L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Save@work4home : un projet énergétique innovant

Par C.PHAM
,
le 17 avril 2009
toit angevin
toit angevin © Toit Angevin
En partenariat avec plusieurs autres bailleurs sociaux européens, le Toit Angevin a lancé, début 2009, un projet expérimental Save@work4home. Il a pour objectif de sensibiliser les locataires à leurs consommations énergétiques. Explications.
Le Toit Angevin est un des premiers bailleurs sociaux en France et en Europe à avoir mis en place début 2009 le projet expérimental "Save@work4home". En quoi consiste-t-il ?
Il vise à réduire l'impact des consommations énergétiques des locataires et la part des charges locatives liées à ces consommations. En effet, le coût énergétique ne cessant d'augmenter et ayant par conséquence un impact important sur les charges locatives, des organismes de logement social ont décidé de se regrouper autour d'une préoccupation commune : l'impact des consommations énergétiques sur notre environnement. Ainsi, les 597 logements de la Roseraie de la ville d'Angers ont été retenus pour tester le projet dans le cadre du "Toit Angevin numérique".
Astrid Mallet
Astrid Mallet © Astrid Mallet
 Consulter ses consommations via Internet
Les locataires disposent d'un portail Internet sur lequel ils peuvent consulter en temps réel leurs consommations d'électricité, d'eau chaude et d'eau froide. Lors de la réhabilitation des 597 logements du Toit Angevin de la Roseraie, des capteurs électriques et des modules radios ont été installés pour la télé-relève de la consommation de l'électricité et de l'eau dans chaque appartement. Des capteurs de température ont également été posés dans un des bâtiments. "Grâce à ce système, les locataires peuvent consulter leurs comptes et comparer, par exemple, la différence de coût et de consommation entre un bain et une douche, entre un four électrique et un micro-onde, entre les appareils en veille et éteints... ", explique Astrid Mallet, chargée d'opérations du Toit Angevin. Et de rajouter : "Ainsi, pour ceux qui ont un budget limité, cela devrait leur permettre de ne pas le dépasser. En effet, dès que leur consommation sera au-dessus du budget prévu, une alerte s'affichera sur la page d'accueil du site. Tout le monde sera gagnant-gagnant : les locataires maîtriseront leur facture et cela permettra de sécuriser le règlement des charges".
Avec un budget de 300.000 euros, soit environ 500 euros par logements, Save@work4home a été proposé aux locataires depuis le début de l'année 2009. "Pour l'instant, nous réfléchissons à une adaptation possible sur d'autres logements mais rien n'est encore fait. Nous en sommes toujours à un stade de recherche et développement", souligne Astrid Mallet.
Le premier bilan devrait être effectué début juin, six mois après le lancement. Le comportement des locataires sera alors analysé et permettra au Toit Angevin de savoir si cet outil est efficace et si la consommation énergétique baisse.
Save@work4home : un projet énergétique innovant
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic