L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Squid : un voilage autocollant pour se protéger du soleil et des regards

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 30 janvier 2019
Un tissu autocollant qui remplace le voilage sur les vitres d'un salon
Un tissu autocollant qui remplace le voilage sur les vitres d'un salon © Squid
Un tissu collé directement sur la vitre pour remplacer un voilage blanc, voici la solution astucieuse conçu par l'entreprise Squid pour protéger une pièce des regards extérieurs, et de la chaleur l'été. Zoom.
Un rez-de-chaussée, un vis-à-vis un peu trop présent ou une orientation plein sud qui subit un soleil de plomb l'été... Pour se protéger des regards extérieurs et de l'excès de chaleur, on opte souvent pour des voilages blancs accrochés aux fenêtres.
Quelques inconvénients toutefois à cette solution. La chaleur de l'extérieur reste "stockée" entre le rideau et la vitre, donc la pièce est protégée des rayons du soleil, mais pas de la chaleur estivale. Par ailleurs, certains locataires se voient interdire par leurs propriétaires de percer des trous dans le mur, ce qui exclut d'emblée la solution textile pour habiller la fenêtre.
Fort de ces deux constats, Philippe Lampe, ingénieur textile, imagine un produit innovant, qui répond à la problématique de son fils Thibaut, étudiant et locataire d'une chambre dans laquelle il ne peut rien pendre au mur. Comment concilier intimité, lumière naturelle et intégrité du mur ? La solution est... autocollante.

Flexibilité et confort d'été

Philippe Lampe invente ainsi Squid, un autocollant en tissu, qui a les avantages du rideau sans ses inconvénients, et les avantages de l'adhésif sans ses inconvénients. Concrètement, il s'agit d'un tissu qui se colle et se décolle facilement de la vitre, sans laisser de trace. Il bloque les regards de l'extérieur, sans réduire la vision de l'intérieur, mais surtout il réfléchit les rayons du soleil, donc la chaleur avant qu'elle ne pénètre dans la pièce.
Le tissu autocollant ne se prend pas dans la fenêtre, contrairement aux voilages !
Le tissu autocollant ne se prend pas dans la fenêtre, contrairement aux voilages ! © Squid
 
Autre atout de Squid, sa flexibilité : il se découpe à la taille du vitrage, résiste à l'humidité, existe en plusieurs teintes, et peu même être imprimé avec un logo ou une image ! Un habillage de fenêtre facile à mettre en oeuvre, breveté, et qui répond aux besoins de nombreux logements. Seul bémol, son prix, qui reste beaucoup plus élevé qu'une paire de voilage blanc : 59,40 € le mètre.
Squid : un voilage autocollant pour se protéger du soleil et des regards
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic