L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

"Le canapé n'est plus un meuble figé"

Par Propos recueillis Céline Chahi
,
le 21 février 2008
Le mobilier de notre séjour n'est plus le même aujourd'hui qu'il y a dix ans. Pascal Mourgue, designer depuis 18 ans pour la marque Cinna, nous dit quelles sont les évolutions marquantes de cette pièce et évoque pour nous son travail...
Maison à Part : Pensez-vous que notre manière d'habiter le salon a changé ?
Pascal Mourgue : Oui, notre mode de vie a énormément changé. Il n'y a plus, comme au XIXe siècle, plusieurs salons mais un seul, dans lequel on pratique plusieurs activités : on s'y repose, on y mange, on y travaille. Et puis la notion même de famille n'est plus la même qu'il y a trente ans. Désormais, il faut parler "des familles". J'entends par là les familles recomposées, les couples homosexuels... D'ailleurs, au passage, le mot "pièce à vivre" me semble désormais plus approprié que salon pour désigner cette pièce multifonctions.
MAP : Quelles répercutions ces changements ont-ils sur les meubles ?
P.M : La conséquence directe de ces nouveaux modes de vie est que les meubles ne possèdent plus une seule fonction mais plusieurs. On se dirige plus vers des concepts de meubles qui bougent, qui évoluent en fonction de ce qui se passe dans la maison. Le canapé n'est plus figé : on baisse les dossiers pour s'allonger et on les remonte pour s'asseoir...
MAP : Fauteuils, canapés, tables basses... est-ce que l'on peut toujours réinventer ce type de meuble ?
P.M : Oui, du moins tant que nos modes de vie évolueront. Les industriels sont toujours en perpétuelle recherche de nouveaux produits pour répondre aux attentes des clients, à nous de leur faire des propositions.
MAP : Vous dites avoir horreur des tendances, pourquoi ?
P.M : Lorsque l'on est créateur, on ne peut pas suivre les tendances, on les anticipe puisque l'on invente des meubles qui n'existent pas encore.
MAP : Quelle est votre manière de procéder pour mettre au point un nouveau modèle ?
P.M : Il y a plusieurs techniques d'approches pour visualiser une pensée. En général, je dessine et je présente mes ébauches à l'industriel avec lequel je travaille. Une discussion s'engage alors pour essayer de dresser le portrait-robot du meuble. Après avoir pris connaissance du cahier des charges et d'un certain nombre de paramètres - économiques, techniques, fonctionnels et esthétiques -, je peaufine la silhouette du meuble. L'industriel réalise un prototype grandeur nature que l'on modifie plusieurs fois avant de passer à la phase de commercialisation. Un canapé, c'est environ un an de travail !
MAP : Vous insistez beaucoup sur la notion de détails. Quels sont ceux sur lesquels vous insistez en général ?
P.M : Tous les détails ont leur importance : le type de coutures, leurs couleurs, les assemblages de matières... Les meubles, ce sont un peu comme un vêtement que l'on passe, il faut qu'ils nous aillent à la perfection.
MAP : Peut-on trouver des traces de votre formation première, la sculpture, dans vos meubles ?
P.M : Oui forcément, puisque le travail du sculpteur est très proche de celui de designer. Dans ces deux métiers, on travaille sur le volume et les proportions.
MAP : Le canapé Calin créé il y a 15 ans pour Cinna a connu et connaît toujours un vif succès. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
P.M : L'idée de départ était d'élaborer un canapé à la fois confortable et sensuel. Il est conçu sur le principe d'un oreiller replié et inclinable, un accessoire que les gens connaissent bien. C'est d'ailleurs sans doute pour cette raison qu'ils s'y sont vite identifiés. L'avantage c'est que l'on peut changer facilement les taies, comme sur un oreiller traditionnel.
MAP : Et qu'en est-il du canapé Downtown ?
P.M : Le Downtown incarne,lui, la polyvalence. Grâce à ses nombreux réglages, il se transforme tour à tour en lit, en fauteuil ou encore en canapé classique... Bref, il s'adapte au mode de vie actuel !
Découvrez quelques modèles de meubles imaginés par Pascal Mourgue pour Cinna en cliquant sur suivant.
"Le canapé n'est plus un meuble figé"

Canapé Calin - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

canapé Calin - Cinna - Pascal Mourgue
canapé Calin - Cinna - Pascal Mourgue © Cinna
Canapé Calin - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Canapé Smala - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Canapé Smala - Cinna - Pascal Mourgue
Canapé Smala - Cinna - Pascal Mourgue © Cinna
Canapé Smala - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Canapé Patchwork - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Canapé PATCHWORK - Cinna - Pascal Mourgue
Canapé PATCHWORK - Cinna - Pascal Mourgue © Cinna
Canapé Patchwork - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Fauteuil Papillon - "Le canapé n'est plus un meuble figé"

Fauteuil Papillon - Cinna - Pascal Mourgue
Fauteuil Papillon - Cinna - Pascal Mourgue © Cinna
Fauteuil Papillon - "Le canapé n'est plus un meuble figé"
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic