L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quand une terrasse devient l'atout charme d'une maison...

Par C. Chahi Bechkri
,
le 25 janvier 2018
Métamorphose spectaculaire pour ce pavillon des années 80 situé près de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le bois, qui a envahi sa façade, et la pergola en aluminium qui a été ajoutée pour protéger et prolonger la terrasse existante, l'ont complètement transformé. Retour sur ce coup de jeune qui a permis aux propriétaires de gagner une pièce en plus... à l'extérieur !
Les propriétaires avaient identifié le problème dès l'achat de la maison. Les abords de la maison auraient mérité un bon rafraîchissement. Mais à l'époque ils ne disposaient pas du budget nécessaire pour refaire et l'intérieur et l'extérieur. En toute logique, ils ont donné la priorité aux espaces de vie quotidiens et ont remis à plus tard les travaux concernant les abords. Mais l'idée n'a pas pour autant été abandonnée. Dix ans plus tard, un nouveau budget en poche, elle a donc naturellement ressurgi. "Ils voulaient pouvoir profiter de leur terrasse toute l'année mais aussi redonner du cachet à la façade arrière", expliquent les architectes de l'agence Lejeune et Moureaux, membres du réseau Camif Habitat*, qui ont orchestré les travaux.

Une seconde peau en bois

Il faut dire qu'avec sa toute petite terrasse carrelée non protégée, sa véranda disgracieuse et sa façade en enduit gratté typique des pavillons des années 80, elle manquait cruellement d'attractivité. Pour lui en redonner, les architectes ont décidé d'envelopper la maison de bois. "Il s'agit d'une seconde peau en mélèze ajouré qui vient recouvrir toute la façade arrière, y compris la véranda, mais aussi le pignon est et les garde-corps de l'étage", précisent-ils.
En plus de ce nouvel habillage bois, la terrasse existante a été refaite à neuf. Le carrelage a été remplacé par des lames de bois exotique pour un rendu plus chaleureux et, surtout, parfaitement harmonisé avec la façade. Par ailleurs, ses contours ont été délimités par des panneaux blancs en ossature bois qui coupent le vis à vis. Résultat : elle a gagné en confort et en intimité.

Une pergola qui double la surface extérieure aménagée

Elle a, par ailleurs, été enrichie d'un débord de toiture et d'une pergola bioclimatique en aluminium. Des éléments qui viennent la protéger mais aussi l'agrandir. "Nous avons fait démarrer la pergola après le débord de toiture c'est-à-dire là où l'ancienne terrasse s'arrêtait. Grâce à cette implantation au-delà des limites de la terrasse existante, nous avons doublé la surface extérieure aménagée", indiquent les architectes. "Grâce à ce dispositif, les propriétaires peuvent désormais profiter de leur terrasse été comme hiver", poursuivent-ils. "La pergola est un équipement qui offre une grande flexibilité d'usage. Elle s'adapte en fonction des conditions climatiques, le tout sans obstruer la lumière puisque ses lames sont orientables".
Au terme des travaux, qui ont duré quatre mois, la terrasse s'apparente désormais à une vraie pièce à vivre et la façade est méconnaissable. Oublié le pavillon défraîchi des années 80, place à une maison bois pleine de charme.
Découvrez en images la nouvelle silhouette extérieure de la maison...
 
*Camif Habitat aide les particuliers à réaliser leurs travaux
Depuis 1982, Camif Habitat aide à concrétiser les projets de rénovation, d'extension ou d'aménagement des particuliers. L'entreprise les oriente vers un maître d'œuvre qualifié, le plus proche de chez eux, susceptible de réaliser les travaux. Le professionnel prend le projet en main de A à Z : depuis sa conception jusqu'à sa réalisation. Il planifie et coordonne le chantier, en assure le suivi et, surtout garantit son bon déroulement. Un accompagnement personnalisé à toutes les étapes du projet.
Quand une terrasse devient l'atout charme d'une maison...

A l'origine, une façade défraîchie

A l'origine, une façade défraîchie
A l'origine, une façade défraîchie © Camif Habitat
A l'origine, il faut s'imaginer un pavillon des années 80 à la façade défraîchie et enlaidie par une véranda disgracieuse. La terrasse se résumait à une zone carrelée, non couverte donc non protégée ni du soleil ni de la pluie.
A l'origine, une façade défraîchie

Une seconde peau en bois

Une seconde peau en bois
Une seconde peau en bois © Camif Habitat
Missionnés par Camif Habitat pour superviser le chantier, les architectes de l'agence Lejeune et Moureaux ont décidé de recouvrir le bâtiment d'une seconde peau en bois. Il s'agit d'un bardage ajouré en mélèze.
Une seconde peau en bois

Du bois à tous les niveaux et jusqu'aux moindres détails

Du bois à tous les niveaux
Du bois à tous les niveaux © Camif Habitat
Le bois enveloppe la terrasse mais aussi la véranda et habille également l'un des pignons de la maison. "Par souci d'harmonisation, les volets qui agrémentent la véranda sont également en bois. Les garde-corps du premier étage ont, quant à eux, été changés. Le bois est donc présent partout", indiquent les architectes.
Du bois à tous les niveaux et jusqu'aux moindres détails

Une façade modernisée

Une façade modernisée
Une façade modernisée © Camif Habitat
Grâce au bois, la façade de la maison s'est complètement métamorphosée. Autrefois triste, vieillotte et sans attrait particulier, elle se présente désormais sous un jour moderne et présente un charme indéniable. Elle offre désormais à voir un tableau harmonieux agréable à regarder notamment depuis la piscine.
Une façade modernisée

Une véranda conservée intacte

Une véranda conservée intacte
Une véranda conservée intacte © Camif Habitat
La véranda, qui est utilisée par les propriétaires comme un salon d'hiver, n'a subi aucune modification structurelle, c'est son habillage qui a changé. Sur cette photo, on distingue les fameux volets en bois, ajoutés pour harmoniser l'ensemble.
Une véranda conservée intacte

Une véranda mieux intégrée

Une véranda mieux intégrée
Une véranda mieux intégrée © Camif Habitat
Autrefois très isolée par rapport au reste de la maison, la véranda fusionne désormais avec la terrasse. Cette dernière ayant été agrandie, elle prolonge désormais dans la véranda. Les deux espaces s'enchâssent l'un dans l'autre ce qui engendre une fluidité de circulation.
Une véranda mieux intégrée

Une terrasse mieux structurée et surtout protégée

Une terrasse mieux structurée et surtout protégée
Une terrasse mieux structurée et surtout protégée © Camif Habitat
Une terrasse mieux structurée et surtout protégée

Une pergola qui double la surface aménagée

Une pergola qui double la surface aménagée
Une pergola qui double la surface aménagée © Camif Habitat
Une pergola qui double la surface aménagée

La pergola, une structure modulable

La pergola, une structure modulable
La pergola, une structure modulable © Camif Habitat
La pergola, une structure modulable

Une terrasse enrichie d'une cuisine d'été

Une terrasse enrichie d'une cuisine d'été
Une terrasse enrichie d'une cuisine d'été © Camif Habitat
A terme, une partie de la terrasse (au fond sur la photo) devrait accueillir une cuisine d'été. Arrivées d'eau, électricité, tout a été prévu pour que cet aménagement puisse être réalisé. D'ailleurs, l'on remarque qu'un volet de bois a également été ajouté pour protéger la terrasse du vis à vis de la maison voisine.
Une terrasse enrichie d'une cuisine d'été

Fiche technique - Quand une terrasse devient l'atout charme d'une maison...

Fiche technique
Fiche technique © Camif Habitat
Lieu : Pau (Pyrénées-Atlantiques)
Programme : embellissement de la façade d'un pavillon des années 80 + Rénovation et agrandissement de la terrasse existante
Maître d'œuvre : LEJEUNE+MOUREAUX Architectes (Réseau Camif Habitat)
Durée des travaux : 4 mois
Budget : 77.068 €
Fiche technique - Quand une terrasse devient l'atout charme d'une maison...
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic