L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Seuls 39% des Français jugent la conjoncture favorable

Par L C-M
,
le 2 novembre 2009
immeuble paris
immeuble paris © Marie Desgré - Batiactu
Le moral des Français reste morose à l'égard du marché immobilier. Selon un sondage Ipsos pour la FNAIM, ils sont à peine 39% à estimer que la situation économique actuelle est propice à l'achat d'un bien. Détails chiffrés.
Est-ce le moment d'acheter ? Pas vraiment, à en croire un sondage Ipsos effectué pour la Fédération nationale de l'immobilier (Ipsos) en octobre 2009, qui indique que moins de 40% des personnes interrogées jugent le contexte favorable à l'acquisition d'un bien. Un chiffre qui semble aller de paire avec la crise économique et les contraintes budgétaires qu'elle engendre.

Un climat d'attentisme

Bien que, selon le sondage, 57% des personnes interrogées considèrent que la baisse des prix arrive à son terme, seuls 6% des Français se déclarent prêts à acheter un bien immobilier d'ici à octobre 2010. Ces rares investisseurs sont plus souvent motivés par une recherche de logement que par un placement locatif. Ils ont un profil plutôt jeune (25-34 ans) ou sont issus de foyers aux revenus élevés (au-delà de 3.000 euros).
Mais pour une large majorité des sondés (80%), il est trop difficile d'obtenir un prêt immobilier et 54% perçoivent les taux actuels comme non attractifs même si, dans les faits, seuls 9% ont fait une demande de crédit.

Baisse du pouvoir d'achat

L'aspect financier est un frein récurrent à l'achat. Pour 62% des personnes interrogées, leur apport personnel est insuffisant et elles ont déjà des difficultés à faire face à leurs besoins dans la vie quotidienne. Par ailleurs, environ 70% des sondés s'estiment directement touchés par la crise et ils sont tout autant à déclarer connaître une baisse de leurs revenus.
Pour acheter, les Français attendent en fait des facilités de crédit. Ils sont ainsi 81% à espérer des taux plus attractifs, 79% prônent des déductions fiscales sur les emprunts, 76% des prêts à taux zéro et 70% comptent sur un assouplissement des conditions de crédit... Autant d'aides financières par lesquelles l'Etat devra peut-être passer pour espérer relancer l'achat immobilier dans les mois à venir...

Ménages modestes : les conditions de logement s'améliorent

Parallèlement à cette première étude, l'observatoire du Commissariat au développement durable vient de publier ses statistiques concernant les conditions de logement des ménages modestes. Résultat ? 30% d'entre eux auraient vu leur qualité de vie s'améliorer entre 2001 et 2007. Toutefois, ils sont tout autant à occuper des logements jugés inconfortables, un chiffre qui reste supérieur aux autres types de ménages. Conséquence : leur mobilité reste la plus forte.
Seuls 39% des Français jugent la conjoncture favorable
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic