L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Chedi Andermatt, un complexe entre rusticité et modernes extravagances

Par C. Chahi Bechkri
,
le 3 mars 2014
Chedi Andermatt & Residences, complexe hôtelier de luxe vient d'être inauguré au coeur des Alpes Suisses. Spa de 2 400 m2, piscine intérieure de 35 mètres de long, salle de sport dernier cri... Le site réunit des installations hors-norme tout en offrant un cadre chaleureux et convivial teinté d'excentricités. Visite des lieux en compagnie de Jean-Michel Gathy, du cabinet Denniston Architects.
La vie d'Andermatt, petit hameau au cœur des Alpes Suisses, est quelque peu bouleversée depuis quelques mois. Son organisation et ses infrastructures ont été repensées en vue d'une exploitation non plus sur quelques mois mais sur toute l'année. "Le projet est gigantesque puisque j'ai été invité à concevoir un nouveau plan d'aménagement général pour la station", informe Jean-Michel Gathy, du cabinet Denniston Architects.
Outre un golf de 18 trous, Andermatt s'est également enrichi d'un complexe hôtelier de luxe : le Chedi Andermatt, construit en plein cœur du village historique, sur les vestiges d'un ancien hôtel datant du début du XXème siècle. "Il ne restait plus que quelques arbres sur le terrain, indique Jean-Michel Gathy. Nous sommes donc vraiment repartis complètement à zéro".
La suite de l'article et plus de photos en pages suivantes.
 
Chedi Andermatt & Résidences
Seefeldstrasse 275
8008 Zürich
Prix public indicatif pour une nuit : à partir de 530 € pour la chambre Deluxe
Plus de renseignements sur le : www.ghmhotels.com
Et également sur le : www.andermatt-swissalps.ch
Le Chedi Andermatt, un complexe entre rusticité et modernes extravagances

Un hôtel XXL au coeur d'un village pittoresque

Un hôtel XXL au coeur d'un village pittoresque - Chedi Andermatt
Un hôtel XXL au coeur d'un village pittoresque - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
L'une des particularités du Chedi Andermatt est son ampleur. L'hôtel réunit en effet une cinquantaine de chambres d'hôtel d'une superficie de 50 m2, le même nombre de pieds à terre de 100 m2 et une quarantaine d'appartements pouvant aller jusqu'à 400 m2. Le tout logé dans une dizaine de blocs imbriqués dans les uns dans les autres qui communiquent ensemble par l'intérieur.
Un hôtel XXL au coeur d'un village pittoresque

Un hôtel qui respecte l'architecture traditionnelle

Un hôtel qui respecte l'architecture traditionnelle - Chedi Andermatt
Un hôtel qui respecte l'architecture traditionnelle - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Concernant ces blocs, qui sont en réalité des chalets, Jean-Michel Gathy a cherché à les intégrer au mieux au paysage environnement. Il a donc respecté les volumes, les couleurs, les pentes de toit et les façades des bâtiments voisins. "Il était très important pour moi que l'hôtel soit en phase avec le village, qu'il respecte l'architecture traditionnelle suisse, confie-t-il. De toute façon, nous n'aurions pas vraiment pu faire autrement car les contraintes étaient nombreuses dans le plan local d'urbanisme".
Un hôtel qui respecte l'architecture traditionnelle

Multiplication des vues

Multiplication des vues - Chedi Andermatt
Multiplication des vues - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
L'implantation des bâtiments, quant à elle, s'est faite de manière à multiplier les vues. "Dans la plupart des hôtels de montagne, on ne laisse que deux choix pour la vue, soit côté station, soit côté montagne. Ici, quel que soit le lieu, les vues sont multiples", indique l'architecte.
Multiplication des vues

Intégration parfaite dans le paysage

Intégration parfaite dans le paysage - Chedi Andermatt
Intégration parfaite dans le paysage - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
De loin, le complexe de luxe est donc parfaitement intégré dans son environnement : il se fond littéralement dans le décor pittoresque du village.
Intégration parfaite dans le paysage

Modernité des aménagements intérieurs

Modernité des aménagements intérieurs - Chedi Andermatt
Modernité des aménagements intérieurs - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Si en apparence le Chedi Andermatt respecte les traditions, à l'intérieur, il en est autrement. Jean-Michel Gathy a en effet tenu à apporter de la modernité au niveau de l'aménagement et de l'organisation des espaces communs.
Modernité des aménagements intérieurs

Un comptoir/bar en guise de réception

Un comptoir/bar en guise de réception - Chedi Andermatt
Un comptoir/bar en guise de réception - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
L'architecte a transformé la réception en comptoir/bar d'une longueur de trente mètres autour duquel les clients peuvent prendre un verre. "L'hôtel est immense, certes, mais je voulais absolument qu'il reste humain", insiste Jean-Michel Gathy.
Pour favoriser la convivialité, l'architecte a disposé dans le lobby d'immenses et confortables sofas en cuir agrémentés d'une multitude de coussins en fourrure. Les cheminées ont, par ailleurs, été placées au centre des pièces et non pas contre les murs. "Non seulement la chaleur se diffuse mieux mais en plus, elles deviennent des points de rencontres", commente Jean-Michel Gathy.
Un comptoir/bar en guise de réception

Un brin de folie assumé

Un brin de folie assumé - Chedi Andermatt
Un brin de folie assumé - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
D'une manière générale, Jean-Michel Gathy a souhaité créer un cadre à la fois confortable et douillet qui respecte les codes de la montagne - on note l'utilisation massive de bois, de pierre naturelle et de peaux de bêtes - tout en s'en démarquant. Quelques notes modernes surprenantes ont ainsi été introduites : œuvres d'art stylisées, peintures contemporaines, pommes blanches décoratives, cerises géantes posées sur des piédestaux... Un brin de folie parfaitement assumée par Jean-Michel Gathy.
Un brin de folie assumé

Parties communes communicantes

Parties communes communicantes - Chedi Andermatt
Parties communes communicantes - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Habituellement cloisonnées, les parties communes sont ici toutes en relation les unes avec les autres; Depuis la réception, on peut ainsi voir la piscine intérieure qui, elle-même, bénéficie d'une vue sur l'extérieur. L'architecte joue ainsi avec les éléments : le froid fusionne avec le chaud et l'eau avec la terre.
Parties communes communicantes

Un spa de 2.400 m2

Un spa de 2.400 m2 - Chedi Andermatt
Un spa de 2.400 m2 - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Ici le spa, d'une superficie de 2.400 m2, il vient s'ajouter à une liste déjà longue d'équipements et de loisirs : salles de sport dernier cri, sept salles de restaurant, salles de ski, cave à cigares...
Un spa de 2.400 m2

Fusion des éléments dans les chambres

Fusion des éléments dans les chambres - Chedi Andermatt
Fusion des éléments dans les chambres - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Les chambres sont conçues sur le même modèle que les parties communes. On y retrouve exactement la même fusion des éléments : en prenant son bain, l'on peut admirer les montagnes enneigées en bénéficiant d'un feu de cheminée au premier plan. Eau, feu et neige se retrouvent ainsi sur le même plan. "J'aime travailler sur les perspectives", commente Jean-Michel Gathy.
Fusion des éléments dans les chambres

Une cheminée traversante

Une cheminée traversante - Chedi Andermatt
Une cheminée traversante - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
La cheminée est positionnée entre la chambre et la terrasse de manière à pouvoir également profiter au balcon.
Une cheminée traversante

Un balon loggia

Un balon loggia - Chedi Andermatt
Un balon loggia - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Le balcon des chambres est conçu comme une sorte de loggia qui offre une vue cadrée sur le paysage tout en protégeant l'intimité de ses utilisateurs.
Un balon loggia

Chambres extrêmement modulables

Chambres extrêmement modulables - Chedi Andermatt
Chambres extrêmement modulables - Chedi Andermatt © Chedi Andermatt
Dans les chambres, l'architecte a joué sur la modularité avec des systèmes de portes pivots entre la salle de bains et la chambre. "Les occupants peuvent ainsi reconfigurer la chambres en fonction de leurs besoins et de leurs envies", justifie-t-il. D'ailleurs, si la salle de bains bénéficie de deux accès, c'est également pour offrir une plus grande liberté aux occupants.
Concernant la décoration, l'architecte a opté pour une monochromie basée sur des teintes naturelles, du brun, du beige, et pour une présence massive de bois. Un cadre neutre propice à la relaxation.
Chambres extrêmement modulables
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic