses références, ses assurances, etc.

Formation

Avant d'être labellisés, les installateurs doivent recevoir une formation de deux à cinq jours. S'ils sont formés à l'installation de tous types de produits, une partie de la formation est cependant dédiée à la partie commerciale et conseil car "ils sont les interlocuteurs directs des clients, qui voudront savoir quel produit est le plus adapté à leur situation", explique Nadia Beckerich, déléguée de l'association. "Une entreprise labellisée doit former au moins une personne par unité locale géographique. Souvent, elles envoient deux salariés en formation". Ensuite, des audits sont réalisés tous les trois ans. Lors de la première vague, sur 6.000 audits réalisés sur Qualisols, seuls 100 installateurs ont vu leur label suspendu.
Sur le salon Interclima, Qualit'EnR a reçu cette semaine le trophée internet "Vote des internautes" pour son site Internet, destiné à informer le grand public sur les labels, et identifier les installateurs labellisés dans chaque région, grâce à un annuaire qui répertorie quelque 14.000 professionnels. "Cette récompense salue un travail d'équipe, celui que nous tissons depuis des années avec nos installateurs engagés, pour apporter aux particuliers un conseil et un travail de qualité", indique Nadia Beckerich.
Le label, un gage de qualité
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic