L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Trêve hivernale des explusions jusqu'au 16 mars prochain

le 2 novembre 2009
Fondation abbé pierre
Fondation abbé pierre © Fondation Abbé Pierre
Du 1er novembre 2009 au 16 mars 2010, c'est la trêve hivernale des expulsions. L'occasion pour les associations de rappeler la détresse de nombreux mal-logés et des personnes en situation difficile en cette période de crise. En 2008, selon la Fondation Abbé Pierre, 11.294 expulsions ont eu lieu, qui dénonce également les "fausses promesses" du gouvernement avec le Dalo.
En 2008, "135.000 assignations au tribunal et 102.000 jugements d'expulsions, 58.904 commandements à quitter les lieux, 41.054 décisions de préfets accordant recours à la force publique, 11.294 interventions effectives de la force publique sont à déplorer" (chiffres provisoires) : la Fondation Abbé Pierre ne décolère pas. A l'occasion du début de la trêve hivernale, qui interdit toute expulsion du 1er novembre au 16 mars prochain, l'association entend "dénoncer les fausses promesses du Gouvernement", notamment sur le droit au logement opposable (Dalo).

Les associations battent le rappel

Outre la Fondation, nombreuses sont les associations qui ont profité de cette date symbolique pour rappeler la précarité des situations, notamment des ménages modestes et des personnes fragilisées par la perte de leur emploi en période de crise. Dans ce contexte social particulièrement difficile, le collectif des Associations Unies déplore le rejet de leur demande de moratoire des expulsions pour "les personnes de bonne foi". "La cohérence, le respect des engagements et l'attention portée aux victimes de la crise auraient pourtant dû entraîner une réaction moins frileuse en adoptant ce moratoire" dénonce la Fondation Abbé Pierre.
A l'appel de l'association Droit au logement (DAL), une centaine de manifestants ont occupé vendredi la chambre syndicale des huissiers à Paris, afin de fêter la fin des expulsions locatives. De son côté, le collectif Jeudi Noir s'est emparé d'un local de 2.000 m2, au 1 place des Vosges à Paris, baptisé "le palais des mal-logés", qu'il a inauguré en ces termes samedi. Certaines associations ont également milité ces derniers jours pour que la trêve s'applique également à l'habitat mobile.

Non respect de la loi Dalo

Côté Gouvernement, le président du Comité de suivi du Dalo, Xavier Emmanuelli, a alerté le gouvernement jeudi "sur le non-respect de la loi". "Au 30 juin dernier, a-t-il ainsi fait remarquer rapporte l'AFP, au moins 7.250 ménages désignés prioritaires pour un logement par les commissions de médiation, dont 6.500 Franciliens, n'avaient pas reçu d'offre dans le délai légal".
Plateforme téléphonique de prévention des expulsions de la Fondation Abbé Pierre : 0810.001.505.
Trêve hivernale des explusions jusqu'au 16 mars prochain
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic