L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La domotique au service de l'accessibilité

Par Laurent Perrin
,
le 22 novembre 2007
Domotique télécommande
Domotique télécommande © MAP
Parmi les solutions pouvant venir en aide aux personnes à mobilité réduite, la domotique paraît intéressante car elle offre de nombreux avantages. En plus de simplifier la vie de l'usager, elle est capable de s'adapter à son évolution, répondant à ses besoins à chaque étape de la vie.
La domotique, en termes simples, c'est rendre tout automatique dans la maison. Un gadget pour certains, un luxe pour d'autres. Une véritable solution lorsqu'il s'agit de venir en aide aux personnes à mobilité réduite. Imaginez : une maison individuelle où tout est géré par un système centralisé, télécommandable à distance depuis un unique point de contrôle.

Télécommande universelle

Le principe est simple : les murs sont équipés en électronique, toutes les prises et les appareils électroménagers sont reliés à une centrale, contrôlable depuis n'importe où dans la maison, grâce à une télécommande universelle. Mieux : il est possible d'enclencher un scénario, que l'on active en appuyant sur un unique bouton. On peut par exemple lancer le programme "départ" : fermetures des volets roulants, des portes coulissantes, extinctions des feux, du chauffage, etc.
En termes de sécurité, une alarme peut être couplée au système domotique. On peut imaginer une combinaison de fonctions qu'on enclencherait au moment d'aller se coucher, par exemple. De plus, si la maison est équipée de caméras, celles-ci peuvent être visionnées de l'extérieur, à distance. La tranquillité de l'usager, qu'il soit ou non chez lui, est ainsi assurée quoi qu'il arrive.

La "téléthèse", adaptée au handicap

Selon son handicap, la personne à mobilité réduite aura des alternatives de contrôle du système : commande radio, écran tactile, boutons poussoirs, infrarouge… Le champ de la "téléthèse" regroupe toutes les solutions adaptées à un handicap spécifique : "de touches très voyantes destinées aux malvoyants à des boutons poussoirs pour les personnes tétraplégiques, qui permettent de faire défiler des commandes sur un écran et de valider un choix par un simple mouvement de la tête", explique Jérôme Lunati, chargé de communication chez Hager, une société spécialisée dans la domotique.
Mais tout l'intérêt de la domotique, "c'est qu'elle est évolutive au fil de la vie, dans la mesure où la maison est équipée en domotique dès le départ", note Jacky Dubuc, responsable national de la prescription chez Hager. Dans le cas inverse, "il faut une remise à niveau de toute l'installation électrique", donc de lourds travaux. Mais au moins, si un évènement tragique intervient au cours de la vie, la maison saura s'adapter et s'équiper en fonction des nouveaux besoins de l'usager.

Aides financières

Certains aménagements peuvent être pris en charge par divers financeurs, sous certaines conditions. Attention toutefois à solliciter ces aides avant les travaux. Renseignez-vous auprès de votre Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH). Plus d'infos sur les aides financières destinées aux travaux d'accessibilité.
La domotique au service de l'accessibilité
Nous vous recommandons

La Casa del Desierto est un pavillon de verre chargé de démontrer les capacités de ce matériau en climat extrême.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic