L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les appareils high-tech énergivores

Par L C-M
,
le 8 septembre 2008
ordinateurs - téléviseurs
ordinateurs - téléviseurs © MAP
Ordinateur, modem, télé, nos appareils high-tech sont de plus en plus performants. Mais qui dit technologie ne dit pas forcément écologie. La magazine 60 millions de consommateurs s'est penché sur ces gros consommateurs d'électricité et nous en dévoile les points noirs.
"Pas besoin d'éteindre votre appareil, il ne consomme que peu d'énergie en veille", c'est une étiquette ultra-courante sur les appareils high-tech. Pourtant, ce ne sont pas toujours des modèles en consommation d'énergie, loin de là. Selon le magazine 60 millions de consommateurs, "ils seraient même en passe de rattraper les très énergivores réfrigérateurs et congélateurs", soit 15 milliards de kWh pour le poste "froid".

Jusqu'à 80% d'électricité consommée en veille

Souvent sans interrupteurs d'arrêt, ils consomment de l'électricité en permanence. Certes, ce ne sont que quelques watts sur chaque appareil. Mais 24 heures sur 24 et 365 jours par an, cela finit par peser sur la facture d'électricité. Prenant l'exemple du haut débit, le magazine explique que seul 20% à 26% de l'électricité absorbée chaque année par l'abonné, l'est lorsqu'il surfe sur internet.
Pire, toujours selon le journal, pour certains appareils, "la fonction veille frise l'escroquerie". La free Box et son décodeur TV consomment par exemple 24,9 W lorsqu'ils fonctionnent. Et le mode veille est presque inutile puisqu'il ne fait baisser la consommation d'électricité qu'à 22,2 W. Même constat pour bon nombre de téléviseurs, d'adaptateurs TNT et de stations d'accueil pour baladeur.

Un bonus-malus pour le high-tech ?

Comment limiter ces dépenses inutiles et forcer les fabriquant à améliorer la consommation énergétique de ces appareils ? En distribuant des bons et des mauvais points. L'affichage énergétique devenu obligatoire pour l'électroménager pourrait être étendu à ce type d'appareil. Le ministre de l'écologie, Jean-Louis Borloo, a déjà laissé entendre que le dispositif bonus-malus des voitures pourrait être repris. Pour l'heure, les modalités d'application sont encore à préciser.
Les appareils high-tech énergivores
Nous vous recommandons

En jouant sur les volumes, l'intérieur est à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic