L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 13 septembre 2010
Une cuisine trop étroite de 2 m² et un manque de rangements évidents... La place venait tellement à manquer dans ce deux pièces parisien que la propriétaire, Carine, a hésité à déménager. Elle a finalement fait appel à l'architecte Stéphanie Bertina Minel pour aménager l'espace.
Lorsqu'elle a découvert le deux pièces de 30 m² de Carine, Stéphanie Bertina Minel a immédiatement cerné ses atouts : une belle hauteur sous plafond, des points d'eau regroupés au centre de l'appartement et une fenêtre dans chaque pièce. "Seule la cuisine et l'entrée étaient cloisonnées et sans ouverture", se souvient l'architecte. La démarche à suivre s'est faite tout naturellement : "L'idée a été d'ouvrir la cuisine et l'entrée pour bénéficier de la lumière et de l'espace de la pièce à vivre. Celle-ci et la chambre ont également été réaménagées à l'aide de grands placards, pour favoriser le rangement tout en désencombrant ces deux pièces", explique Stéphanie Bertina Minel.

Un noyau central repensé

Le premier défi de l'architecte a été de créer une cuisine entièrement équipée dans un petit espace : "Grâce à l'ouverture sur le salon, la surface est passée de 2 à 4,5 m²", précise l'architecte. Il n'empêche, la superficie restait modeste pour accueillir l'ensemble de l'électroménager : "D'autant que Carine souhaitait intégrer un réfrigérateur et un congélateur séparés, une plaque avec quatre feux, un four, une hotte, un micro-ondes, un lave-linge et des rangements", indique Stéphanie Bertina Minel. L'architecte a donc fait preuve d'ingéniosité. Une colonne de placard intégrant la machine à laver a notamment été élaborée dans le noyau central. L'astuce ? Elle est accessible depuis l'entrée pour ne pas surcharger l'espace dédié à la cuisine.
Egalement table à manger, le plan de travail qui délimite la cuisine a été pensé pour faciliter la préparation et la dégustation des repas : "Après avoir hésité avec le stratifié dont le coût, sur-mesure, avoisinait les 1.500 euros, Carine s'est finalement laissée convaincre par un matériau légèrement plus onéreux mais moins contraignant en terme de traitement et d'entretien : le staron®. Composé d'un tiers de résine et de deux tiers de minéraux, il est non poreux et ne laisse pas pénétrer les bactéries. Extrêmement résistant, il peut être poncé au bout de quelques années pour retrouver son apparence d'origine", commente l'architecte. Le plan de travail/bar a également été élargi côté salle à manger à 80 cm, afin de permettre à la propriétaire et à ses invités de pouvoir glisser leurs jambes dessous, pour un meilleur confort pendant les repas.

Des rangements adaptés

Dans la pièce à vivre, la problématique de départ était celle du couchage ponctuel : "Il n'y avait pas de place pour permettre à Carine de ranger le matelas servant de lit d'appoint aux visiteurs. En outre, les petits meubles s'entassaient, surchargeant un espace déjà réduit", signale Stéphanie Bertina Minel. Un placard sur-mesure a donc été créé depuis l'entrée. En médium, il s'étire sur 3,20 mètres de long et sur toute la hauteur du mur de 2,68 mètres. Il intègre le tableau électrique, le disjoncteur, une niche pour la télévision, un bureau avec tablette à bascule et une tringle pour les manteaux. L'espace libéré est tel qu'il permet à présent de placer un canapé-lit dans la pièce. La chambre a une configuration similaire mais avec un dressing réalisé sur mesure intégrant un placard préfabriqué en grande surface.
Côté décoration, les formes et les couleurs sont sobres et intemporelles: "Le mobilier a été limité à quelques rangements massifs mais épurés. La propriétaire, qui songe à louer son appartement, a souhaité privilégier un trio de couleurs composé de blanc, de gris et de noir. Des tonalités qui unifient l'espace, de même que le parquet continu sur l'ensemble de l'appartement", observe l'architecte. Désormais, l'espace n'est plus limité par des cloisons. Sur les quatre portes d'origine, seules deux ont été remplacées par des portes coulissantes pour séparer les sanitaires et la chambre, les autres n'étant plus nécessaires. L'œil ne s'arrête plus sur les bibelots et le désordre mais s'attarde, au contraire, sur l'espace à présent optimisé.

Fiche technique :

Surface de l'appartement : 30 m²
Architecte : Stéphanie Bertina Minel
Durée des travaux : 2 mois et demi (projet : 3 mois)
Coût des travaux : 38.000 euros (hors honoraires architecte)
Détails des prix : électricité (5.500 euros), plomberie (3.000 euros), plans de travail en Staron® (2.000 euros), placard salon (2.000 euros hors taxes).
Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Plan avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

deux pièces optimisé plan
deux pièces optimisé plan © Stéphanie Bertina Minel
Une cuisine trop étroite de 2 m², une salle de bains encore plus petite et un manque de rangements évidents... La place venait sérieusement à manquer dans ce deux pièces de 30 m².
Plan avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Plan après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Plan après - deux pièces optimisé plan
Plan après - deux pièces optimisé plan © Stéphanie Bertina Minel
L'architecte a décidé d'ouvrir la cuisine et l'entrée pour bénéficier de la lumière et de l'espace de la pièce à vivre. La salle de bains a également été agrandie vers le salon et modernisée. Quant à la chambre et à la pièce à vivre, elles ont été réaménagées à l'aide de grands placards pour favoriser le rangement.
Plan après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Cuisine avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Cuisine avant - Cuisine
Cuisine avant - Cuisine © Stéphanie Bertina Minel
La cuisine de 2 m² était trop étroite et encombrée d'un grand nombre de petits rangements et d'étagères, qui accaparaient le regard. D'un point de vue pratique, les mouvements étaient limités.
Cuisine avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Cuisine après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Cuisine après - Cuisine
Cuisine après - Cuisine © Stéphanie Bertina Minel
La cuisine a été ouverte sur le salon pour une surface finale de 4,5 m².
Cuisine après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Cuisine après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

cuisine après
cuisine après © Stéphanie Bertina Minel
Elle a été entièrement équipée et possède : un réfrigérateur et un congélateur séparés, une plaque avec quatre feux, un four, une hotte, un micro-ondes, un lave-linge et des rangements.
Cuisine après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Entrée avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Entrée avant - Cuisine
Entrée avant - Cuisine © Stéphanie Bertina Minel
L'entrée était entièrement cloisonnée. Une porte la séparait même du salon, la privant de lumière.
Entrée avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Entrée après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Entrée après - Cuisine
Entrée après - Cuisine © Stéphanie Bertina Minel
Les cloisons de l'entrée ont été abattues pour agrandir l'espace et apporter davantage de lumière.
Entrée après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Séjour avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

séjour
séjour © Stéphanie Bertina Minel
Dans cette pièce, la problématique de départ était celle du couchage ponctuel. Il n'y avait pas de place pour ranger un lit d'appoint. En outre, les petits meubles s'entassaient, surchargeant un espace déjà réduit.
Séjour avant - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Séjour après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Séjour après - séjour
Séjour après - séjour © Stéphanie Bertina Minel
L'espace a été réduit par l'empiètement de la cuisine et de la salle de bains. Mais, mieux aménagée, la surface est optimisée et permet désormais l'intégration d'un canapé-lit.
Séjour après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Rangement après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

rangement
rangement © Stéphanie Bertina Minel
Un placard sur-mesure a été créé depuis l'entrée. En médium, il s'étire sur 2,68 mètres de haut pour 3,20 mètres de large. Il intègre le tableau électrique, le disjoncteur, une niche pour la télévision, un bureau avec tablette à bascule et une tringle pour les manteaux. Sa profondeur maximale est de 40 cm. Elle a été réduite face au bar pour faciliter le passage.
Rangement après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Salle de bains avant

Salle de bains
Salle de bains © Stéphanie Bertina Minel
La salle bains carré de 1,50 mètre était un peu vétuste.
Salle de bains avant

Salle de bains après

Salle de bains après - Salle de bains
Salle de bains après - Salle de bains © Stéphanie Bertina Minel
La salle de bains a été modernisée, ainsi que ses plomberies, notamment avec une vasque de 40 x 40 cm. Des rangements ont été intégrés derrière le miroir et sous le lavabo.
Salle de bains après

Salle de bains après

Salle de bains après - Salle de bains
Salle de bains après - Salle de bains © Stéphanie Bertina Minel
Une douche confortable de 90 x 70 cm a été intégrée. L'espace a été optimisé, notamment grâce au remplacement de l'ouverture battante par une porte coulissante.
Salle de bains après

Chambre après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Chambre après - rangement
Chambre après - rangement © Stéphanie Bertina Minel
Le parquet de la chambre s'étire sur l'ensemble de l'appartement, hormis la salle de bains. Cette uniformisation du sol permet d'agrandir l'espace visuellement.
Chambre après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Rangements après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé

Rangements après - rangement
Rangements après - rangement © Stéphanie Bertina Minel
Un dressing sur mesure a été crée dans la chambre et un placard préfabriqué en grande surface a été intégré contre la cloison séparant de la cuisine.
Rangements après - Un deux pièces de 30 m2 optimisé
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic