L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Jardin des Plantes invite à un mariage d'un autre genre

Par Amélie Pierquin
,
le 9 janvier 2014
Cet hiver, la Serre des forêts tropicales du Jardin des Plantes accueille une exposition inédite fusionnant les univers du végétal et de la dentelle nouvelle génération. Jusqu'au 2 février, "Noces végétales", de l'artiste israélien Tzuri Gueta, propose un parcours en trompe l'oeil à travers les rites et les symboles du mariage.
Un décor monumental pour un travail d'orfèvre. Voici le contraste frappant offert par la première exposition de Tzuri Gueta : "Noces végétales". Abritée par les Grandes Serres du Jardin des Plantes dans le 5ème arrondissement de Paris, l'œuvre de cet artiste d'origine israélienne réinvente les codes du monde végétal, les mêlant à de délicates pièces en silicone pour créer un parcours initiatique sur les traces du mariage et de ses coutumes.
Jusqu'au 2 février 2014, la Serre des forêts tropicales vous plonge dans une nature inédite où se fondent des éléments blancs et raffinés empruntés à l'univers de la mode.

Entre mirage et réalité

Tzuri Gueta: l'artiste
Tzuri Gueta: l'artiste © François Junot
 Le passage à travers un grand rideau de lianes en silicone associées à de véritables branchages annonce le départ de cette promenade inattendue. Sur le chemin, les visiteurs rencontreront ponctuellement, un arbre paré d'une robe en dentelle aux motifs floraux ou encore des grappes, nids d'oiseaux ou nénuphars imitant les coraux.
Tzuri Gueta parvient à recréer une nature hybride grâce à une technique unique et brevetée. "La dentelle siliconée" (injection de silicone dans le textile) est un savoir-faire que l'artiste a acquis au cours de sa longue expérience comme créateur de vêtements et de bijoux. Il est notamment célèbre pour la robe romantique et futuriste créée pour l'actrice Mila Jovovitch et son rôle dans le film Les trois Mousquetaires.
Le mariage célébré à travers l'exposition "les noces végétales" est celui des opposés. Entre la chaleur tropicale et la fraîcheur des fonds marins, l'obscurité et la lumière, le naturel et l'artificiel, l'union est telle qu'au bout du chemin le public gardera le sentiment troublant d'une expérience visuelle et sensorielle inédite.

Petit avant-goût de l'exposition en pages suivantes.

Exposition "les noces végétales"

Grandes Serres du Jardin des Plantes
57 rue Cuvier - 75005 Paris
Du 21 novembre 2013 au 2 février 2014
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 17h.
Entrée : 6 euros / 4 euros tarif réduit
Le Jardin des Plantes invite à un mariage d'un autre genre

Le voyage commence

Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
A l'entrée de l'exposition, une calèche, comme sortie de la mer et recouverte de coraux.
Le voyage commence

La roue de la calèche

La roue de la calèche - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
La roue de la calèche - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Les détails de la calèche.
La roue de la calèche

L'arbre de la mariée

L'arbre de la mariée - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
L'arbre de la mariée - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Grâce à sa technique de la "dentelle siliconée", Tzuri Gueta a confectionné une robe de mariée à cet arbre.
L'arbre de la mariée

L'arbre de la mariée - Les détails

L'arbre de la mariée - Les détails - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
L'arbre de la mariée - Les détails - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Silicone et textile : un mariage raffiné.
L'arbre de la mariée - Les détails

Un trompe l'oeil troublant

Un trompe l'oeil troublant - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un trompe l'oeil troublant - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
De fausses lianes mêlées à de vraies branchages.
Un trompe l'oeil troublant

Un trompe l'oeil troublant - détails

Un trompe l'oeil troublant - détails - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un trompe l'oeil troublant - détails - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Les détails des lianes en silicones et tissu.
Un trompe l'oeil troublant - détails

Un voyage entre terre et mer

Un voyage entre terre et mer - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un voyage entre terre et mer - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Les créations blanches de l'artiste au sein de la verdure tropicale : une touche de fraîcheur.
Un voyage entre terre et mer

Un voyage entre terre et mer - 2

Un voyage entre terre et mer - 2 - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un voyage entre terre et mer - 2 - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Coquillage ou végétal ?
Un voyage entre terre et mer - 2

Un voyage entre terre et mer - 3

Un voyage entre terre et mer - 3 - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un voyage entre terre et mer - 3 - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Une nature hybride
Un voyage entre terre et mer - 3

Un contraste saisissant

Un contraste saisissant - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Un contraste saisissant - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Le mariage célébré à travers l'exposition "les noces végétales" est celui des opposés. Entre la chaleur tropicale et la fraîcheur des fonds marins, l'obscurité et la lumière, le naturel et l'artificiel.
Un contraste saisissant

La fin de la frontière entre ciel et terre

La fin de la frontière entre ciel et terre - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
La fin de la frontière entre ciel et terre - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
Des branchages aux attributs de coquillages flottent dans les airs.
La fin de la frontière entre ciel et terre

Une noce consommée

Une noce consommée - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales
Une noce consommée - Exposition Jardin des Plantes - Noces végétales © François Junot
L'entrelacement des faux et des vrais branchages scellent l'union du monde végétal et de l'artificiel.
Une noce consommée
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic