L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'accessibilité à l'heure européenne

Par Propos recueillis par Carine Lauga
,
le 27 octobre 2008
produits - accessibilité Reynaers
produits - accessibilité Reynaers © Reynaers
Les 31 octobre et 1er novembre prochains se tiendront les Journées européennes de l'accessibilité, une initiative de l'association Accès Universel, qui a pour mission de promouvoir en pratique l'accessibilité dans tous les domaines de la vie en société. Complément d'informations avec Emmanuel Planche, conseiller technique de l'association.
Le colloque sur les Journées européennes de l'accessibilité, qui se tiendra les 31 octobre et 1er novembre prochain au Palais des Congrès de Paris (Porte Maillot), s'est fixé trois objectifs. D'abord sensibiliser l'opinion publique, les pouvoirs publics, les responsables de projet et les industriels aux enjeux de l'accessibilité universelle. Ensuite, transformer l'image de l'accessibilité et en faire l'affaire de tous. Enfin, faire de l'accessibilité un axe de progrès à court terme pour la cité, les entreprises et les citoyens. Telle est donc la volonté de l'association Accès Universel, qui appuie son action sur la pensée légitime que notre société doit être accessible à tous, des espaces de vie aux services. Réactions d'Emmanuel Planche, conseiller technique de l'association.
Maison à part : En quoi l'accessibilité est-elle l'affaire des acteurs du bâtiment ?
Emmanuel Planche : Faire aujourd'hui des bâtiments économisant matière et énergie selon les principes du développement durable est certes un objectif louable, mais faut-il en oublier pour autant que les bâtiments ont comme vocation première de pouvoir être utilisés de manière conviviale par leurs visiteurs ou leurs occupants. Et leur accessibilité, bien loin d'être une contrainte, devrait être considérée comme une qualité d'usage essentielle des lieux de vie !
MAP : Quelles solutions préconisez-vous ?
E.P : Il existe des solutions simples, par exemple des revêtements de sol de texture différente devant la porte d'un ascenseur pour en faciliter le repérage par les malvoyants, ou encore des calepinages, des formes ou des coloris ad' hoc des revêtements de sols, les portes et les murs pour assister les déficients mentaux. Cessons de croire que toutes les solutions passent par la création de gammes de produits spécifiques de prix élevés : beaucoup de solutions n'exigent que l'adaptation intelligente de solutions existantes.
Cela consiste aussi à intégrer des préoccupations d'accessibilité au stade de la conception même du projet, qu'il soit matériel ou immatériel, qu'il concerne un produit ou un ouvrage. Ceci dit, soyons provocateur jusqu'au bout, faire de l'accessibilité, ce n'est pas se résoudre à faire laid. Ce n'est pas forcément mettre des verrues sur nos sites historiques, ce n'est pas transformer nos logements en hôpitaux d'hier, alors même que les hôpitaux d'aujourd'hui font de gros efforts d'aménagement pour apparaître plus conviviaux. Il n'y a pas de fatalité à la laideur.
MAP : qu'attendez-vous de ce colloque ?
E.P : Trois volontés majeures ont guidé notre proposition de colloque :
Notre voeu est que cette manifestation puisse aider à dédramatiser et démocratiser le concept même 'accessibilité en démontrant qu'elle est non seulement réalisable pratiquement, mais qu'elle constitue un plus en confort ... évidemment pour tous.
L'accessibilité à l'heure européenne
Nous vous recommandons

Admirez la possibilité que les ouvertures peuvent apporter à votre quotidien afin que l'extérieur et l'intérieur ne fassent qu'un.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic