L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Place aux dîners créatifs et déco

Par P.P.
,
le 16 octobre 2009
Selon une étude réalisée par le Crédoc pour le Comité Francéclat, les Français invitent peut-être moins souvent, mais cultivent tout de même plus leurs réseaux de relations, en invitant collègues et voisins. De même accordent-ils plus d'attention à la mise en scène et la décoration de leur repas.
Pierre : "Cela va du choix de la nappe, de la vaisselle, de la verrerie jusqu'au bouquet de fleurs final, c'est un vrai plaisir !" Christine : "Mon plaisir, c'est d'étonner mes invités tant par le menu que par la présentation de la table." Ces deux témoignages recueilis par le Comité Francéclat** illustrent bien l'importance de l'art du recevoir et de la décoration dans la convivialité d'aujourd'hui ; Francéclat qui a publié ce mercredi une enquête intitulée "les nouvelles convivialités 2009", menée par le Crédoc*.

Une convivialité "créative"

Une enquête d'autant plus intéressante qu'elle intervient cinq ans après une première étude sur le même thème. Comment les Français reçoivent-ils ? Qui invitent-ils ? Selon le Crédoc, le principal changement réside dans l'explosion des nouvelles formes de convivialités. Les arts de la table connaissent un "nouveau rôle" : "celui de 'friendlyness provider', pourvoyeur d'expériences conviviales, explique-t-on chez Francéclat, les réseaux relationnels s'étendent en 2009, en même temps que se multiplient de nouvelles expériences de convivialité." Une "palette variée de façons de manger ensemble", du brunch au pique-nique, en passant par l'apéritif dînatoire le goûter ou encore un buffet... avec "une créativité au service de la décoration comme de l'ambiance." Ce qui pourrait expliquer le succès des émissions de télévision comme "Le dîner presque parfait" où la note décorative compte autant que celle de l'ambiance ou de la nourriture. Malgré la crise, qui a entraîné une baisse des fréquences d'invitations (37% des interrogés disent l'avoir réduit), les Français restent ainsi attachés à cette tradition de convivialité où l'idée reste de "faire plaisir aux convives" (97% des interrogés expliquent qu'ils font un effort de présentation dans ce but - voir diaporama).

On cultive son réseau

Aujourd'hui, le Français invitera ainsi toujours principalement sa famille - même si est observé pour la première un recul par rapport à 2004 de 5 points (de 80% à 75%) - et ses amis. Mais c'est là la nouveauté, l'on invitera plus ses relations de travail (+6 points d'invitation une fois par trimestre) ou ses voisins (+5 points) : "les Français s'ouvrent à de nouvelles relations et l'on assiste à un décloisonnement travail/vie privée." On cultive son réseau, "source de sécurisation" dans des temps incertains, tandis que les nouvelles technologies facilitent les invitations. Un phénomène marqué chez les 25-44 ans, tandis que les retraités invitent plus leur famille.
Inviter ses relations de travail, ses voisins, ou faire des efforts de présentation ne veulent pas dire pour autant l'absence de décontraction. D'ailleurs, lorsqu'on l'interroge sur l'invité idéal, le panel choisit l'acteur comique Dany Boon, talonné de près par Yannick Noah. Selon le Crédoc, "un humoriste comme invité idéal prouve, s'il en est besoin, que les Français conçoivent le repas comme un moment de détente et de rire."
Pour découvrir les détails de l'étude concernant la décoration de table, cliquez sur suivant.
Interview de Franck Lehuédé, chargé d'étude du Département Consommation du Crédoc qui a dirigé l'étude "Les nouvelles convivialités 2009" :
Maison à part : Quelles sont les nouvelles formes de convivialités ? Quelle est la principale évolution observée depuis votre précédente étude ?
Franck Lehuédé : Le brunch, le pique nique le plateau TV constituent de nouvelles formes de convivialités en croissance dans la population. Elles touchent surtout les jeunes générations et s'articulent avec l'élargissement de la palette des invités (voisins, collègues) et le fait que l'on reçoit aussi sur d'autres tables que la table de la salle à manger.
Office Hollandais des fleurs - Table de fête
Office Hollandais des fleurs - Table de fête © Office Hollandais des fleurs
 Maison à part : Quels sont le cas échéant, les nouveaux rites de réception associés ?
Franck Lehuédé : On observe que la réception formelle (table, repas, belle vaisselle) existe toujours, mais qu'elle n'est plus la seule. Sur le plan de la préparation, nous sommes sur un rituel d'implication. Il s'agit de faire plaisir aux invités, de créer un moment convivial et cela nécessite une forte implication de la part de l'hôte. Toutefois, implication ne rime pas avec contrainte. Et il est possible de demander aux invités d'apporter une partie du repas ou d'élaborer une partie de celui-ci à partir de plats préparés.
Maison à part : Signe de la crise, vous observez une baisse du nombre d'invitations...
Franck Lehuédé : La crise explique en effet une bonne partie de la baisse de la fréquence d'invitations. Les personnes touchées par la crise, ou se sentant plus fragiles face à elle, ont tendance à moins recevoir.
Maison à part : Quelle est l'importance de la décoration et de la mise en scène du repas aujourd'hui ? Est-ce la décoration qui fait le dîner ou le dîner qui fait la déco ?
Franck Lehuédé : La décoration de la table est importante. Les Français s'y impliquent et se pensent plutôt doués en la matière. Il s'agit de créer une ambiance, de scénariser en effet, de contribuer ainsi à l'émergence de la convivialité. Toutefois, la décoration doit s'adapter au type de réception. Elle ne passe pas systématiquement par des objets d'art de la table. Il peut s'agir par exemple de scrapbooking, de décoration réalisée manuellement par l'hôte. L'implication passe par là. Enfin, il peut ne pas y avoir d'attention portée à la décoration, si la convivialité se construit par ailleurs grâce à une activité comme les jeux de société. La décoration de la table est jugée nécessaire, et sans doute, l'est-elle tout autant que les plats préparés, mais elle n'est pas suffisante.
Maison à part : Quelles évolutions importantes voyez-vous à venir ?
Franck Lehuédé : Je pense que la tendance à toujours moins de formalisme va s'accroître. De même semble-t-il aussi que nous n'avons pas fini de découvrir de nouvelles formes de convivialité. Les arts de la table doivent imaginer s'intégrer dans des solutions 'convivialité', en proposant, par exemple, un bouquet regroupant 'couverts, assiettes, nappes et jeu de société'. Les attentes des Français vont en effet de plus en plus vers la recherche de solutions globales englobant produits et services.
*Initiée par le Département des Arts de la Table du Comité Francéclat et la Confédération des Arts de la Table, l'étude "Les Nouvelles Convivialités 2009" est une enquête nationale menée auprès d'un échantillon de 501 individus représentatif des 25-70 ans. Etude réalisée par le CRÉDOC, Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie, sous la direction du chargé d'étude du Département Consommation, Franck Lehuédé.
**Qu'est-ce que le comité Francéclat ? "Le Comité Francéclat est le Comité Professionnel de Développement de l'Horlogerie, de la Bijouterie, de la Joaillerie, de l'Orfèvrerie et des Arts de la Table, régi par la loi n°78-654 qui a institué les comités professionnels de développement économique. Le Comité Francéclat déploie une activité d'étude et de création ainsi que de promotion collective en France et à l'étranger dans les secteurs de : l'horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l'orfèvrerie et les arts de la table. Au sein du Département Arts de la Table du Comité Francéclat, fabricants et distributeurs se regroupent pour valoriser, défendre, promouvoir les Arts de la Table et aider le secteur à mieux s'accorder aux nouveaux désirs des Français."
Place aux dîners créatifs et déco

Les Français reçoivent avec soin

Les Français reçoivent avec soin
Les Français reçoivent avec soin © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
97% des Français mettent la table avec soin lorsqu'ils reçoivent des invités.
Les Français reçoivent avec soin

Verrerie assortie - Place aux dîners créatifs et déco

Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Près de 60% adaptent le verre au vin servi.
Verrerie assortie - Place aux dîners créatifs et déco

Des Français doués...

Des Français doués... - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Des Français doués... - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Près de 80% des Français déclarent être doués pour dresser de jolis tables.
Des Français doués...

Service à l'assiette

Service à l'assiette - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Service à l'assiette - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Les Français privilégient le service à l'assiette plutôt que le service au plat. Cela montre également le soin plus important apporté à la présentation.
Service à l'assiette

Dresser une jolie table

Dresser une jolie table - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Dresser une jolie table - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Convivialité, plaisir des invités et plaisir de manger. Dresser uen jolie table est un peu de tout cela à la fois... Sans oublier le respect de la tradition.
Dresser une jolie table

Achats spécifiques - Place aux dîners créatifs et déco

Achats spécifiques - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Achats spécifiques - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Seuls 28% des gens achètent, au moins de temps en temps, des articles spécifiquement pour un dîner.
Achats spécifiques - Place aux dîners créatifs et déco

Achats spécifiques - Place aux dîners créatifs et déco

Achats spécifiques - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Achats spécifiques - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Priorité aux verres, assiettes et plats pour un repas particulier.
Achats spécifiques - Place aux dîners créatifs et déco

Divertissement - Place aux dîners créatifs et déco

Divertissement - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Divertissement - Etude Crédoc pour Francéclat - 2009 © Etude Crédoc pour Francéclat - 2009
Le divertissement n'est pas oublié...
Divertissement - Place aux dîners créatifs et déco
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic