L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Immobilier : signer le compromis de vente en ligne, c'est possible

Par Stéphanie Odéon
,
le 11 juin 2018
Acheter un bien immobilier
Acheter un bien immobilier © ThinkStock
Alors que les démarches administratives se font de plus en plus en ligne, la vente de logements reste encore très attachée au papier. Mais cela pourrait changer... Décryptage.
La vente de biens immobiliers est synonyme de nombreuses démarches, de papiers et documents à remplir ou à fournir et concerne une multitude d'intervenants. Pourtant, alors que la digitalisation des démarches s'accélère, les ventes de logements se font, jusqu'à présent, uniquement sur papier.
Mais cela pourrait changer avec MyNotary. "Nous avons en effet constaté qu'il n'existait pas de plateforme pour la transaction immobilière", nous raconte Sacha Boyer, cofondateur de ce nouvel outil digital, lancé il y a un an. Son idée est avant tout de mettre "le digital au service de l'humain" et ainsi permettre à chacun des acteurs concernés de gagner du temps pour se concentrer sur les taches importantes et sur l'accompagnement des acheteurs.
En effet, MyNotary balaie tout le panel des acteurs de l'immobilier : foncières, notaires, agents immobiliers... pour des opérations aussi bien dans le neuf que l'ancien. Et alors que le projet de loi Elan ambitionne d'augmenter le nombre d'accession à la propriété dans le logement social, sa plateforme entend répondre à cet objectif.

Avoir accès à tous les documents en ligne

Concrètement, comment ça marche et que permet cette plateforme ? Dès qu'un agent immobilier, une foncière, un bailleur ou un notaire propose un bien à un particulier, il peut l'inviter à rejoindre cette plateforme pour suivre son projet : de l'avant-contrat à la vente en passant par le financement. L'acquéreur peut ainsi lire son contrat, poser des questions, constituer son dossier de financement, mais aussi signer son compromis. "Aujourd'hui, un acquéreur doit multiplier les actions pour obtenir son prêt. Nous sommes en train de leur offrir la possibilité de le faire via la plateforme et ainsi de dématérialiser complètement leur dossier", nous confie Sacha Boyer.
Les courtiers ou établissements bancaires peuvent ainsi récupérer les éléments via un lien de téléchargement. Si pour le moment certaines banques sont encore frileuses, exigeant des originaux ou de pouvoir vérifier la nature des documents, le cofondateur de MyNotary dit réfléchir à une blockchain. Le dirigeant annonce aussi que d'ici à cet été, les courtiers et les banques pourront avoir un accès pour renseigner l'avancée du dossier.

Un gain de temps pour toutes les parties prenantes

Mais ce service n'est pas gratuit. Pour profiter de la plateforme, il existe plusieurs types d'abonnements ou de facturation. Les notaires doivent payer un abonnement autour de 50 € par mois pour en bénéficier. Pour les agents immobiliers, le coût tourne autour de 50 à 80 € par dossier. Quant aux bailleurs ou promoteurs, le tarif dépend du programme.
La plateforme est conçue pour simplifier les démarche, mais aussi pour gagner du temps. Pour Benjamin Saintamon, notaire à Saint-Denis de la Réunion, "c'est une remarquable réponse notariale aux exigences d'une clientèle et partenaires immobiliers de plus en plus connectés". Ce dernier apprécie aussi que son travail soit ainsi mis en lumière et mieux compris par les interlocuteurs de la vente. Mais c'est surtout une économie "de temps précieux sur des tâches administratives" pour se "concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée".
Immobilier : signer le compromis de vente en ligne, c'est possible
Nous vous recommandons

Découvrez 10 idées inspirées pour meubler et décorer avec style les abords de votre piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic