L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Insolite : IKEA ose une collection sanguinolente

Par Claire Chédeville
,
le 7 avril 2016
Le style d'IKEA aurait-il brutalement changé ? Poissons, cerveaux et mêmes mâchoires ornent GILTIG, la nouvelle collection de la marque suédoise. Aussi colorés que surprenants, les produits sont disponibles en magasin depuis le 1er avril, en édition ultra limitée.
"Je veux que les couleurs choquent", explique Katy Eary, la jeune créatrice aux cheveux roses à l'origine de la nouvelle collection de la marque. Et c'est réussi : bleu, rouge, les couleurs aux motifs étranges flashent et électrisent. De la vaisselle aux tissus d'intérieur en passant par les abat-jours, tout a été pensé dans cette idée.
"Il y a dix ans, on pouvait avoir une idée de la personnalité de quelqu'un en jetant un coup d'œil sur ses CD ou sur ses livres. Aujourd'hui, à la maison, il ne reste plus que les meubles et les objets personnels qui affichent notre identité", insiste la styliste. C'est ainsi que ses accessoires de cuisine dévoilent un fond noir imprimé de dentiers et de cerveaux sanguinolents. Tandis que le linge de maison se pare de motifs léopard rouges et bleus.

Un changement surprenant

Le style s'éloigne énormément de l'inspiration scandinave proposée habituellement par IKEA. Adieu les couleurs pastel et les tendances géométriques, elles sont remplacées par des poissons combattants, des yeux globuleux et des têtes de chats rouges, un choix surprenant pour une enseigne qui avait habitué ses clients à des univers très sages et aseptisés.
A noter : Giltig est disponible en magasin en édition limitée de 1,99 à 119 euros. Une série de plus de 20 modèles différents aux allures ahurissantes.
Découvrez la collection GILTIG en pages suivantes.
Insolite : IKEA ose une collection sanguinolente

Une inspiration empruntée à la litterature policière

Une inspiration policière
Une inspiration policière © IKEA
La jeune créatrice a mis en scène un dîner un peu fou, où les poissons sautent des plats, tandis que les bols vous toisent du regard."Mon inspiration vient des romans policiers que j'ai lus, mais aussi de ma propre expérience", ajoute la styliste britannique de mode masculine. Sa passion pour les objets de cuisine lui a donné l'envie de développer une collection intégrant les arts de la table. Né de parents pauvres, Katy Eary veut parler de la misère et mélanger les genres dans son design : arts de rue, beaux-arts et photographie.
Une inspiration empruntée à la litterature policière

Des animaux morts sur la vaisselle

Des animaux morts sur la vaisselle
Des animaux morts sur la vaisselle © IKEA
"Je veux ressembler à des artistes contemporains comme Damien Hirst et Sarah Lucas, leur travail est très coloré, et il y a des animaux morts partout dans leurs créations. Soit on adore, soit on déteste. J'aimerais que les gens ressentent la même chose en voyant ma collection." Entre les tasses à l'éffigie de têtes de chats et les toilettes ornés d'une multitude de gros yeux vitreux, l'effet est plutôt réussi. Il n'y a pas d'entre-deux, soit on aime, soit on exècre.
Des animaux morts sur la vaisselle

Un univers psychédélique parfaitement assumé

Un univers psychédélique
Un univers psychédélique © IKEA
"J'ai toujours voulu être une designer, quand j'étais petite, ma mère changeait la décoration de notre intérieur à chaque saison et ça me faisait rêver", poursuit Katy Eary. Ces abat-jours nous transportent à nouveau dans l'univers psychédélique de la créatrice britannique.
Un univers psychédélique parfaitement assumé

De nouvelles collaborations à venir avec des designers internationaux

Une collaboration avec des plusiseurs designers
Une collaboration avec des plusiseurs designers © IKEA
Les moins excentriques et les habitués des anciennes collections d'IKEA pourront tout de même se rabattre vers un assortiment de verres et de carafes en dégradé bleu aux prix raisonnables et respectifs de 5,99 et 2,99 euros.
Cette édition représente pour la marque suédoise la première série d'une collaboration avec des designers de mode internationaux. En juin, ce sera au tour de Walter Van Beirendonck, de dévoiler sa collection GLODANDE. Plus tard, Martin Bergstrom présentera une collection plus sobre en noire et blanc nommée : SVARTAN.
De nouvelles collaborations à venir avec des designers internationaux
Nous vous recommandons

Découvrez la transformation époustouflante d'un appartement familial au coeur de Paris.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic