L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

Par P.P.
,
le 6 septembre 2007
Solution économique et écologique, la récupération d'eaux de pluie est en plein boom. Aujourd'hui les dépenses liées à l'installation de ce type d'équipements ouvrent même le droit à un crédit d'impôt. Découvrez l'installation étape par étape.
Il pleut, il pleut... des économies ? L'année 2007 aura connu un été particulièrement pluvieux. En 2003, c'était l'inverse : pourtant, pour beaucoup, la présence de réserves d'eau aurait pu pallier certaines conséquences de cette sécheresse intense. Soucieux de leur environnement, conscients de la nécessité de la préservation des ressources et, ce qui ne gâche rien, prompts à utiliser des équipements qui leur permettront de faire des économies, les Français s'intéressent ainsi de plus en plus à la récupération des eaux de pluies. Et avec raison ! Même si le retard par rapport à nos voisins est encore important - on compte en 2006, 8.000 installations en France, contre 100.000 en Allemagne - le marché décolle. Eaux de France, entreprise spécialisée créée en 1996, voit ainsi ses commandes doublées tous les ans.
"Pour le particulier, il y a trois intérêts à s'équiper, explique Jean Gustave Dubar, responsable communication de Eaux de France : économique - selon l'usage prévu, on économise de 50 à 80% de sa facture d'eau ; qualitatif - l'eau de pluie est naturellement douce (sans calcaire, ni chlore)." Le troisième intérêt est évidemment écologique: "on évite de pomper les nappes souterraines et rétentionne l'eau en cas de fortes pluies."
Le principe de fonctionnement est simple. Un système de récupération est installé à partir du toit de l'habitation. L'eau est filtrée puis récupérée dans une cuve où elle restera à l'abri de l'air, de la lumière et de la chaleur (une citerne enterrée ou non). Ensuite, elle pourra servir en usage extérieur à arroser le jardin ou nettoyer sa voiture ou encore, branchée sur un réseau secondaire, alimenter la maison pour les W.C....

Un coût relativement réduit pour de sacrés économies !

L'installation coûte entre 5.000 et 8.000 € selon que l'on choisit un simple extérieur ou un usage complet. "On met deux jours pour équiper une maison neuve, trois sinon", explique monsieur Dubar. "Si le particulier se fait construire sa maison, l'astuce est de profiter des engins présents sur place, cela peut faire économiser jusqu'à 1.000 ou 2.000 € de location de pelleteuses", conseille-t-il.
Un crédit d'impôt en faveur des économies d'énergies et du développement durable
Et puis il y a le crédit d'impôt ! En quoi consiste-t-il ? "Depuis le 1er janvier 2007, toute installation d'équipements de récupération des eaux de pluies ouvrent droit à un crédit d'impôt de 25 %, mais restreint à l'usage extérieur." En d'autres termes, seule une partie de l'installation (la cuve, le filtre et le raccordement extérieure) permet de bénéficier de la ristourne fiscale, ce qui représente déjà de 3 à 4.000 € ! A noter qu'un projet d'élargissement de la loi devrait tout de même voir le jour prochainement.
Alors oui, il pleut des économies !
Notez que certaines consignes de sécurité doivent être appliquées, même si elles paraissent évidentes : l'eau récupérée n'est en aucun cas potable. Elle ne doit donc pas être utilisée pour des usages alimentaires. Yves Levi, président du Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CHSPF), rappelle ainsi dans le rapport d'activité 2006 du Conseil qu'"aucune cause, si noble soit elle, ne doit sans des garanties absolues, permettre à une eau non potable de pouvoir pénétrer même par accident dans un réseau d'eau potable que ce soit pour l'usage de puits particuliers, de réutilisation d'eau usée ou la récupération d'eau de pluie." (à voir aussi : avis du 5 septembre 2006 du CSHPF)
Découvrez étape par étape, l'installation d'équipements de récupération d'eaux de pluie, en cliquant sur suivant.
Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

Le matériel pour l'extérieur

récup eaux de pluie, matériel
récup eaux de pluie, matériel © Eaux de France - Olivier Perrot
Une cuve, un filtre, un seau filtrant et les raccordements...
Le matériel pour l'extérieur

Un trou dans le jardin

récup eaux de pluie trou
récup eaux de pluie trou © Eaux de France - Olivier Perrot
Le trou devra faire aux environs de trois mètres, pour une installation enterrée.
Un trou dans le jardin

La pose de la cuve

récup eaux de pluie pose cuve
récup eaux de pluie pose cuve © Eaux de France - Olivier Perrot
La pose de la cuve

Au tour du filtre !

recup eaux de pluies pose filtre
recup eaux de pluies pose filtre © Eaux de France - Olivier Perrot
Au tour du filtre !

Un seau filtrant

récup eaux de pluie seau filtrant
récup eaux de pluie seau filtrant © Eaux de France - Olivier Perrot
Un seau filtrant est ensuite installé.
Un seau filtrant

Le raccordement - Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

récup eaux de France raccordement
récup eaux de France raccordement © Eaux de France - Olivier Perrot
Les installations sont raccordées au réseau.
Le raccordement - Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

Quelques finitions... - Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

récup eaux de pluie finitions
récup eaux de pluie finitions © Eaux de France - Olivier Perrot
Quelques finitions... - Récupérer l'eau de pluie, des économies intelligentes

Mise à niveau des branchements

recup des eaux de pluies mise à niveau branchement
recup des eaux de pluies mise à niveau branchement © Eaux de France - Olivier Perrot
Mise à niveau des branchements

La pose d'une sonde et d'une crépine

récup eaux de pluie  crepine sonde
récup eaux de pluie crepine sonde © Eaux de France - Olivier Perrot
Une crépine est un filtre métallique à l'extrémité d'une canalisation. Elle permet d'éviter que les feuilles bouchent les canalisations.
La pose d'une sonde et d'une crépine

La pompe est installée

recup eaux de pluie pompe
recup eaux de pluie pompe © Eaux de France - Olivier Perrot
La pompe est installée

Il ne reste plus qu'à arroser le jardin...

arroser le jardin
arroser le jardin © Eaux de France - Olivier Perrot
Il ne reste plus qu'à arroser le jardin...
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic