L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Dix bonnes raisons de visiter l'exposition Roger Tallon au Musée des Arts Décoratifs

Par Manon Mercier
,
le 8 septembre 2016
Une exposition consacrée au designer industriel français Roger Tallon a ouvert ses portes au Musée des Arts Décoratifs, à Paris. Elle durera jusqu'au 8 janvier 2017. Visite en avant-première.
Roger Tallon a séduit des générations de designers. Il aura marqué son temps avec ses inventions toutes plus révolutionnaires les unes que les autres. Avec son assurance et sa force de persuasion, le designer industriel a su imposer ses visions de la société nouvelle et est parvenu au fil des années à résoudre certaines de ses problématiques. Du transport en passant par l'escalier, les chaises ou encore les montres et les téléviseurs, le designer est un génie des temps modernes.
Avec toujours cette même idée du design : celle de pouvoir répondre au besoin du grand public. Pour ce faire, il jongle avec les matières et les techniques pour créer de nouveaux objets. On lui doit le train Corail, la chaise Wimpy ou encore le service de table 3T.
En somme, il est un inventeur hors pair et un homme persévérant. Sa quête de créations le convainc que l'objet doit être avant toute chose : compréhensible et accessible dans son utilisation.
Aujourd'hui, le musée des Arts Décoratifs s'est laissé envoûter par la danse incessante des œuvres de Roger Tallon. Et c'est avec une émotion palpable qu'il revient sur cette belle épopée industrielle. La dernière exposition du designer décédé en 2011 remontait à 1993, au centre George Pompidou, à Paris.
Maison à part a pu visiter l'exposition en avant-première. Découvrez nos huit raisons d'aller voir la rétrospective consacrée à Roger Tallon en pages suivantes...
Dix bonnes raisons de visiter l'exposition Roger Tallon au Musée des Arts Décoratifs

Raison 1 : Découvrir la démarche d'intérêt public de Roger Tallon

Les montres Mach de Roger Tallon
Les montres Mach de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
"Je ne suis pas intuitif, je suis dans la réalité la plus totale", explique Roger Tallon. Avec ces mots forts, le designer affirme son point de vue et tranche avec ses homologues de l'époque.
Sa très grande force de persuasion et son assurance lui permettent de se distinguer avec des produits novateurs, pratiques et esthétiques. D'ailleurs, Roger Tallon explique régulièrement qu'il "réfute tout caractère artistique à son design." En d'autres termes, le designer français souhaite avant tout produire des objets compréhensibles et accessibles au plus grand nombre.
De l'art de la table (avec le service de table 3T ou le service en céramique Picnic) en passant par les bidons d'essence Elf en 1973, jusqu'aux montres Mach aux formes et aux couleurs originales en 1974, le designer démontre qu'il est possible d'allier la forme et la fonction sans compromettre le côté esthétique du produit. La logique et le naturel priment.
Raison 1 : Découvrir la démarche d'intérêt public de Roger Tallon

Raison 2 : Redécouvrir les arts de la table avec Roger Tallon

Le service de table 3T de Roger Tallon
Le service de table 3T de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
"Pour moi, l'art n'existe que comme un terrain d'aventures, une échappatoire, un terrain où j'ai pu gambader, et où j'ai payé de ma personne en participant à des groupes de recherches", explique Roger Tallon lui-même en 1999.
C'est sans doute l'un des projets les plus emblématiques de sa collection qui reprend vie au musée des Arts Décoratifs : le service 3T. Véritable révolution à l'époque, l'objet interpelle et laisse sans voix par son audace et sa classe sans pareille. Car c'est en repensant les objets de la vie courante que l'artiste s'amuse à façonner de nouvelles pièces. On remarque d'ailleurs que l'aspect, la matière ou encore la couleur, rythment la carrière de l'artiste.
Le service de table 3T voit le jour en 1967. Sa forme arrondie et son style contemporain nous rappellent que le designer se base avant tout sur les besoins des utilisateurs. Il se rapproche des envies et des nouvelles habitudes alimentaires de la société.
Le service proposé par Tallon est ici complet : il inclut la vaisselle, les couverts et les verres... et à l'époque, c'est du jamais vu dans "les arts de la table". "L'homme arrondit les angles" (dixit Catherine Millet) et rompt considérablement avec l'angle droit pour apporter plus de légèreté et de douceur à ses chefs d'œuvres.
Raison 2 : Redécouvrir les arts de la table avec Roger Tallon

Raison 3 : Voyager dans l'espace avec les trains révolutionnaires de Roger Tallon

Le design ferroviaire par Roger Tallon
Le design ferroviaire par Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
Les "voyages" industriels du designer sont évidemment au centre de la rétrospective. "Pour moi, le transport, c'est-à-dire tout ce qui roule et se déplace, m'intéresse au même titre, et je ne fais pas de distinction sur le fond entre une automobile et un matériel de travaux publics", explique Roger Tallon en 1976.
Dans les années 1970, alors que la société se mue vers de nouveaux moyens de consommation, Roger Tallon perçoit la nécessité de révolutionner le transport en commun. Avec toujours ce même objectif : "permettre au grand public de mieux voyager." Et après une spécialisation dans le design ferroviaire, le designer s'engage auprès des grands groupes: de la SNCF en passant par la RATP jusqu'au métro de Mexico qu'il concevra dans les années 1960.
A travers ses inventions, on comprend très vite que c'est la société dans son ensemble que Roger Tallon a souhaité servir. Il imagine en effet le train, au-delà de ses fonctions premières, "comme un lieu de vie à part entière, un espace collectif et partagé, où chacun doit pouvoir trouver sa place, se déplacer facilement et se sentir un peu chez soi", explique le musée des Arts Décoratifs.
Le visiteur appréciera se plonger dans les méandres de l'imaginaire sans fin du designer. Il comprendra ses idées et ses volontés qui lui tenaient à cœur... Pour un monde meilleur et harmonieux.
Raison 3 : Voyager dans l'espace avec les trains révolutionnaires de Roger Tallon

Raison 4 : Voir la vie en noir et blanc avec le téléviseur portable Téléavia P111 de Roger Tallon

Le téléviseur portable de Roger Tallon
Le téléviseur portable de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
Sa forme arrondie et son aspect "nomade" rendent le téléviseur de Roger Tallon (conçu pour l'agence Technès) révolutionnaire. A quelques années seulement de la télévision en couleurs, voici que le designer français la pense transportable d'un point à un autre. C'est d'ailleurs un des objets qui fit connaître le jeune homme.
La légèreté du produit ainsi que sa silhouette bombée permettent une utilisation simple de l'objet. Et dans une société où tout s'accélère et où tout bouge en permanence, Roger Tallon avait vu juste avec ce produit.
Raison 4 : Voir la vie en noir et blanc avec le téléviseur portable Téléavia P111 de Roger Tallon

Raison 5 : Découvrir l'imagination sans fin du designer Roger Tallon

Les chaises de bureau Medius de Roger Tallon
Les chaises de bureau Medius de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
"Il me paraît faux de dire que chaque fonction détermine une forme idéale. En créant 42 objets issus de la même forme : des tables, des chaises, des luminaires, des couverts, des verres, des assiettes [...] je prouve qu'avec une même forme, on peut faire beaucoup de choses", affirme le designer.
Et c'est véritablement cette manière de concevoir les objets qui l'entourent qui font de lui un designer à part entière.
Le système Medius, créé en 1979 pour le fabricant de mobilier de bureau Eurosit, remplit parfaitement cette fonction. Chaque fauteuil est en effet monté avec des éléments interchangeables permettant, à partir de cinq modules, d'obtenir 19 sièges différents. Le designer joue avec les formes et apprend à les dompter.
Quelques années plus tôt, Roger Tallon avait également collaboré avec le fabricant de luminaire Erco. Cette fois, il déclinait une lampe : un véritable programme de système évolutif avec certains éléments interchangeables. Néon, spot ou encore micro façonnaient le design du produit pour le transformer au gré des envies et surtout des besoins des consommateurs.
Raison 5 : Découvrir l'imagination sans fin du designer Roger Tallon

Raison 6 : Se retourner l'esprit avec le célèbre escalier hélicoïdal

L'escalier hélicoïdal de Roger Tallon
L'escalier hélicoïdal de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
En 1966, Roger Tallon s'envole vers d'autres horizons avec l'escalier module M400 éditée par la galerie Lacloche. La structure métallique est atypique et évoque pour certains des pétales de fleurs. Cette fois, l'objet est aérien, élégant et presque sensuel.
Mais très vite, au-delà de la forme, c'est sa fonction et sa conception que le designer souhaite mettre en avant : "Mon escalier apparemment organique, n'est pas un Brancusi. Il est le résultat d'une recherche sur les tensions du caoutchouc, il est aussi concret qu'une hélice d'avion. Je ne plaque pas de l'art dans de l'utilitaire."
Raison 6 : Se retourner l'esprit avec le célèbre escalier hélicoïdal

Raison 7 : Se plonger dans une rétrospective Roger Tallon empreinte de nostalgie

La machine à écrire par Roger Tallon
La machine à écrire par Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
Roger Tallon, c'est une époque, un style et même des odeurs de nostalgie qui remontent à la surface. En visitant l'exposition, le spectateur appréciera la diversité et la richesse des objets présentés.
De la platine 3S de la marque Cineco en passant par la machine à écrire Reporter de 1963, jusqu'aux fameuses maquettes TGV, c'est un véritable saut dans le passé qui est proposé. Les couleurs orangées des années 70 sculptent le décor et rappellent avec délicatesse l'évolution de la société... dans les yeux du designer industriel.
Raison 7 : Se plonger dans une rétrospective Roger Tallon empreinte de nostalgie

Raison 8 : (Re) découvrir la fameuse chaise Wimpy de Roger Tallon

La chaise Wimpy de Roger Tallon
La chaise Wimpy de Roger Tallon © Les Arts Décoratifs, Paris
"Tallon est avant tout un inventeur, un incorrigible chercheur, un touche-à-tout visionnaire, bien souvent à l'avant-garde de son temps", affirme une nouvelle fois le musée des Arts Décoratifs.
Et face à la multitude d'objets créés par le designer, Maison à part s'est penché un instant sur l'élégante et fascinante chaise Wimpy de 1960. Son design épuré, plein de délicatesse et son histoire atypique attire le visiteur. Wimpy, c'est également le nom de la première chaîne de fast-food en France. En se rapprochant de Sentou, Roger Tallon exprime son talent. Sa forme, sa silhouette et son allure avant-gardiste laisse sans voix.
Raison 8 : (Re) découvrir la fameuse chaise Wimpy de Roger Tallon
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic