L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Solutions innovantes pour faire vivre le végétal en ville

Par Amélie Pierquin
,
le 12 mars 2014
Les designers et paysagistes inventent la ville verte du futur. Cette année, comme depuis cinq ans, le concours de l'innovation, événement organisé dans le cadre du salon Jardins, Jardin qui se déroule du 6 au 9 juin 2014 aux Tuileries, à Paris, présente des créations autour de l'intégration du végétal dans l'urbain. Découverte en images.
Depuis 5 ans, le concours de l'innovation du salon Jardins, Jardin, qui se déroule du 6 au 9 juin aux Tuileries à Paris, donne la chance à tous les passionnés de verdure, professionnels ou non, d'imaginer une nature urbaine inédite. Les projets présentés proposent une vision nouvelle de la ville verte à travers des solutions novatrices pour faire vivre le végétal dans tous nos espaces quotidiens.
Paysagistes, architectes, étudiants, jardiniers et bien d'autres corps de métier ont relevé le défi cette année. Sur 88 projets présentés, sept ont été récompensés : luminaire écologique fonctionnant grâce à des panneaux photovoltaïques, récupérateur d'eau végétalisé ou encore compositions de pergola végétale pour terrasse en font partie.
À leurs côtés, une dizaine de créations non primées seront également dévoilées sous forme de panneaux ou de maquettes.
Les lauréats de cette année sont principalement des designers professionnels ou des étudiants mais dans la sélection, l'on retrouve aussi des jardiniers-paysagistes.
Découvrez leurs créations, en images, dans les pages suivantes.
Solutions innovantes pour faire vivre le végétal en ville

La 'Cabane polypode' : une pergola d'un nouveau genre

La Cabane Polypode
La Cabane Polypode © Jardins, Jardin / Sarah Sellam et Steven Domin
La "Cabane Polypode" est une création de Sarah Sellam, paysagiste, et Steven Domin, jardinier-paysagiste. Ils ont conjointement reçu le prix Cité verte du concours de l'innovation Jardins, Jardin 2014.
Ensemble, ils présentent une structure composée de tiges végétales, en osier et en métal, spécialement conçue pour les toits ou terrasses des villes.
Cette structure permet de créer une pergola originale. En disposant d'une façon ou d'une autre les branchages, fleurs et autres plantes, l'on peut gérer le niveau d'intimité ou de lumière souhaitée dans son espace.
Les plantes sélectionnées ont été choisies pour leur résistance et leur capacité à grimper le long des tiges. Il y a également des plantes aromatiques et comestibles.
La "Cabane Polypode" s'adapte facilement à tous types d'espaces, grâce à des bacs en acier corten pouvant être disposés sur n'importe quelle surface. De plus, la corrosion de ces derniers n'entraîne pas un appauvrissement de la terre, ce qui permet aux plantes de s'épanouir par tous les temps.
La 'Cabane polypode' : une pergola d'un nouveau genre

'L'herbier' et ' Feu Follet' : un design très nature

L'herbier et de Feu Follet - Dinis-Salazr et Ricad
L'herbier et de Feu Follet - Dinis-Salazr et Ricad © Jardins, Jardins / Dinis-Salazr et Ricada
Lionel Dinis-Salazar et Emilie Ricada, étudiants à l'Ensad (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris), sont récompensés pour deux projets : "l'Herbier" et le "Feu Follet", dans la catégorie Objet. Visuellement, ce sont sans doute les plus étonnants de la sélection.
"L'herbier" est une jardinière conçue pour les balcons de ville. En terra cota, elle est respectueuse de l'environnement et résistante aux intempéries.
Semblable à une ruche en terre cuite, cette jardinière est idéale pour planter ses herbes aromatiques.
Petit plus de cette création : la présence d'un refuge de proximité pour petits oiseaux sous la structure.
"Feu follet" est la seconde création de ces étudiants. C'est une installation lumineuse recréant une atmosphère de feu de camp. Également en terra cota, elle a pour ambition d'investir les jardins urbains. Avec sa couleur terre, sa forme de terrier à plusieurs entrées, elle se fond parfaitement dans un espace végétal.
"Feu follet" fonctionne grâce à un système de dynamo intégré à la structure. Grâce au matériau utilisé, aucune émission toxique ne se dégage lors de l'utilisation de ce produit.
'L'herbier' et ' Feu Follet' : un design très nature

'Izipouss' : le pot à planter biodégradable

Izipouss / Léna Guillet et Quentin Lhommeau
Izipouss / Léna Guillet et Quentin Lhommeau © Jardins, Jardin / Léna Guillet et Quentin Lhommeau
"Izipouss" est une création de Léna Guillet et Quentin Lhommeau, étudiants en BTS design au lycée Rive Gauche de Toulouse. C'est sans doute le projet le plus éco-durable des lauréats.
"Izipouss" est un pot en plastique biodégradable qui ne nécessite pas d'être retiré avant la mise en terre. Une simple manipulation préalable permet de briser le contenant et les racines qui auront poussés. Exit le pot horticole jetable.
L'originalité de ce projet repose sur le matériau utilisé : un plastique extrait de l'amidon de maïs, qui se décompose sous deux mois dans un milieu type compost et ne rejette aucune matière toxique.
Les créateurs sont récompensés dans la catégorie Objet.
'Izipouss' : le pot à planter biodégradable

"Citerne" : Un récupérateur d'eau de pluie végétalisé

Citerne - Amélie Grouselle
Citerne - Amélie Grouselle © Jardins, Jardin / Amélie Grouselle
"Citerne" est un récupérateur d'eau pluviale créé par Amélie Grouselle, étudiante à l'ESAD de Reims, (école Supérieure d'art et de design - atelier de design végétal).
La créatrice a voulu donner une fonction supplémentaire ainsi qu'une touche d'esthétisme à cet objet purement utilitaire en le transformant en contenant pour plantes aquatiques.
La pluie est collectée par une vaste vasque placée sur le dessus du bac récupérateur, d'un mètre de hauteur. Le surplus d'eau descend progressivement dans le bac afin d'être récupéré à l'aide d'un robinet placé en bas de la structure.
Cette création est récompensée dans la catégorie Objet.
"Citerne" : Un récupérateur d'eau de pluie végétalisé

"Cebù" : le vase flottant écologique

"Cebù" : le vase flottant écologique - Cebù - Marion Marsollier
"Cebù" : le vase flottant écologique - Cebù - Marion Marsollier © Jardins, Jardin /Marion Marsollier
Créé par Marion Marsollier, designer de matériaux, "Cebù" est un contenant pour fleurs et plantes. Le matériau utilisé pour réaliser cet objet fait toute son originalité.
En mélangeant de l'Abaca, appelé aussi chanvre de Manille, à du latex naturel, Marion Marsollier a créé un contenant insubmersible pouvant aussi bien accueillir des fleurs coupées que des plantes aquatiques. Cet objet éco-conçu peut aussi bien être placé dans un bassin qu'accroché sur un mur.
Ce projet est récompensé dans la catégorie objet.
"Cebù" : le vase flottant écologique

"Fantôme" : le drap lumineux

"Fantôme" est un luminaire d'extérieur bien particulier créé par Christèle Marty, designer produit et scénographe.
En forme de drap plié, il se fixe à une corde à linge et est totalement autonome grâce à un système de panneaux photovoltaïques. Il se déclenche automatiquement à la tombée de la nuit. Une lumière LED se diffuse sur les écrans textiles du luminaire aux propriétés réflectives.
"Fantôme" s'intègre parfaitement à son décor environnant, il peut se décliner en plusieurs formats : torchon, serviette de plage ou drap.
Cette création est récompensée dans la catégorie objet.
"Fantôme" : le drap lumineux
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic