L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les taux de crédit historiquement bas

Par S.O.
,
le 8 avril 2016
Calculatrice - crédit
Calculatrice - crédit © DragonImages
La baisse des taux de crédit s'est accélérée en mars 2016 pour atteindre son niveau le plus bas depuis les années 40, constate l'Observatoire Crédit Logement dans son rapport, publié mardi 5 avril, sur le financement des marchés résidentiels. Détails.
Bonne nouvelle pour les acquéreurs de logements. L'Observatoire Crédit Logement/ CSA annonce une accélération "remarquable" en mars de la baisse des taux de crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques. Les taux atteignent en effet le plus bas niveau depuis les années 40, note l'organisme.
Les taux ont ainsi bénéficié "de l'abondance de ressources d'épargne faiblement rémunérées, de taux des OAT (obligations d'Etat à 10 ans) qui sont presque revenus à leur niveau du printemps 2015 (avant le déclenchement de la crise grecque) et d'une nouvelle amélioration des conditions de refinancement de la BCE". "Ils répercutent en outre les pratiques des établissements de crédit qui, comme chaque année avec l'arrivée du printemps, améliorent leurs offres commerciales", ajoute l'Observatoire.

Des taux profitables aux primo-accédants

Ainsi, les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis à 1,97% en mars 2016 contre 2,09% en moyenne en février, et 2,38% en décembre 2015, rapporte l'Observatoire. Cependant, les évolutions ne sont pas identiques sur tous les marchés. Les taux ont baissé plus fortement sur le marché de l'ancien (1,93% en mars 2016) que sur celui du neuf (2,08% en mars 2016) et des travaux (2% en mars 2016). A noter cependant que la part de production à taux variable se maintient à un niveau très bas depuis l'été 2015 (0,4% en mars). "L'avantage de taux conféré à l'emprunteur rend ces formules sans intérêt pour eux," explique l'Observatoire.
Il constate également que cette baisse des taux, intervenue dès novembre, a bénéficié à toutes les catégories de prêts, même pour les durées les plus longues. Phénomène qui s'explique par "la volonté des établissements bancaires de soutenir la demande des jeunes et des ménages modestes dans la réalisation de leurs projets de primo accession". A noter aussi qu'aucune des tranches de taux n'a été tenue à l'écart de cette baisse.
En mars 2016, la durée des prêts accordés s'est établie à 210 mois en moyenne. Ainsi, ces niveaux actuels de conditions de crédit permettent à tous les ménages de rentrer sur le marché de l'accession, sur des durées longues, sans que cela ne les pénalise, conclut l'organisme.
Retrouvez ici la note de conjoncture concernant le mois de février 2016.
Les taux de crédit historiquement bas
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic