L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tapisserie : l'envers du décor

Par Marie Castets
,
le 2 octobre 2008
Fort de ses trente ans de carrière, Jacques Leclerc est désormais à la tête de trois boutiques de tapisseries parisiennes où les meubles attendent leur cure de jouvence. Cet amoureux de tissus a accepté de nous faire visiter les coulisses son petit atelier situé aux portes de la capitale. Immersion dans un monde où le textile est roi.
C'est à Boulogne, dans un tout petit atelier chargé d'étoffes aux mille couleurs, que le tapissier Jacques Leclerc a établi le cœur de sa petite entreprise. Ses salariés Michel, Guillaume et Abib - respectivement 20 ans, 15 ans et 48 ans de métier - s'y activent pour redonner un coup de jeune aux canapés, chaises et autres fauteuils vieillissants entassés dans un chaleureux désordre.

Travail artisanal

Ici, l'espace est réduit et chacun doit rivaliser d'inventivité pour gagner un peu de place entre les rouleaux de tissus, les meubles et les outils. Abib travaille sur un duo de canapés à retapisser entièrement. Le cadre couleur lit de vin a été fait mais il reste encore une montagne de gros coussins à habiller. "Il faut compter huit jours de travail", explique le tapisser tout en mesurant et en découpant l'étoffe. "Rien que pour les coussins, environ dix huit mètres de tissus sont nécessaires", ajoute-t-il. A côté, Guillaume s'affaire sur une petite chaise paysanne très abimée. Pour l'heure, il n'est pas encore question de la tapisser car la traverse arrière est cassée et il doit donc la réparer. Car ces artisans du textile ont des talents cachés et sont aussi capables de travailler le bois. "Nous faisons un métier où il faut savoir être bricoleur", explique Guillaume. A l'autre bout de l'atelier, Michel intervient quant à lui sur un gros canapé. A l'origine, le meuble était recouvert de velours bleu, mais son propriétaire a souhaité moderniser son aspect et a choisi un tissu à motifs beaucoup plus fin, tout en restant dans les tons de départ. "Il faut tout refaire de A à Z sur ce meuble", explique Michel tout en découvrant le canapé jusqu'aux ressorts. Temps de travail estimé pour le remettre à neuf : au moins cinq jours. Puis, les couturières prendront le relai pour réaliser toutes les finitions(volants, raccords...).

Le bon choix

Mais avant d'atterrir dans cet atelier, les meubles sont soigneusement examinés en magasin ou chez le client pour déterminer le genre de lifting dont ils ont besoin. Le choix du tissu est alors déterminant. "Les clients arrivent parfois avec un tissu qu'ils ont préalablement choisi", explique Stéphanie, vendeuse dans l'une des trois boutique de Jacques Leclerc. "Pour ce fauteuil "régence", ajoute-t-elle en désignant une chaise éventrée en attente de réfection complète, la cliente a apporté son tissu du marché Saint-Pierre". Reste que la plupart des clients ont souvent besoin de conseils avant de faire un choix et achètent généralement le tissu chez le tapissier. Quel style de tissu recherchez-vous (rayé, à poids, léger ...) ? Où est placé le meuble à tapisser ? Quel est son usage ? Quelles couleurs et quel mobilier y-a-t-il dans la pièce ? Y a-t-il des enfants dans la maison ? Telles sont les questions d'usage que pose Stéphanie aux personnes qui font appel à ses lumières.
La tapisserie au cœur des tendances
Tapisserie - reportage - meubles
Tapisserie - reportage - meubles © MC
 
Le budget à prévoir s'étend sur une fourchette assez large : de 50 €, à 250 € par mètre linéaire, et parfois même au-delà. Exemple d'un magnifique fauteuil "restauration" qui vient d'être remis en état : le tissus moderne Zimmer + Rohde a été facturé 190 €, et il faut y ajouter 340 € pour la réfection, soit un total de 530 € (voir photo). Tel est le prix du travail artisanal bien fait. Et avec ses trente ans de carrières, Jacques Leclerc qui a commencé son activité en solo sait de quoi il parle. Tombé dans la tapisserie étant petit - il a été formé par son père qui était lui-même tapissier - il a étoffé une clientèle qui serait devenue selon lui "beaucoup plus exigeante". Mais qui a su lui rester fidèle tout en adaptant sa demande aux nouvelles tendances. "On ne fait quasiment plus de tentures murales", remarque Jacque Leclerc avant d'ajouter : "auparavant, on venait surtout me voir pour des cabriolets (petits fauteuils ndlr) mais aujourd'hui, on nous demande beaucoup plus de rideaux et de décoration intérieure", ajoute-t-il. Et si l'on en croit notre interlocuteur, le velours de gêne très demandé à une époque fait désormais place à des tissus plus modernes où se mêlent harmonieusement différentes matières.
D'après Jacques Leclerc, il y aurait de moins en moins de tapissiers, mais il reste optimiste : "on marche beaucoup avec les meubles de famille, et en période de crise, je m'aperçois que les gens s'occupent d'avantage de leur intérieur". Et à voir les meubles qui s'amoncèlent dans sa boutique, la tapisserie semble avoir encore quelques beaux jours devant elle.
Ateliers Leclerc Tapisserie décoration
58/58 bis rue de Carnot
92 100 Boulogne
01 46 03 55 65
Pour avoir un aperçu de l'atelier Leclerc, cliquez sur suivant.
Tapisserie : l'envers du décor

Meubles à retapisser

Meubles à retapisser - Tapisserie - reportage - meubles
Meubles à retapisser - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Exemple de meubles qui arrivent à la boutique de Jacques Leclerc et en ressortiront entièrement retapissés.
Meubles à retapisser

Atelier 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Atelier 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Atelier 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Atelier 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Atelier 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Atelier 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Atelier 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Atelier 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Masure du tissu

Masure du tissu - Tapisserie - reportage - meubles
Masure du tissu - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Les tapissier mesure le tissu qui devra recouvrir le canapé sur lequel il travaille.
Masure du tissu

Découpe du tissu

Découpe du tissu - Tapisserie - reportage - meubles
Découpe du tissu - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Découpe du tissu

Canapé en réfection

Canapé en réfection - Tapisserie - reportage - meubles
Canapé en réfection - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Le cadre (couleur lit de vin) est déjà retapissé. Il reste encore les coussins.
Canapé en réfection

Réfection 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Réfection 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Réfection 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Sur ce canapé, tout est à refaire. Le tapissier doit retirer le tissu d'origine et travailler sur la structure avant de s'attaquer à la mise en place de la nouvelle étoffe.
Réfection 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Chaise paysanne 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Chaise paysanne 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Chaise paysanne 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Pose d'une sangle avant de mettre les ressorts, puis le tissu.
Chaise paysanne 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Chaise 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Chaise 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Chaise 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
La structure de cette chaise est cassée et il faut la réparer avant de poser le tissu.
Chaise 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Couture 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Couture 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Couture 1/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Atelier où les couturières travaillent pour intervenir sur les finitions.Ici, la machine à coudre.
Couture 1/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Couture 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Couture 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles
Couture 2/2 - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Table de travail.
Couture 2/2 - Tapisserie : l'envers du décor

Meubles - Tapisserie : l'envers du décor

Meubles - Tapisserie - reportage - meubles
Meubles - Tapisserie - reportage - meubles © MC
Les meubles sont prêts à être livrés chez les clients.
Meubles - Tapisserie : l'envers du décor
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic