L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les créations en tissu tressé de Statue

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 14 février 2013
Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue, ont réinventé la tenture murale, en développant une technique de tressage de tissu. Leur cloison textile mobile Frondesco a été soutenue par les aides à projet VIA 2013.
Est-ce un paravent ? Est-ce une tenture ? Est-ce un objet d'art ? La création baptisée Frondesco est un peu de tout ceci, et plus encore. Imaginée par Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, les deux designers de Statue, cette cloison textile se plie et se déplie pour délimiter l'espace et réchauffer l'atmosphère de la pièce.
Frondesco est l'une des premières réalisations du duo Statue, fondé en 2010. Elle a travaillé avec les frères Bouroullec, lui, auprès de Mathieu Lehanneur. Tous deux scénographes avant d'être architectes d'intérieur, ils se retrouvent grâce à leur amour du travail du textile. "Nous avions envie de revendiquer cette double formation professionnelle, nous explique Romain Guillet. En tant que scénographes, nous ne nous sentions pas légitimes de débuter en créant des chaises !"

Springbreak, une tapisserie de 10m²

C'est donc vers une réalisation majestueuse que se tournent les deux jeunes gens. "Nous souhaitions réhabiliter la tenture murale" se souvient Louise de Saint-Angel. Pour le centre d'arts De Brakke Grond à Amsterdam, Statue réalise une tapisserie de 10 m². Véritable objet textile suspendu, l'œuvre baptisée Springbreak est composée de 1.500 mètres de sangles verticales cousues ensemble, créant un damier, à l'intérieur duquel des bandes de coton coloré sont entremêlées.
Vus de près, les chevrons de la tapisserie sont évidemment distinguables les uns des autres. Mais, lorsque le visiteur s'éloigne, les bandes de tissus pliées constituent autant de pixels, qui composent alors une image grand format. "Il s'agit en l'occurrence d'un groupe d'étudiants fêtant le springbreak [les vacances de printemps aux Etats-Unis, ndlr] dans une piscine" nous précise Romain Guillet.
La suite de l'article et les photos des réalisations de Statue, en pages suivantes.
Les créations en tissu tressé de Statue

Revisiter la tenture murale

Revisiter la tenture murale - Frondesco Statue
Revisiter la tenture murale - Frondesco Statue © VIA 2013 - Marie Flores
Le succès de l'œuvre a encouragé Statue à développer ce système de tressage du tissu, librement inspiré des techniques de tricot et de vannerie. Après une série d'expérimentations, les deux créateurs mettent au point Frondesco, "se couvrir de feuilles" en latin. "Il remplit les trois fonctions de la tapisserie : l'isolation phonique, thermique, et la séparation visuelle de la pièce" décrit Louise de Saint-Angel.
La structure est tendue sur une équerre en bois articulée, ce qui permet de plier et déplier la cloison à l'envi. Le tissu, de la popeline de coton fabriquée en France, a été imprimé spécialement dans les couleurs souhaitées par les créateurs. Sous les chevrons, de l'ouatine vient épaissir la cloison pour renforcer la chaleur de la tapisserie.
Si la notion d'isolation est difficile à quantifier, elle est en tout cas parfaitement perceptible. "Au creux de Frondesco, l'on ressent un calme et une chaleur difficiles à décrire" ajoute Louise de Saint-Angel. La réalisation a, en tout cas, séduit VIA, qui a soutenu financièrement sa réalisation dans le cadre des ses aides à projets 2013.
Découvrez les réalisations en tissu tressé de Statue en pages suivantes.
Revisiter la tenture murale

Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue

Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue - Frondesco Statue
Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue - Frondesco Statue © Statue
Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue.
Louise de Saint-Angel et Romain Guillet, alias Statue

Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue
Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue © Statue
De près, les chevrons de l'oeuvre Springbreak se distinguent nettement...
Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue
Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue © Statue
... mais, vue de loin, la tapisserie laisse apparaître un dessin, représentant des étudiants dans une piscine !
Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue
Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue © Statue
L'oeuvre Springbreak a été exposée au centre d'arts De Brakke Grond à Amsterdam.
Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue
Springbreak, oeuvre en tissu tressé - Frondesco Statue © Statue
La cloison peut être plus ou moins épaisse en fonction du tissu choisi, et de la présence ou non d'ouatine sous les chevrons.
Springbreak, oeuvre en tissu tressé

Frondesco, une cloison textile mobile

Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue
Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue © VIA 2013 - Marie Flores
La même technique a été utilisée pour créer Frondesco, une cloison textile mobile soutenue par VIA dans ses aides à projets 2013.
Frondesco, une cloison textile mobile

Frondesco, une cloison textile mobile

Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue
Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue © VIA 2013 - Marie Flores
Ouverte, la création est une cloison qui délimite l'espace et crée une légère isolation.
Frondesco, une cloison textile mobile

Frondesco, une cloison textile mobile

Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue
Frondesco, une cloison textile mobile - Frondesco Statue © VIA 2013 - Marie Flores
Repliée, la cloison devient une tenture murale revisitée, apportant une isolation thermique et phonique perceptible.
Frondesco, une cloison textile mobile
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic