L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La maison, une vraie ruche !

Par Stéphanie Gendron
,
le 7 février 2007
maison nuit
maison nuit
Fini le cocooning, place au hiving (ruche) ! Tel est l'enseignement phare de l'Observateur Cetelem 2007* sur les «Français et leur maison». Deuxième priorité des Français derrière la famille, la maison évolue pour devenir un lieu ouvert, propice aux rencontres. Une tendance qui influence l'organisation même de l'espace...
Les Français vouent toujours un attachement très important à leur maison. Celle-ci est en effet devenu leur deuxième priorité (91%), juste derrière la famille (96%). Selon, l'Observateur Cetelem 2007*, près de quatre Français sur dix ont ainsi tendance à accorder de plus en plus d'importance à leur intérieur.

La maison s'ouvre sur le monde

La maison n'est aujourd'hui plus simplement perçue comme un lieu d'intimité. Elle devient à la fois un espace où l'on aime se retrouver en famille ou entre amis et où les réceptions deviennent un plaisir. Des critères qui, selon l'Observateur Cetelem, «traduisent une ouverture sur le monde dans son acceptation sociale».
Résultat : le rôle des pièces évolue. Fini le temps où chaque pièce avait sa propre fonction. Place à la multifonctionnalité ! Les pièces deviennent des lieux d'activités multiples. Dans un tel contexte, le salon prend toute son ampleur pour devenir la pièce préférée des Français (62%). Plus grande, cette pièce permet en effet d'effectuer de nombreuses activités (repas, TV, apéritifs, lecture, salle de jeux, chambre d'amis, lieu de travail...). La chambre arrive plus loin derrière avec 27% des suffrages. Suivent ensuite respectivement, la cuisine, le bureau, le jardin, la salle TV et la terrasse.

Quatre profils de comportements

Face à ces évolutions, quatre typologies de maisons se dessinent. Si la «Maison-Nid», symbole du bien-être intérieur, rassemble toujours 43% des Français, elle tend à baisser au profit de la «Maison-Ruche» (35%). Toujours chaleureuse et valeur refuge, celle-ci laisse place au partage et aux rencontres entre proches (amis, famille). S'ouvrant aux autres, elle dispose généralement d'une superficie supérieure à la moyenne avec souvent plusieurs salles de bains et des espaces ouverts et de vie commune. Espace, confort, convivialité et fonctionnalité en sont les maîtres mots.
A l'inverse, la «Maison-Cocon», espace fermé réservé à la famille, ne rassemble plus que 10% de la population. Quant à la «Maison-Toit», qui regroupe les personnes considérant leur logement comme une nécessité, elle ne représente que 12% de la population, des hommes vivant seuls en général.

Une valeur sûre

Plus de huit Français sur dix estiment la démarche d'aménagement/décoration comme indispensable. A l'heure où les prix de l'immobilier s'envolent, 78% des personnes interrogées estiment également que les travaux de rénovation peuvent permettre d'augmenter la valeur matérielle de leur habitation, contre 66% en 2002. Même si cela devient une corvée pour près de trois Français sur dix, la majorité des Français effectuent eux-mêmes leurs travaux (57%) en 2006.

Surface moyenne

La majorité des Français disposent d'un logement compris entre 61 et 91 m2 (31%). Ceux bénéficiant d'un logement d'une superficie de 91 à 120 m2 arrivent juste derrière, avec 29% des parts. En moyenne, la superficie moyenne s'élève à 89,39 m2, espace dans lequel la fonction de chaque pièce évolue...
*Enquête menée via Internet auprès d'un échantillon de 800 individus, représentatif de la population française de 18 ans et plus.
La maison, une vraie ruche !
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic