L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le linoleum, 150 ans d'histoire

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 31 janvier 2013
Entré dans la culture populaire du XXème siècle, le linoleum fête pourtant cette année ses 150 ans ! Respectueux de l'environnement, solide et authentique, il a connu son heure de gloire au XXème siècle, mais reste un revêtement de sol souple incontournable.
Avec son surnom de "lino", il a été l'une des stars de la déco du XIXème. Il est tellement entré dans la culture populaire que son nom apparaît dans une chanson du groupe Téléphone. Il reste aujourd'hui l'un des revêtements de sol les plus respectueux de l'environnement. Mais qui connaît vraiment le linoleum ? Qui sait, surtout, que ce matériau a été breveté en... 1863 ? Retour sur l'histoire d'un produit incontournable.
C'est au XVIIème siècle qu'apparaissent les premières toiles cirées, qui ne seront utilisées comme revêtement de sol qu'au siècle suivant. "Le produit fait l'objet d'une description détaillée dans la demande de brevet de Nathan Smith, datant de 1763" indique le groupe Armstrong, l'un des leaders de la production de revêtements. Smith décrit un mélange de résine, goudron et huile de lin étalé sur un tissu et fixé à forte température.
La suite de l'article en pages suivantes.
Le linoleum, 150 ans d'histoire

Et Walton créa le linoleum

Et Walton créa le linoleum - Saga Linoleum
Et Walton créa le linoleum - Saga Linoleum © Wikimedia Commons
Les expérimentations pour créer un revêtement solide et peu couteux continuent. Un anglais, Elijah Galloway, dépose un brevet en 1851 pour le kamptulicon, un support composé de caoutchouc et de poudre de liège. Mais, le prix du caoutchouc ne cessant d'augmenter, sa production se réduit. Jusqu'à ce qu'un certain Frederick Walton ne s'intéresse à l'huile de lin (oleum lini en latin) et n'invente le linoleum, en 1860.
Pour sa technique de production de la linoxyne, ingrédient essentiel dans la fabrication du lino, cet Ecossais fils d'industriel ne dépose de brevet qu'en 1863. "Il regretta plus tard de n'avoir pas déposé la marque Linoleum" explique P. J. Gooderson dans son ouvrage Lord Linoleum. L'année suivante, il ouvre la Linoleum Manufacturing Company à Staines, près de Londres. L'usine fera la gloire de la ville - ainsi que celle de son créateur - et ne fermera ses portes qu'en 1970.
La suite de l'article en pages suivantes.
Et Walton créa le linoleum

Essor fulgurant d'un matériau innovant

Essor fulgurant d'un matériau innovant - Saga Linoleum
Essor fulgurant d'un matériau innovant - Saga Linoleum © Forbo
L'essor du matériau est fulgurant, notamment en France, en Allemagne et aux Etats-Unis. Les usines ouvrent à mesure que les commandes de ce revêtement souple, solide et très bon marché, se multiplient. Classiquement brun, le linoleum se pare d'une large gamme de teintes et de motifs à partir de la fin du XIXème.
Incrusté, imprimé, sérigraphié, coloré, le lino connaît son heure de gloire. Très résistant, même dans les lieux de grand passage, peu coûteux à la production et abordable pour les particuliers, il investit les intérieurs. Le linoleum trouve sa place dans la culture populaire, s'utilise dans la création de mobilier, mais inspire également les artistes - comme Picasso, qui le peint et le grave.
La suite de l'article en pages suivantes.
Essor fulgurant d'un matériau innovant

Un matériau écologique

Un matériau écologique - Saga Linoleum
Un matériau écologique - Saga Linoleum © FR66
L'industrie du linoleum subit de plein fouet les deux guerres mondiales, à cause du coût croissant des matières premières. "Dans les années 60, le linoléum perd son rôle de leader du marché pour être remplacé par le stragula et le balatum (papier bitumé imprimé), tandis que les sols en PVC et les moquettes tuftées gagnent du terrain" raconte Armstrong.
Ce n'est qu'à partir des années 80 que l'aspect écologique du matériau redore son blason. "97% de matières premières naturelles, 72% de matières premières rapidement renouvelables et 43% de composants recyclés" composent le Marmoleum, nom déposé du linoleum de la marque Forbo, l'un des leaders de la production et de la distribution. Le lino est toujours produit aujourd'hui avec les mêmes matières premières qu'à sa création : huile de lin, résine, liège, bois et chaux, ainsi que des pigments naturels.
Aujourd'hui, le linoleum reste un incontournable des revêtements de sol souples. S'il est essentiellement utilisé dans les bâtiments tertiaires, en particulier les hôpitaux et les zones de fort passage, ce matériau respectueux de l'environnement est aussi utilisé pour la création de meubles faciles à nettoyer.

Linoleum ou sol vinyle ?

Le terme de "lino" prête à confusion ! Dans le langage courant, on parle souvent de "lino" pour désigner les sols souples, en PVC ou en vinyle. Et pourtant, les deux types de revêtements sont différents : le linoleum, plus ancien, est composé de produits naturels en très grande partie, tandis que les sols vinyles sont en fait des sols plastiques. Le premier doit être posé par un professionnel, car il est difficile à couper, tandis que les seconds existent en dalle, en rouleau, etc.
Un matériau écologique
Nous vous recommandons

Découvrez les solutions de constructeurs pour des maisons plus performantes et plus confortables.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic