L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Electroménager connecté : des appareils qui simplifient la vie ?

Par Victor Miget
,
le 8 novembre 2017
Home Connect/Siemens
Home Connect/Siemens © Siemens
Machine à laver, lave-vaisselle, réfrigérateur, de plus en plus d'appareils électroménagers connectés s'intègrent dans l'univers de la maison. Leur but, comme toujours, faciliter la vie de l'utilisateur... malgré quelques limites. Décryptage.
Si la domotique n'a pas encore massivement poussé la porte de nos intérieurs, le nombre de produits dans lesquels elle s'intègre va grandissant. Et ce, autant dans les petits (cafetières, robot cuiseur etc.), que dans les grands (four, machine à laver...). Désormais, chacun peut contrôler son électroménager depuis son smartphone.
Qu'il s'agisse de Thomson avec son application "Smart Cook by Thomson", (un guide culinaire qui vise à simplifier l'usage de ses appareils de préparation culinaire), ou encore du lave-linge Candy, ou des fours et lave-vaisselle Siemens... aujourd'hui, il est possible de préchauffer son four depuis un supermarché, de recevoir une alerte lorsque notre machine manque de lessive, ou qu'un cycle est terminé... Bref, tous ces produits ont un but, celui de faciliter la vie des consommateurs.

Des appareils qui soulèvent quelques questions

Pour Aurélie Rochefolle, responsable chez Whirlpool Corporation, ces fonctionnalités permettent : "un gain de temps et un confort d'utilisation de ces appareils, qui autrefois représentaient davantage des corvées que des activités ludiques." Et de poursuivre : "les consommateurs peuvent ainsi consacrer le peu de temps libre que leur offre leur emploi du temps, à des activités qui comptent vraiment pour eux".
Malgré leurs qualités, ces produits soulèvent quelques questions. Tandis que sont proposés une multitude de fonctionnalités, la masse d'informations s'alourdit et l'utilisateur est de plus en plus sollicité par son smartphone. Une alerte pour la machine à laver, une autre pour le lave-vaisselle, un niveau de lessive ou d'adoucissant à vérifier, des programmes à lancer... dès lors, à moins de faire partie d'un public averti, ces technologies pourraient bien compliquer la vie, au lieu de la simplifier...
D'où l'importance pour Blandine Got, directrice marketing directrice marketing Siemens chez BSH, de préciser, au moins pour Siemens que, "ce type de produit ne correspond pas à tous les usages et profils d'utilisateurs. Certains veulent quelque chose de simple et de basique, tandis que d'autres sont des consommateurs connectés plus avertis. C'est à ces derniers que nous nous adressons".

Une offre perfectible

Mais ce n'est pas le seul bémol. Certaines fonctionnalités, comme le démarrage à distance d'un lave-vaisselle ou d'une machine à laver, peuvent apparaître comme superflues. Sans compter l'éternel problème du secteur : le manque d'interopérabilité.
A ce sujet, Damien Chicaud, directeur statistiques et études du GIFAM, explique que, "aujourd'hui nous sommes dans la construction de l'offre. Il n'existe pas encore de plateforme en mesure de contrôler tous les appareils. En revanche, ce qui se dessine, c'est l'idée d'avoir à terme des systèmes ouverts".
Blandine Got va également dans ce sens. Elle évoque l'offre Siemens : "théoriquement, il est possible de faire fonctionner d'autres produits sur notre application. Mais cela nécessite que les concurrents s'ouvrent aussi. Nous avons compris que l'intérêt ne reposait pas uniquement sur notre offre, mais sur un écosystème beaucoup plus large. Il faut que l'utilisateur puisse choisir lui-même son interface, ses fonctionnalités etc." Des produits pratiques oui, mais perfectibles. Maison à part vous présente quelques solutions avec leurs atouts et leurs limites.

Petits électroménager connecté : des appareils comme des assistants culinaires

Geni mix Pro Connect/Thomson
Geni mix Pro Connect/Thomson © Thomson
 
Pour concocter de petits plats, les fabricants proposent des applications faisant office de guides culinaires. Thomson, avec son application Smart "Cook by Thomson", accompagne les apprentis cuisiniers dans leurs recettes et dans l'utilisation des appareils de préparation de la marque.
Le guide regroupe des recettes et peut être enrichi de celles de l'utilisateur. Chaque plat est relié aux appareils nécessaires à leur réalisation. L'interface, elle, donne accès à tout un panel d'informations : ingrédients, temps d'élaboration, difficulté et simplifie au maximum la préparation.
L'application peut aussi contrôler à distance le robot cuiseur connecté de Thomson en automatisant la préparation et la cuisson. Ne reste plus qu'à ajouter les ingrédients et la technologie fait le reste. Un gain de temps pour les pressés, ou ceux qui n'ont pas d'appétence pour la cuisine.
Chez Siemens l'application "Home Connect" comprend un onglet "A table", là encore avec des recettes liées aux différents appareils, mais aussi des astuces de chefs, des informations pour mieux conserver des aliments, une liste de favoris etc. Mais le manque d'interopérabilité fait défaut, puisque pour un fonctionnement optimal, il faut être équipé des produits de la marque en question.

Un réfrigérateur qui... se prend en photo !

Froid Home Connect iQ500/Siemens
Froid Home Connect iQ500/Siemens © Siemens
 
Le gros électroménager aussi est connecté. Siemens a par exemple développé tout une gamme de four, de réfrigérateur, de lave-vaisselle, de lave-linge... le tout contrôlable via "Home Connect".
Désormais, un utilisateur peut vérifier le contenu de son réfrigérateur depuis un magasin et faire ses courses en conséquence. Grâce à deux appareils photos qui se déclenchent une fois la porte fermée et envoient deux captures sur l'application. S'ajoute à cela, différents usages, comme le mode vacances, pour entrer en économie d'énergie, ainsi que l'envoi d'une notification lorsque la porte est restée ouverte. Pratique.

Un lave-vaisselle qui détermine tout seul les bons cycles de lavage

Lave-vaisselle Home Connect iQ700/Siemens
Lave-vaisselle Home Connect iQ700/Siemens © Siemens
 
Le lave-vaisselle de Siemens et celui de Whirlpool, se caractérisent par le démarrage à distance. Seulement, en général, lorsque un utilisateur rempli son lave-vaisselle, il le lance dans la foulée. "Cette fonctionnalité est plutôt secondaire mais peut servir ponctuellement à ceux qui en trouverait l'utilité à un moment T.", explique Damien Chicaud du GIFAM.
Mais, là où le lave-vaisselle connecté trouve un véritable intérêt, c'est par ses cycles de lavage proposés en fonction de la salissure, les alertes envoyées lorsque le liquide de rinçage vient à manquer, ou quand un cycle est terminé etc. Plutôt bienvenu pour anticiper.

Un lave-linge qui prévient une fois son cycle terminé

Bianca/Candy
Bianca/Candy © Candy
 
Concernant les machines à laver, là encore, chez Siemens, Whirlpool, ou Candy le démarrage à distance est de mise. Mais comme le lave-vaisselle, une fois l'appareil chargé, l'utilisateur lance un cycle dans la foulée et va rarement démarrer sa lessive depuis son bureau. Mais Blandine Got justifie cette fonctionnalité par un usage ponctuel : "Si l'utilisateur part un dimanche, qu'il souhaite que le linge soit lavé avant de rentrer, mais qu'il ignore s'il revient lundi ou mardi, il peut lancer son cycle en conséquence."
De son côté, Aurélie Rochefolle ajoute : "le départ différé apporte une flexibilité d'usage non négligeable en s'assurant dès son retour à domicile que son linge soit propre et prêt à être séché. C'est l'appareil qui s'adapte à nos habitudes et non l'inverse."
Les lave-linge connectés proposent d'autres fonctionnalités comme celles de lancer depuis l'application des programmes et options de lavage économiques, ou adaptés à chaque type de vêtement, de tâche etc. Le cycle peut être surveillé à distance et une fois terminé, un signal est envoyé directement sur le smartphone. Certains modèles dosent eux même la lessive en fonction des programmes, une alerte prévient l'utilisateur lorsque le réservoir à lessive ou l'adoucissant est presque vide. Un bon pense bête pour sa liste de course et ne pas oublier une lessive mouillée dans le tambour !
Electroménager connecté : des appareils qui simplifient la vie ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic