L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avoir une résidence secondaire, un rêve jugé difficile à concrétiser

le 27 mai 2015
Maison secondaire
Maison secondaire © MAP
Si beaucoup de Français rêvent d'avoir une résidence secondaire, peu d'entre eux passent à l'acte. Parmi les principaux freins identifiés dans une récente étude menée par le site JeReveduneMaison.com : l'aspect financier et des difficultés à entreprendre les recherches du bien. Explications.
Souvent perçue comme un refuge situé au calme loin du fracas de la ville, la résidence secondaire est un rêve pour beaucoup de Français. Un rêve qui, comme le démontre une récente étude* du site JeReveduneMaison.com, ne se concrétise pas forcément. Il semble en effet que les frais engendrés par une éventuelle deuxième habitation - frais d'achat, frais d'entretien, impôts - freinent quelque peu les ardeurs des particuliers. "Plus de 70% sont totalement perdus pour appréhender l'aspect financier engendré par une résidence secondaire et 95 % ont besoin d'une aide pour découvrir les régions qui correspondent vraiment à leurs attentes", révèle l'enquête.
D'un côté donc, c'est le montage financier du projet qui suscite les interrogations et, de l'autre, c'est le manque d'informations - en particulier la méconnaissance des régions françaises - qui freine les investigations. Même si elles rêvent depuis longtemps d'une maison secondaire, 33% des personnes interrogées confient ainsi ne pas avoir commencé leurs recherches et 22% avouent chercher de façon peu active.
Au bord de la mer et à moins de deux heures de route
Avec plus de 400 terroirs qui composent l'hexagone, il faut dire qu'il est difficile de s'y retrouver et surtout, de trouver le territoire qui saura le plus correspondre à ses attentes.
Quelques-uns sont tout de même plus plébiscités que d'autres, notamment ceux situés au bord de la mer. 51% des personnes interrogées aimeraient en effet y avoir leur résidence secondaire, contre seulement 18% à la montagne. Par ailleurs, 44% préfèreraient qu'elle soit située dans un village plutôt que dans un hameau (24%) ou dans une ville (12%). L'idée est donc être au calme mais pas trop non plus !
Enfin, pour ce qui est de la distance, les Français veulent des maisons peu éloignées de leur domicile principal : situées à moins de deux heures, dans l'idéal, et jusqu'à 4 heures de trajet mais pas plus de manière à pouvoir s'y rendre à chaque vacance mais aussi les week-ends.
*Méthodologie : 1.941 personnes ont répondu à un questionnaire envoyé via emailing en mai 2015, sur une base de 5.000 personnes réparties sur toute la France.
Avoir une résidence secondaire, un rêve jugé difficile à concrétiser
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic