L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La piscine : un "plus" immobilier

Par P.P.
,
le 14 juin 2007
piscine
piscine © FPP
D'équipement de loisir à nouvel espace de vie à part entière, la piscine s'impose sur les marchés comme synonyme de plus-value formidable pour tout bien immobilier.
Avec un prix du bien qui gagne jusqu'à 20% selon les régions rien que par sa présence, la piscine devient une championne de la plus-value immobilière ! En 5 ans, son marché a augmenté de près de 60 %, atteignant aujourd'hui plus de 1,2 millions d'unités * tous types confondus. Qu'elle soit enterrée, hors-sol, rectangulaire, ronde ou en haricot, les Français la plébiscitent, la bichonnent, la dorlotent en termes d'équipements comme de décoration… Jusqu'à en faire un espace de vie à part entière.
Si bien que sa présence est jugée comme « très importante, voire nécessaire pour valoriser un bien immobilier », selon une enquête commandée par la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP - enquête menée par l'institut Décrytis *). Une présence rendue nécessaire du fait de l'augmentation des prix de l'immobilier : aujourd'hui, une « belle » maison sans bassin risquera d'être sous-évaluée à la vente, alors qu'une « moyenne » qui en possède une, verra son prix bondir. Une différence de prix qui « dépasse presque toujours le coût de la construction du bassin », selon la FPP.

Une valorisation qui gagne toutes les régions

Ce constat a beau se vérifier notamment dans le Sud de la France, il gagne les autres régions. Depuis la canicule de 2003, les Français ont en effet pris conscience du réchauffement climatique et, le thermomètre s'affichant au beau fixe, de plus en plus de régions sont concernées par la présence de piscine. Ainsi, constate la FPP, « sur les côtes méditerranéenne et atlantique comme dans le département du centre, les maisons équipées de bassins enterrés bénéficient d'une valorisation pouvant aller de +5 à +20 % ». Elles atteignent ce maximum notamment au sud de la Loire. Tout équipement en sus, de type chauffage ou système de couverture amovible - pour s'en servir toute l'année - influence d'autant plus le prix !

Investir à long terme

Le « must » : la piscine enterrée. Kit à monter soi-même, coques polyester, béton… l'offre se diversifie, comme les prix, variant de 10 000 € à 65 000 € (ou plus dans le très haut de gamme). Un prix qui dépend bien sûr de sa taille rappelle la FPP - dont la fourchette moyenne s'étend de 7x3m à 12x6m - mais aussi de ses équipements (système de filtrage, dallage, pool house, etc.), qui peuvent en représenter jusqu'à la moitié. On l'aura compris, souplesse, rapidité d'installation ou sur-mesure, les critères de choix de la piscine auront également une influence sur la valeur du bien. La piscine enterrée correspond donc « à un investissement et doit être raisonnée sur le long terme » pour la FPP. Il convient donc de bien y réfléchir ! Les professionnels de la piscine l'ont bien compris et adaptent ainsi leurs produits selon les régions, proposant un large panel d'équipements pour garantir un bassin qui réponde à toutes les envies !
*Enquête FPP/Décryptis, 2006.
Pour en savoir plus :Fédération des professionnels de la piscine : www.propiscines.fr
La piscine : un "plus" immobilier
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic