L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des agents immobiliers solidaires des mal-logés

Par Pauline Polgar
,
le 8 décembre 2008
Isabelle Larochette, agent immobilier parisienne, a créé l'association et le label "Agence solidarité logement", dont les membres s'engagent à reverser 1% de leur chiffre d'affaires à la Fondation Abbé Pierre. Six agences l'ont déjà rejointe et elle a reçu l'appui du SNPI. Récit d'une aventure exceptionnelle à soutenir.
"Toi, tu fais un sale métier !" Alors qu'elle sort de sa voiture, aux couleurs de son agence, c'est ainsi qu'Isabelle Larochette se fait prendre à partie par un SDF. C'est le déclic en forme d'évidence : son métier, c'est le logement et, en tant qu'agent immobilier, elle doit faire quelque chose pour les mal-logés. Bien sûr, cela trotte dans sa tête depuis quelque temps : elle habite sur le Canal Saint-Martin, a vu la détresse des SDF, s'est scandalisée de voir à la rue des gens qui ont un travail, mais pas de toit. Cette rencontre concrétise son envie de se mettre à leur service. Elle décide alors de reverser une partie de ses honoraires à une association qui lutte contre le mal-logement. "Mais toute seule, cela n'aurait eu l'effet que d'une goutte d'eau, raconte-t-elle. J'ai eu alors l'idée de créer un label, ouvert à tous les agents immobiliers de France." Et, par le biais de son association, fédérer ainsi toutes ses bonnes volontés. Nous sommes en mai dernier.

Ariane Massenet, marraine de l'association

Isabelle Larochette
Isabelle Larochette © Agence solidarité logement - DR
Isabelle Larochette
 Mais à qui reverser les sommes récoltées ? La Fondation Abbé Pierre, apolitique, est apparue comme une évidence. Avec sa bande d'amis, "une équipe de cœurs topisssime !", tous bénévoles, Isabelle prépare tout. Jusqu'au logo du label, créé par une agence de graphisme, Planet 7, qui croit en son aventure. "J'avais tout prévu, nous raconte-t-elle. Pleine d'enthousiasme, je me suis présentée à Solange Schwartzmann, la responsable des partenariats. La Fondation m'a dit oui tout de suite" (voir l'interview en page suivante). En quelques mois, Isabelle a gagné son pari : lancée le mois dernier, sans la moindre publicité, son association compte déjà six membres, dont deux agences parisiennes en plus de la sienne. Le site internet a été mis en ligne vendredi dernier... L'aventure débute, mais elle est déjà prometteuse ! Isabelle peut également compter avec une marraine de choix : Ariane Massenet, journaliste au Grand Journal de Canal +. "Je la connaissais en tant que cliente. Quand je lui ai demandé d'être la marraine de notre association, elle n'a pas hésité une seconde", raconte-t-elle.
Chaque membre d'Agence Solidarité Logement s'engage ainsi à verser 1% de son chiffre d'affaires hors taxes, issu des transactions (et non des locations), à la Fondation Abbé Pierre. En retour, il reçoit un label, à apposer sur sa vitrine et... Beaucoup de fierté ! Et les vendeurs ? Qu'en pensent-ils ? "Il n'y a aucun impact sur eux, explique Isabelle. Le montant de nos honoraires n'augmente pas pour couvrir le don ! Nos clients sont, au contraire, heureux de participer à une bonne action." Vendeurs, acquéreurs, agents immobiliers... Ceux qui font le logement aujourd'hui s'engagent ainsi, ensemble, autour d'un projet commun de solidarité.
"Je lance un appel à tous les agents immobilier de France."
La semaine dernière, grâce à un petit article dans un magazine télé, Isabelle reçoit plusieurs appels de collègues de province. Mais aussi de nombreux particuliers vendeurs, qui cherchent des agences porteuses du label pour leur confier leurs transactions ! Une autre reconnaissance lui importe également beaucoup et elle est arrivée cette semaine : celle des membres de sa profession. Le Syndicat national des professions de l'immobilier (SNPI) compte en effet l'appuyer dans sa démarche. Son Président, Alain Duffoux, lui a promis de faire passer un communiqué de presse la soutenant et appelant ses 9500 membres à rejoindre le label. Pour les y encourager, le SNPI s'engage en plus à leur offrir leur cotisation d'adhésion à d'un montant de 150 euros (voir interview en page suivante)! Car aujourd'hui, c'est le défi d'Isabelle : "Je lance un appel à tous les agents immobiliers de France à rejoindre notre association. Notre métier c'est le logement, nous devons d'autant plus nous engager auprès des mal-logés. Plus on sera nombreux, plus cela marchera !"

"Un % de rien c'est rien"

Mais, en ces temps de crise, que répond-elle à ceux qui sont réticents et s'inquiètent actuellement de l'avenir de leur profession ? "Je leur réponds : '1% de rien c'est rien !'. Nous, on a eu nos années glorieuses. Nous vendons à des gens qui ont les moyens, notamment sur Paris. Aujourd'hui, nous nous devons de faire quelque chose. Et même si c'est peu : plein de petits font ensuite les gros !" Et d'ajouter : "Tout le monde est concerné : chacun de nous tous peut se retrouver du jour au lendemain dans la rue."
Ainsi, sur cette initiative courageuse et sincère, cette profession souvent décriée et montrée du doigt peut montrer qu'elle aussi a du cœur.
Retrouvez en pages suivantes, les interviewes de Alain Duffoux, président du SNPI et de Solange Schwartzmann, responsable des partenariats à la Fondation Abbé Pierre.
Pour en savoir plus sur l'association et trouver les agences adhérentes : www.agencesolidaritelogement.fr
Pour rejoindre l'association Agence Solidarité Logement et recevoir le label :
Depuis le site www.agencesolidaritelogement.fr, il suffit de télécharger le bon d'adhésion et de le renvoyer à l'adresse de l'association. La cotisation d'adhésion s'élève à 150 euros. Le nouveau membre s'engageant à reverser 1% de son chiffre d'affaires à la Fondation Abbé Pierre, reçoit ensuite le label à apposer sur sa vitrine et des plaquettes d'information à distribuer à ses clients. A noter que, comme tout don de ce type, une partie est déductible des impôts.
Des agents immobiliers solidaires des mal-logés

"Cela contribuera à revaloriser l'image des agents immobiliers", A. Duffoux, pdt du SNPI

Alain Duffoux, président du SNPI
Alain Duffoux, président du SNPI © Alain Duffoux, président du SNPI - SNPI, DR
Le Président du Syndicat national des professions immobilières explique à Maison à part pourquoi il s'est engagé auprès d'Agence Solidarité Logement.
MAP : Comment s'est passée votre rencontre avec Isabelle Larochette ?
Isabelle Larochette est membre du SNPI, c'est donc tout naturellement qu'elle est venue nous parler de son projet. Nous avons apporté notre soutien immédiatement à cette très bonne initiative.
MAP : Pourquoi l'avez-vous rejointe dans cette aventure et comment se matérialise votre soutien ?
Deux raisons nous ont convaincus de nous joindre à son action : la première, de contribuer à sensibiliser la population sur les mal-logés. C'est un engagement fort, car le problème touche l'ensemble de la population et l'on se doit de sensibiliser tout le monde. Ensuite parce que cette initiative permet également de donner une image positive, humaine, de notre profession, trop souvent victime d' a priori défavorables. Cantonné dans le rôle ingrat et difficile de "tampon" entre vendeur et acheteur, dans un rôle de commerçants, aux yeux des particuliers, les agents immobiliers reviennent ainsi au cœur de la population en s'engageant auprès d'Agence Solidarité Logement.
MAP : C'est un engagement très important de votre côté...
Oui, tout à fait. Non seulement nous apportons nos moyens de communication, mais également un soutien financier : chaque membre du SNPI qui adhèrera à l'association, donc qui s'engagera à reverser 1% de son chiffre d'affaires à la Fondation Abbé Pierre, nous lui paierons sa cotisation de 150€ pour avoir le label.
MAP : Reverser ainsi une partie de ses gains est un acte très fort...
Notamment actuellement ! Avec la crise, nos confrères vont souffrir ces prochains mois. S'engager ainsi est donc très significatif, demandera un véritable effort. Mais cela sera bon pour eux : cela peut valoriser leur image et également entraîner un certain nombre de transactions. En voyant l'affichette apposée sur leur vitrine, les particuliers se diront "Ici, ces gens seront à notre écoute, ils s'intéressent à la population." Cela fait du bien et cela ne peut pas faire de mal !
"Cela contribuera à revaloriser l'image des agents immobiliers", A. Duffoux, pdt du SNPI

"La Fondation et les agences immobilière ont des préoccupations convergentes" S. Schwartzmann, resp. des partenariats - Fondation Abbé Pierre

fondation abbé pierre
fondation abbé pierre © Fondation Abbé Pierre
Solange Schwartzmann, responsable des partenariats à la Fondation Abbé Pierre revient sur sa rencontre avec Isabelle Larochette.
MAP : Comment s'est passée votre rencontre avec Isabelle Larochette ?
Isabelle Larochette m'a tout d'abord appelée pour me dire qu'elle souhaitait mettre en place un partenariat avec la Fondation Abbé Pierre. Nous nous sommes ensuite rencontrées dans les locaux de la Fondation Abbé Pierre où nous avons parlé plus concrètement de son idée de création de l'Agence Solidarité Logement. Tout de suite, j'ai été touchée par la sincérité de sa démarche et sa volonté d'en faire un partenariat efficace et exemplaire. Nous avons pris plusieurs mois ensuite pour finaliser le lancement de l'Agence Solidarité Logement (aspects juridiques, outils de communication...)
L'Agence Solidarité Logement est une initiative d'une directrice d'agence immobilière indépendante, qui, sensible à la cause des sans-abri, a souhaité mettre à profit son activité professionnelle, pour aider à donner un toit aux personnes défavorisées. Cette démarche individuelle, volontariste et engagée nous a tout de suite séduits.
Nous avons été ensuite suivis par le SNPI, (Syndicat National des Professionnels Immobiliers), 1er syndicat français de l'immobilier qui se mobilise pour faire connaître l'opération auprès de ses 9.500 agences.
Il est rare de voir qu'une initiative personnelle arrive à faire bouger toute une profession. Et la crise qui touche le secteur immobilier n'a pas remis en question cette détermination. Nous ne pouvons qu'être favorables à ce type d'initiative citoyenne.
tentes canal saint martin
tentes canal saint martin © CG - Batiactu
  MAP : Avez-vous déjà des premiers retours sur cette action d'Agence Solidarité Logement ?
Oui, et ils sont très encourageants. Avant même le lancement officiel de l'Agence Solidarité Logement, des agences immobilières sont spontanément venues nous voir, pour nous dire l'intérêt qu'elles portaient à cette initiative et qu'elles souhaitaient y participer. Nous avons également des clients d'agences immobilières, souhaitant vendre ou acheter un bien, qui nous ont contactés pour savoir où trouver une agence labellisée Agence Solidarité Logement

Trois millions de personnes mal-logées

A quoi servent les fonds recueillis ?

Pour la Fondation Abbé Pierre, cela nous permet d'augmenter le nombre de personnes bénéficiaires de nos actions et de sensibiliser de nouvelles personnes (les agences immobilières, leurs clients, le grand public) à cette initiative et donc aux enjeux du mal-logement. En cette période hivernale, l'appel de 1954 de l'abbé Pierre garde malheureusement toute son actualité. Aujourd'hui en France, 3 millions de personnes sont mal-logées. Plus de 150 sans-abri sont décédés dans les six derniers mois. C'est une situation inacceptable.
MAP : Est-ce la première fois que des gens du secteur de l'immobilier et du bâtiment vous propose ce type de partenariat ?
La Fondation Abbé Pierre est régulièrement sollicitée pour mettre en place des partenariats avec des entreprises en lien avec le logement et l'habitat (construction de logement, ameublement, électroménager, hôtellerie, agences immobilières...)
L'intérêt de la démarche de l'Agence Solidarité Logement est de vouloir fédérer ces élans de générosité du secteur des agences immobilières dans un projet cohérent et d'envergure.
La Fondation Abbé Pierre et les agences immobilière ont des préoccupations convergentes : aider à trouver un toit. Un partenariat avec les agences immobilières est donc une évidence pour nous ! Nous tentons de concilier une activité d'agent immobilier qui a pour objet de donner un toit aux personnes avec des ressources moyennes ou élevées et une action de solidarité afin de donner un toit aux personnes défavorisées.
MAP : Pensez-vous que cela puisse susciter d'autres initiatives au sein de ce secteur ?
Oui, nous espérons que ce partenariat inspirera d'autres acteurs du secteur qui sensibles à la cause des mal-logés, ne savent pas forcément comment mettre en place leur activités économiques au service d'une action solidaire et efficace.
D'autant plus que le grand public, de plus en plus sensible aux enjeux sociaux et environnementaux, souhaite donner du sens à leurs actes d'achat. Ils peuvent orienter leurs choix vers des structures qui leur apportent des garanties d'éthique et de solidarité. C'est donc également un appel à plus d'engagement citoyen de la part des entreprises.
L'Abbé Pierre a été toute sa vie "la voix des hommes sans voix". Nous devons poursuivre son œuvre et son combat.
"La Fondation et les agences immobilière ont des préoccupations convergentes" S. Schwartzmann, resp. des partenariats - Fondation Abbé Pierre
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic