L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Pic de cambriolages dans les habitations principales

Par C. Chahi Bechkri
,
le 20 mai 2011
cambrioleur securite
cambrioleur securite © Fotolia
D'après l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) le nombre de cambriolages dans les résidences principales a fortement augmenté sur ces douze derniers mois. Une hausse qui s'explique, en bonne partie, par le regain d'intérêt des malfaiteurs pour l'or...
Dévoilés à quelques semaines des premiers départs en vacances, les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) portant sur les phénomènes de criminalité et de délinquance prennent une résonnance particulière.
D'après son dernier bulletin mensuel, il semble en effet que les cambriolages aient fortement augmenté dans les locaux d'habitations principales. Sur les douze derniers mois, ils sont en effet passés de moins de 163.000 faits constatés entre mai 2009 et avril 2010 à plus de 180.000 entre mai 2010 et avril 2011, soit une hausse de 11,2 %.
Une hausse qui s'accompagne d'un changement significatif de la nature des objets volés. Dans de nombreux cas en effet, il s'avère qu'au lieu de prendre le matériel High Tech et informatique et l'argent, comme ils le faisaient dans le passé, les malfaiteurs n'emportent désormais que les objets en or : bijoux, accessoires, pièces de monnaie...

En cause : la revente d'or par la poste

Etonnant ? Pas vraiment lorsque l'on sait que les cours de l'or s'envolent - il se vend autour de 1.500 dollars l'once - et que, dans le même temps, il n'a jamais été aussi facile d'en vendre. De plus en plus de sites Internet proposent en effet aux particuliers d'estimer gratuitement leurs objets en or. Pour cela, ils doivent simplement envoyer leurs objets par la poste. Dès qu'elle les reçoit, l'entreprise les expertise et leur fait une proposition de rachat. Si cette dernière est acceptée, l'internaute reçoit l'argent correspondant à l'estimation quelques jours plus tard, le tout sans avoir à présenter de carte d'identité ou à justifier l'origine des objets. Un processus de vente extrêmement simple dont les cambrioleurs pourraient bien avoir eu envie de profiter...
C'est en tout cas la conviction de certaines compagnies d'assurance, la GMF en tête. "Cela fait six mois que de la publicité passe à la télévision pour ce processus de rachat et, depuis, on a constaté une très nette augmentation des cambriolages", a récemment confié Elisabeth Desiles, experte en matière de vols interviewée par Europe 1 le 19 mai dernier. Et d'ajouter : "les voleurs peuvent faire plusieurs maisons dans la journée et toutes le ruses sont permises pour récupérer un maximum d'or notamment chez les personnes âgées".
Les particuliers sont donc invités à diversifier leurs cachettes et, surtout, à prendre des photos de leurs objets afin que les services de police puissent plus facilement les retrouver s'ils venaient à être volés.
Pic de cambriolages dans les habitations principales
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic