L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les Bouroullec investissent le château de Versailles

Par C. Chahi Bechkri
,
le 6 janvier 2014
Lauréats d'un concours lancé en 2011 par le Château de Versailles, les designers Ronan et Erwan Bouroullec ont créé un lustre pour éclairer l'entrée des Grands Appartements du Roi. Réalisée à partir de cristaux Swarovski, la pièce constitue la première œuvre pérenne contemporaine installée dans les lieux.
Nouvel éclat pour l'entrée des Grands Appartements du Roi. Depuis le mois de novembre, tous les regards se portent au plafond où trône désormais un lustre pour le moins atypique pour un tel lieu que le château de Versailles. Imaginé par Ronan et Erwan Bouroullec, il s'apparente à une chaîne lumineuse et transparente formant des boucles. "Ce sont des lacets de cristal suspendus depuis quatre points au plafond et dessinant des boucles qui se subdivisent en arborescences organiques", décrivent Ronan et Erwan Bouroullec. Une forme contemporaine mais suffisamment naturelle pour qu'elle se fonde dans le décor du château, comme l'explique les designers : "il ne fallait pas tomber dans le clin d'oeil et le problème était que cette justesse devait résider dans deux choses un peu antinomiques : être contemporains et clairement associés à notre époque, sans pour autant que ce signe de nouveauté ou de différence se joue d'une opposition avec le lieu".
Rien à voir donc à priori avec les modèles classiques qui décorent les autres salles du château. Sauf qu'en y regardant de plus près, l'on se rend compte qu'il est fabriqué à partir du même matériau que les lustres traditionnels : le cristal. "Le cristal est une matière vivante, de nouvelles technologies rendent possible son traitement à des degrés jamais atteints et la manière dont il est transformé aujourd'hui est donc radicalement différente", indiquent les deux frères. De nouvelles possibilités que les designers ne sont pas privés d'explorer.

Une technologie d'éclairage inédite

Studio Bouroullec
Studio Bouroullec © Studio Bouroullec
 Pour fabriquer la pièce, Ronan et Erwan Bouroullec ont en effet travaillé en étroite collaboration pendant pas moins de 3 ans avec les équipes de Swarovski. Une longue phase de recherche et développement qui a abouti à la mise au point d'une technique inédite pour intégrer les LED au cristal. "Si on la décrit on peut considérer qu'il y a un axe central autour duquel, à la manière de perles, sont enfilées près de cinq cents pièces de cristal. À l'intérieur de chacune de ces pièces sont emprisonnées des pastilles intégrant des LED. Chacune de ces pièces possède donc son propre système lumineux qui est bien plus complexe qu'une ampoule. Cela produit la sensation d'une lumière continue assez diffuse sans que l'on perçoive vraiment d'où elle vient, puisque grâce à la manière dont ont été taillés chacun de ces cristaux la lumière est difractée et l'œil est un peu perturbé". "Ce projet est particulièrement complexe car il repose sur une technologie spécialement élaborée pour ce luminaire où chaque micro détail joue un rôle fondamental", renchérit Nadja Swarovski, membre du conseil d'administration de Swarovski. Une complexité technique qui ne se voit pas et c'est là toute la réussite du projet.
Découvrez en pages suivantes plus d'images du lustre imaginé par les Bouroullec.
Les Bouroullec investissent le château de Versailles

Un lustre pour l'escalier Gabriel

Studio Bouroullec
Studio Bouroullec © Studio Bouroullec/Château de Versailles
Ronan et Erwan Bouroullec ont remporté un concours lancé en 2011 par le Château de Versailles. La mission : réaliser un lustre pour éclairer l'escalier Gabriel, situé au niveau de l'entrée des Grands Appartements du Roi.
Un lustre pour l'escalier Gabriel

Boucles organiques - Les Bouroullec investissent le château de Versailles

Boucles organiques - Studio Bouroullec
Boucles organiques - Studio Bouroullec © Studio Bouroullec
Le lustre dessine comme "des lacets de cristal suspendus depuis quatre points au plafond et dessinant des boucles qui se subdivisent en arborescences organiques".
Boucles organiques - Les Bouroullec investissent le château de Versailles

800 modules en cristal

800 modules en cristal  - Studio Bouroullec
800 modules en cristal - Studio Bouroullec © Studio Bouroullec
Trois ans de recherche ont été nécessaires pour élaborer le lustre qui marie cristal de chez Swarovski et technologie LED. En tout, la pièce rassemble plus de 800 modules en cristal Swarovski.
800 modules en cristal

Système lumineux inédit

Système lumineux inédit - Studio Bouroullec
Système lumineux inédit - Studio Bouroullec © Studio Bouroullec
Les 800 pièces en cristal sont enfilées comme des perles et chacune possède son propre système lumineux, système inédit développé spécifiquement pour ce projet par Swarovski.
Système lumineux inédit

Allure organique - Les Bouroullec investissent le château de Versailles

Allure organique - Studio Bouroullec/Château de Versailles
Allure organique - Studio Bouroullec/Château de Versailles © Studio Bouroullec/Château de Versailles
La pièce est atypique dans le sens où elle adopte une allure organique résolument contemporaine.
Allure organique - Les Bouroullec investissent le château de Versailles
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic