L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les Franciliens prêts à s'investir dans l'environnement

Par Céline Galoffre
,
le 16 décembre 2008
paris vert
paris vert © MAP
Près de 80% des Franciliens sont fortement préoccupés par les problématiques environnementales*. Selon eux, le principal défi à relever dans les années à venir concerne le transport et la circulation. La rénovation du parc ancien figure également en tête des enjeux. Détail et analyse du sondage.
A la question : "Jusqu'où les Franciliens sont-ils prêts à aller en matière de développement durable ?", les résultats sont sans équivoque : les Franciliens montrent un réel un intérêt pour l'environnement, selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour Bouygues Immobilier. S'ils se disent préoccupés à 79% par la question, ils se disent prêts à agir concrètement pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et améliorer leur qualité de vie.
Principal défi à relever : les transports et la circulation. 59% des Parisiens et résidents de la petite et grande Couronne affirment que c'est un enjeu majeur des 10 prochaines années. C'est surtout le problème de pollution de l'air liée à cette problématique qui inquiète les personnes interrogées. Autres inquiétudes : la production et le volume de déchets (29%), la pollution des sols et de l'eau (24%) et le bruit (21%). Si l'environnement est autant au cœur des préoccupations des Français et des Franciliens, c'est qu'ils établissent un lien direct avec la santé.

Le transport : une priorité

C'est donc dans ce contexte que les Franciliens ont placé comme priorité l'amélioration du transport et la circulation. Ainsi, près de 9 personnes interrogées sur 10 se montrent favorables à la création d'un métro automatisé autour de Paris qui relierait les lignes de métro, RER et tramway qui sortent de la capitale. Elles sont aussi 86% à vouloir l'augmentation de la capacité des lignes de RER et le développement des Vélib'. 82% se disent même prêtes à faire leur course à pied ou en vélo dans des commerces situés à moins de 30 minutes de chez elles. Le covoiturage pourrait également séduire près de 7 Franciliens sur 10 pour se rendre au travail.

La rénovation des logements anciens

Le logement et l'urbanisme sont également régulièrement cités notamment par les 25-34 ans qui plébiscitent cette thématique à 61% alors que les plus jeunes (- de 25 ans) privilégient l'activité économique. En matière de logement, les Franciliens mettent en avant la nécessité de renouveler le parc immobilier. 74% d'entre eux se disent prêts à faire des travaux pour mieux isoler leur logement. L'installation de panneaux solaires dans un immeuble ou une maison est également envisagée favorablement par 71% des sondés.

Un frein : le prix

Toutefois, si les intentions semblent être présentes, reste à savoir si elles se traduiront dans les actes. D'autant plus qu'un frein persiste, celui des coûts. En effet, près d'un Francilien sur deux (49%) est sceptique ou convaincu que les coûts à terme sont plus importants que les bénéfices.
* TNS Sofres a réalisé, du 5 au 12 novembre 2008, une enquête auprès d'un échantillon de 1000 Franciliens, représentatif des résidents d'Ile-de-France âgés de 18 ans et plus.
Les ventes de maisons individuelles ont baissé de 5,2% en 2007
Les ventes de maisons individuelles ont baissé de 5,2% en 2007
 L'Alsace rénove l'installation thermique de ses maisons
Le Conseil régional alsacien veut innover en matière écologique. Pour cela, il va se doter d'un parc de maisons individuelles rénovées sur le plan thermique.
En réponse aux orientations énergétiques post-Grenelle fixées à l'horizon 2020 de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre dans l'Hexagone, le Conseil régional d'Alsace réuni à Strasbourg vient d'annoncer sa volonté de réaliser 50 rénovations thermiques exemplaires de maisons individuelles.
En conformité avec les exigences du protocole de Kyoto, les surcoûts occasionnés devraient être pris en charge. EDF et Electricité de Strasbourg ont d'ores et déjà promis d'investir 500.000 euros.
Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont les principaux consommateurs d'énergie en France avec 43% de la consommation totale nationale.
Les Franciliens prêts à s'investir dans l'environnement
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic