L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Par C. Chahi Bechkri
,
le 18 novembre 2010
Micheline Taillardat, fondatrice de la célèbre maison éponyme, a donné carte blanche à cinq créateurs - dont Chantal Thomass - afin qu'ils revisitent les meubles du XVIIIe siècle. L'occasion de montrer le savoir-faire et, surtout, la capacité d'adaptation de ses équipes à un changement de style.
Avec ses 250 meubles et sièges de style XVIIIème siècle entièrement fabriqués à la main référencés dans son catalogue, Taillardat s'inscrit dans la tradition des grandes maisons qui perpétue le savoir-faire à la française. Seulement voilà : qui dit tradition ne dit pas forcément reniement du présent et de l'avenir. Micheline Taillardat, la fondatrice de l'enseigne, vient d'ailleurs d'en apporter la preuve en proposant à une poignée d'artistes de venir apporter un éclairage contemporain sur le style XVIIIe en créant une pièce de mobilier. "Jusqu'ici, explique-t-elle interrogée par Maison à part, c'est moi qui dessinait tous les nouveaux modèles. J'ai simplement eu envie de m'ouvrir aux autres car les échanges sont toujours très enrichissants".
Cinq personnalités de divers univers - mode, décoration, architecture... - ont accepté de se plier à l'exercice. Parmi elles : Chantal Thomass, la célèbre créatrice de mode, l'architecte d'intérieur Tristan Auer ou encore le créateur de flacons de parfums Serge Mansau. "Les seules consignes à respecter, précise Micheline Taillardat, étaient que la pièce entretienne un rapport avec le XVIIIe siècle et soit constituée d'au moins une partie en bois. Après, poursuit-elle, libre à eux d'inventer ce qu'ils voulaient".

Innovations techniques

Les premiers croquis des pièces ont été transmis au mois de mai dernier aux ateliers Taillardat à Orléans et seulement quatre mois plus tard, la fabrication était lancée. "Pendant quatre mois, les allers et retours ont été incessants entre nos équipes et les créateurs, confie Micheline Taillardat. Des échanges dispensables pour savoir si les pièces étaient réalisables sur le plan technique".
La question s'est notamment posée pour la "Fumeuse" de Chantal Thomass, pièce en hêtre teinté et vernis noir dont les pieds se terminent enroulés à la manière d'un ruban. Mais les équipes ont réussi à lui faire prendre exactement la forme souhaitée par la créatrice. Une belle démonstration de savoir-faire ! "Si nous étions restés dans ce que nous savons faire, l'exercice n'aurait pas eu le même intérêt. Avec cette collaboration, l'idée était d'innover, insiste Micheline Taillardat, de montrer que nous savons nous adapter et intervenir même sur des choses plus créatives".
Accents extravagants
Chantal Thomass.
Chantal Thomass pour Taillardat © C. Chahi Bechkri
Chantal Thomass.
 Et de créativité justement, les pièces n'en manquent pas, notamment au niveau de la forme ! Chez Nina Campbell, l'architecte d'intérieur américaine, le meuble de bar traditionnel prend ainsi l'apparence d'une maison de poupée, tandis que chez Serge Manseau deux sièges style Régence se retrouvent propulsés dans une structure à roulettes grillagée. Des pièces aux accents extravagants que Micheline Taillardat regarde avec une grande satisfaction. "Inutile de cacher que lorsque j'ai eu entre les mains les premières esquisses, j'ai été surprise mais c'était exactement la réaction que j'espérais", raconte-t-elle les yeux pétillants.
Il faut dire que les designers se sont autorisés toutes les fantaisies. Chantal Thomass, par exemple, a ainsi tenu à intégrer dans ses deux pièces tous les codes graphiques qui lui sont chers : les cœurs, les rubans, les clous... Des éléments qui, comme le précise la créatrice sont "autant de clins d'œils impertinents à la féminité, la mode et la tradition". De son côté, le designer Pierre-Yves Rochon est quant à lui allé jusqu'à installer sur un secrétaire un miroir en verre pour remplacer le traditionnel plateau supérieur en cuir. Une audace qui, comme toutes les autres, permet à la pièce de trouver sa place dans un intérieur contemporain.
Pour découvrir les pièces issues de la collaboration entre la maison Taillardat et les cinq créateurs contemporains, cliquez sur suivant.
A noter que la Collection d'Auteurs sera exposée le 18 novembre 2010 au VIA à Paris en janvier 2011 à Maison & Objet Paris - Scènes d'Intérieurs, en Mars 2011 au show-room Taillardat et en Mai 2011 au Chelsea Harbour Design Center, à Londres.
Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Atout Coeur - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Atout Coeur - Taillardat
Atout Coeur - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Chantal Thomass pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en hêtre teinté et vernis noir, filets argent - garniture semi traditionnelle - finition à clous carrés nickelés - velours opera (pierre frey) - dimensions : Ø. 120 x h. 43 cm
Atout Coeur - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

La Fumeuse - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

La Fumeuse - Taillardat
La Fumeuse - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Chantal Thomass pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en hêtre teinté et vernis noir, filets argent - garniture semi traditionnelle - finition à clous carrés nickelés - velours opera (pierre frey) - dimensions : h. 112 x l. 72 x p. 83 cm
La Fumeuse - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Temperance Hall - Drinking Cabinet

Temperance Hall - Drinking Cabinet - Taillardat
Temperance Hall - Drinking Cabinet - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Nina Campbell pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en acajou - teintes : noire, acajou blond et acajou moyen - vernis tampon - miroir oxydé à l'ancienne - travail de bronzes (laiton) patine antiquaire - dimensions : h. 175 x l. 90 x p. 38 cm
Temperance Hall - Drinking Cabinet

Ma Confidente - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Ma Confidente - Taillardat
Ma Confidente - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Pierre-Yves Rochon pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en merisier - finition à la feuille d'argent et vernis - garniture en laiton avec traitement en argent mat - poignées et boutons en verre et feuille d'argent (les verreries de bréhat) miroir
gravé (arte veneziana) - dimensions : h. 94 x l. 98 x p. 52 cm
Ma Confidente - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Ma Confidente - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Ma Confidente - Taillardat
Ma Confidente - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Pierre-Yves Rochon pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en merisier teinte bois de violette vernis tampon et dossier finition à la feuille d'argent et laiton traitement argent mat - garniture traditionnelle - velours de soie roméo et juliette (dedar) finition à clous argent - dimensions : h. 90 x l. 47 x p. 48 cm
Ma Confidente - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Bibliothèque XVIII/21-01 - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Bibliothèque XVIII/21-01 - Taillardat
Bibliothèque XVIII/21-01 - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Serge Mansau pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Bibliothèque en merisier finition peinte or et rechampis - arrière en chêne patine façon antiquaire - socle en merisier teinte et vernis noir - piètement : sculptures de serge mansau réalisées en
résine - patine et peinture argent et application de feuilles d'aluminium par les ateliers taillardat - dimensions : h. 220 x l. 135 x p. 60 cm
Bibliothèque XVIII/21-01 - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Monsieur De - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Monsieur De - Taillardat
Monsieur De - Taillardat © DR - Taillardat
Création de Tristan Auer pour Taillardat
Caractéristiques techniques :
Structure en hêtre - l'un teinté argent avec patine - l'autre teinté vieil or avec patine - garniture traditionnelle avec travail de pose de cuir en finition piqure sellier et double passepoil - travail de patine sur cuir réalisé par les ateliers taillardat - dimensions : h. 83 x l. 57 x p. 61 cm
Monsieur De - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Monsieur De - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain

Monsieur De - Taillardat
Monsieur De - Taillardat © DR - Taillardat
Monsieur De - Le style XVIIIe revisité par un œil contemporain
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic