L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Fontainebleau montre ses trésors cachés

Par C.Chahi
,
le 6 juillet 2009
Le château de Fontainebleau a décidé de sortir de ses réserves quatre-vingt meubles et objets qu'il n'avait pas la place d'exposer. Les pièces, datant pour la plupart du début du XIXe siècle, sont regroupées au rez-de-chaussée d'un appartement princier n'ayant jusqu'ici jamais été ouvert au public. Découverte.
L'endroit a été baptisé "La Galerie de meubles". Un nom qui n'a pas été choisi au hasard mais plutôt pour faire écho à la "Galerie de peintures". Inaugurée en 1998 dans l'enceinte du château de Fontainebleau, cette dernière avait permis de montrer au public des œuvres n'ayant pas été exposées dans les appartements des souverains et des princes "par souci de respecter la cohérence historique de présentation". Dix ans plus tard, c'est donc un nouvel espace qui ouvre exactement sur le même concept sauf que, cette fois, il ne s'agit plus de montrer aux visiteurs des tableaux mais des meubles, des objets d'art ou encore des tapisseries.
En tout, quatre-vingt œuvres en provenance directe des réserves du château sont désormais exposées au rez-de-chaussée de l'Appartement des Chasses, un lieu ouvert à la visite spécialement pour l'occasion. À l'intérieur, le circuit proposé aux visiteurs suit un déroulé chronologique. Ainsi, chacune des sept salles qui constituent la galerie est dédiée à une période de l'histoire : l'ancien Régime, le Directoire et le Consulat, l'Empire, la Restauration et la Monarchie de juillet et, enfin, le Second Empire. Yves Carlier, le conservateur en chef du château, confie avoir opté pour cette organisation dans un souci pédagogique. "L'idée était que les visiteurs puissent observer les différentes typologies de meubles, les techniques de fabrication et suivent leurs évolutions à travers les siècles", explique-t-il dans un entretien accordé à Maison à part.
Chefs d'œuvres
Château de Fontainebleau
Château de Fontainebleau © Sophie Lloyd, château de Fontainebleau
 
Le projet ayant mis plusieurs années à se concrétiser, Yves Carlier, a eu tout le temps de réfléchir à sa sélection. Une sélection qu'il a voulue très hétéroclite avec des lavabos, des lits, des commodes, des secrétaires ou encore des consoles. Il n'a d'ailleurs pas hésité à y intégrer ses "coups de cœur" comme, par exemple, une chaise longue de la chambre de l'impératrice Eugénie, un meuble rendu exceptionnel par "son excellent état de conservation". "Toutes les pièces ne sont pas des chefs d'œuvre, reconnaît-il, mais, toutes sont importantes au regard de l'histoire et de l'art". Les visiteurs devraient ainsi être surpris par la présence, au milieu de toutes ces belles pièces, de meubles recouverts de tissus défraîchis, déchirés ou abîmés. Une réaction vite oubliée lorsqu'ils apprendront que, dans la plupart cas, ce sont leurs tissus d'origines !
Des œuvres qui, en dépit de leur très grande qualité, n'avaient été que rarement voire, pour une poignée d'entre elles, jamais montrées. C'est notamment le cas du Lit de la Générale Moreau dessiné par les architectes Percier & Fontaine et exécuté par les Frères Jacob vers 1802, premier modèle daté de "lit bateau" daté. Autre pièce rarement exposée au grand jour : la table à thé en tôle vernie de la manufacture Deharme, un "meuble unique dans la production française" d'après Yves Carlier. Le fait qu'elles aient rejoint la Galerie n'empêchera cependant pas le château de les prêter à d'autres musées pour des expositions temporaires. Yves carlier a d'ailleurs d'ores et déjà repéré quelques pièces pouvant venir les remplacer, notamment un siège imaginé pour meubler le cabinet de travail du roi Louis-Philippe au château de Saint-Cloud. Avec encore près de 1.200 pièces inventoriées en réserve, il ne devrait pas avoir de mal à en trouver d'autres !
La Galerie de Meubles
Château de Fontainebleau
Sur visites guidées uniquement
Renseignements : www.musee-chateau-fontainebleau.fr
Dans la réserve des bronzes, une armoire de flambeaux (détail) et lampe Flammes, création de Chris Kabel, 2003.
Château de Fontainebleau © Sophie LLOYD, château de Fontainebleau / CNAP, Y.CHenot, Paris
Dans la réserve des bronzes, une armoire de flambeaux (détail) et lampe Flammes, création de Chris Kabel, 2003.
 

Design d'hier et d'aujourd'hui

Entre le 6 septembre et le 30 novembre 2009, le château de Fontainebleau va ouvrir sa porte au design. Il va en effet mettre en perspective certaines pièces de ses collections avec celles du Centre National des arts Plastiques (CNAP). Un étonnant mélange puisque le fond du CNAP est composé de 5.000 objets achetés ou commandés auprès de 900 designers ces 30 dernières années tandis que celui du château de Fontainebleau est constitué de 16.000 pièces, toutes conçues entre 1804 et 1870 et issues de commandes royales ou impériales. "La mise en regard de ces deux collections permet de reconsidérer les meubles et objets d'usage d'hier et d'aujourd'hui, qu'il s'agisse principalement de tables, de sièges, de lumiaires ou de céramiques", précise Yves Carlier, conservateur en chef au château de Fontainebleau et commissaire de l'exposition.
Exposition Design à la Cour - Château de Fontainebleau
Du 6 septembre au 30 novembre 2009
Exposition présentée dans le cadre du circuit des Grands Appartements et offerte aux visiteurs sans majoration du droit d'entrée aux collections permanentes
77 300 Fontainebleau
Pour découvrir quelques-unes des pièces exposées à la Galerie de Meubles, cliquez sur suivant.
Fontainebleau montre ses trésors cachés

Appartement princier - Fontainebleau montre ses trésors cachés

château de Fontainebleau
château de Fontainebleau © Sophie Lloyd, château de Fontainebleau
L'Appartement des Chasses qui abrite la Galerie de Meubles ouvre de plain pied sur la cour Ovale. A droite, la porte du Baptistère. (XVIIe siècle).
Appartement princier - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Consoles - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Sophie Lloyd, château de Fontainebleau.
Sophie Lloyd, château de Fontainebleau. © Sophie Lloyd, château de Fontainebleau.
Consoles, dans une réserve de meubles au château de Fontainebleau.
Consoles - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Lavabo - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Lavabo - Château de Fontainebleau
Lavabo - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Lavabo de Martin-Guillaume Biennais, vers 1810
Matières : acajou, bronze doré
Dimensions : H. 0,91 cm x Diam. 0,49 cm
Lavabo - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Commode - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Commode - Château de Fontainebleau
Commode - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Commode et secrétaire de Guillaume Benneman, vers 1795
Matières : Acajou, bronze doré, bronze patiné, marbre vert de mer
Dimensions commode : H. 0,95 x L. 1,30 x P. 0,65 cm
Commode - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Prie-dieu - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Prie-dieu - Château de Fontainebleau
Prie-dieu - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Deux prie-dieu de Robert-Antoine Gaudreaus provenant de l'ameublement du château de Fontainebleau avant la Révolution
Matière : Bois de violette
Dimensions : H. 0,81 x L. 0,58 x P.0,66 cm
Prie-dieu - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Guéridon - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Guéridon - Château de Fontainebleau
Guéridon - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Guéridon de Grohé Frères, vers 1840
Matières : amboine, bronze doré et bronze patiné
Dimensions H. 0,72 x L. 1,70 x l. 1,40 cm
Guéridon - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Lit - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Lit - Château de Fontainebleau
Lit - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Lit de la générale Moreau, vers 1802, Jacob Frères.
Matières : acajou, bronze doré et tôle émaillée
Dimensions : H. 1,09 x L. 2,50 x l. 1,50 cm
Lit - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Console - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Console - Château de Fontainebleau
Console - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Console, vers 1795
MPatières : Bois peint (anciennement en bois bronzé et doré) et marbre bleu turquin
Dimensions : H. 0,935 x L. 1,27 x P. 0,63 cm
Console - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Table - Fontainebleau montre ses trésors cachés

Table - Château de Fontainebleau
Table - Château de Fontainebleau © Gérard Blot, RMN, pour le Château de Fontainebleau
Table de sextuor de Pierre Migeon, vers 1740
Matière : acajou
Dimensions : H. 0,92 x L. 1,16 x P. 0,67 cm
Table - Fontainebleau montre ses trésors cachés
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic