L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cour de l'Abbaye, une reconversion de rouille et de pierre

Par Lina Trabelsi
,
le 20 septembre 2019
Sur la colline d'Annecy-le-Vieux, un hôtel de luxe a été rénové et reconverti en espace culturel consacré à l'art contemporain. Une rénovation qui a servi de lien entre les bâtiments construits à différents âges, sans renier l'envie de modernité.
Non loin de la mairie d'Annecy-le-Vieux, un ancien hôtel cossu installé dans une abbaye a fait l'objet d'une rénovation, transformé en espace culturel au programme mixte par l'architecte Jean-Paul Déjos aux côtés de la scénographe et architecte d'intérieur Sandrine Real.
Salles d'exposition, de conférence, restaurant et logements ont été intégrés, en réaménageant certaines parties de l'abbaye, épousant la topologie du site. Dans ce projet, l'extérieur importe autant que l'intérieur, avec l'aménagement d'un jardin et d'une cour, carrefour incontournable des cheminements que permet ce lieu.

Découvrez ce projet en images.

Cette réalisation a reçu un Trophée de la construction en 2019 dans la catégorie "Rénovation - Bâtiments publics et ERP".
Cour de l'Abbaye, une reconversion de rouille et de pierre

Une mosaïque temporelle

Une mosaïque temporelle  - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Une mosaïque temporelle - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
Située sur la colline d'Annecy-le-Vieux, la Cour de l'Abbaye est composée d'un ensemble "d'anciens bâtiments, partant du XIVe siècle et qui se développeront jusqu'au XIXe", retrace l'architecte Jean-Paul Déjos. Lorsque celui-ci se voit confier le projet de rénovation de cet ancien hôtel de luxe, Jean-Paul Déjos décide de ne conserver que les murs extérieurs pour y installer de nouvelles dalles et créer une extension.
Une mosaïque temporelle

Jouer avec la topographie

Jouer avec la topographie  - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Jouer avec la topographie - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
Compte tenu de la physionomie du terrain, le projet de Jean-Paul Déjos décide de jouer avec ces formes. Le bâtiment central qui abrite la salle de conférences est alors "enterré pour rattraper les niveaux sur la cour ancienne et le parc". Cette cour centrale joue un rôle aussi important que les espaces intérieurs. Sa mise en valeur permet de conserver "les passages et les promenades".
Jouer avec la topographie

L'acier Corten, pièce maîtresse

Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
Dans une volonté de "retrouver un mélange de pierre, de métal et de bois", le choix de l'architecte s'est porté sur un acier de Corten en guise de pièce maîtresse de certains bâtiments. Un matériau qu'il faut savoir dompter, "sa texture est intéressante car c'est un matériau qui continue de bouger dans le temps, en revanche il a tendance à couler et à tâcher les murs", décrit Jean-Paul Déjos. Sur ce point, un travail mené avec un serrurier "qui a laissé rouiller les tôles pendant un an, en leur projetant de l'acide, afin que ces panneaux coulent le moins possible".
L'acier Corten, pièce maîtresse

Travail de conservation et de restauration

Travail de conservation et de restauration  - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Travail de conservation et de restauration - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
L'acier Corten est l'élément de modernité dans un environnement existant conservé dans sa grande partie, voire restauré. Certaines pierres ont été replacées dans les murs, ou pavées dans la cour centrale, grâce à une isolation par l'intérieur. L'ensemble des toitures ont été rénovées avec des tuiles d'origine, tout comme la poutre XIXe qui a été resablée et renforcée.
Travail de conservation et de restauration

Uniformité - Cour de l'Abbaye, une reconversion de rouille et de pierre

Uniformité  - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Uniformité - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
Devant concilier avec des bâtiments datés de différentes époques, Jean-Paul Déjos a cependant fait face à une relative "similarité" esthétique. Seul celui du XIVe siècle révélait une originalité par ses colombages également conservés. Parmi les éléments de modernité: le béton ciré, l'escalier principal en métal déployé et une coursive intérieur réhabilitée en métal noir verni.
Uniformité - Cour de l'Abbaye, une reconversion de rouille et de pierre

Transformation d'un hôtel en centre culturel

Transformation d'un hôtel en centre culturel - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos
Transformation d'un hôtel en centre culturel - Cour de l'Abbaye - Jean-Paul Déjos © Thierry Genand
Fiche technique
Projet: La Cour de l'Abbaye
Localisation: Annecy le Vieux (74940)
Type d'opération: Rénovation
Surface de plancher: 769 m²
Coût total: 2.800.000 €
Maîtrise d'ouvrage: SCI Hôtel de l'Abbaye
Maîtrise d'oeuvre: Jean-Paul Dejos Architecte, Sandrine Real (architecte d'intérieur, scénographie)
Bureaux d'études: AGI Ingénierie (économiste), Plantier (structure), Beter Cachat (fluides)
Entreprise: ACFil Concept
Transformation d'un hôtel en centre culturel
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic