L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Face à la mer

Par Céline Chahi
,
le 6 décembre 2007
reportage spa - Porcelanosa
reportage spa - Porcelanosa © Porcelanosa
Comme 62 % de français, José a installé son spa à l'extérieur. Non pas dans son jardin ou sous une véranda mais sur son balcon ! D'une superficie de 150 m2, il offrait la place et surtout la résistance nécessaire à l'intégration d'un tel équipement…
José, 70 ans, habite dans un décor de carte postale. Son appartement est situé face à la mer sur la magnifique plage de la baie de La Baule, en Bretagne. Tout lui convient, excepté… la température de l'eau ! C'est pourquoi il a décidé en janvier dernier d'installer un spa chez lui. "Avec cet achat, je me suis vraiment fait plaisir mais, sincèrement, je ne pensais pas que ça serait aussi agréable que ça" confie-t-il. Le spa - un modèle Campeche, disposant de trois places, distribué par Porcelanosa - trône en bonne place sur son balcon, situé au septième étage d'un immeuble. "On sent le vent, le soleil sur sa peau et on a l'impression d'avoir la mer tout autour de soi" commente José. Cet été, il a eu le plaisir d'accueillir régulièrement ses petits enfants : "ils se battaient pour aller dedans" se souvient-il. Ce dernier a tout de même une petite mise en garde à faire : "il ne faut pas y rester trop longtemps. Les jets sont d'une telle puissance qu'on est vite fatigués."

Une installation entourée de précautions

L'installation du spa dans un tel endroit a engendré une réflexion préalable. Il a d'abord fallu s'assurer que le sol pourrait supporter le poids du spa. "Comme l'immeuble était en construction, nous avons pu intervenir de manière à ce que le plancher soit renforcé, prêt à accueillir notre équipement, indique Laurent Bussereau, responsable de l'activité spa pour la région Ouest chez Porcelanosa. Dans les immeubles anciens, c'est plus compliqué : il faut contacter le syndic et faire des recherches pour connaître la portance maximum du sol. Pour éviter les risques d'effondrements, nous exigeons une résistance de 350 kg au m2. Il faut souvent installer le spa sur les fondations du bâtiment ou ajouter quelques poutres en renfort." Il ne restait plus ensuite qu'à trouver un moyen pour amener le spa jusqu'au septième étage… "Nous avons l'habitude de transporter nos équipements dans des lieux à priori inaccessibles. Un camion muni d'un long bras est venu déposer directement le spa sur le balcon. Un vrai jeu d'enfant !" indique le fabricant.

Hivernage du bassin

Lorsqu'il ne se sert pas de son spa, José le recouvre d'une toile cirée. Cette dernière empêche les déperditions de chaleur et protège le spa des agressions extérieures. José a décidé d'interrompre ses baignages en hiver. Il va donc bientôt procéder à la vidange de la cuve, "une manœuvre à réaliser au moins une fois par an, précise Laurent Bussereau. Lorsque le spa est installé, il est systématiquement raccordé à une arrivée d'eau, à une évacuation de l'eau et est branché sur le réseau électrique."
Il semble que l'initiative de José fasse des émules dans la baie de La Baule. Quatre autres spas ont en effet été récemment installés sur des balcons. Le nombre de personnes à oser se baigner l'été prochain dans la mer devrait donc être en légère diminution …
Face à la mer
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic