L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un studio spacieux loin des stéréotypes

Par Rouba Naaman
,
le 30 mai 2011
D'un deux-pièces mal agencé, David Laperche a fait un studio bien loin de la chambre de bonne stigmatisée. L'architecte a utilisé le volume plutôt que la surface, pour créer un appartement fonctionnel, où chaque espace est représenté. Visite.
Un meuble de cuisine complet, une vraie table pour le repas, un canapé XXL et un lit double qui ne se replie pas. C'est ce dont rêvait le propriétaire de ce petit deux-pièces de 29 m² à Paris. L'architecte David Laperche prend les choses en main et transforme ce bien littéralement laissé à l'abandon en un lieu plus proche du loft que de la chambre de bonne.
Outre l'état désastreux du bien - pas de parquet, menuiseries cassées, "c'était Tchernobyl" avoue l'architecte - son agencement laisse à désirer. "C'est surtout la typologie du logement qui a inspiré la transformation" explique l'architecte. L'appartement est composé de deux pièces de même taille, et d'une salle d'eau servant à la fois de cuisine et de sanitaires. "La pièce de nuit était donc beaucoup trop grande, et le point d'eau, coincé entre deux murs porteurs, trop rudimentaire" se souvient David Laperche.

Ne pas tomber dans l'image péjorative du studio

Le deux-pièces devient donc un grand studio, avec la chute de la cloison centrale. Pas question pour autant de tomber dans le stéréotype de l'appartement étudiant où chaque objet est multifonction : "tout le défi a été de rendre l'habitation fonctionnelle sans user des meubles à roulettes et autres clic-clac qui stigmatisent l'image du studio".
David Laperche insiste pour qu'aucune fonction de l'appartement ne soit oubliée. "J'ai pris le parti d'y aller franchement" raconte-t-il. Il installe une grande cuisine ouverte sur la pièce principale, qu'il agrémente d'un meuble de cuisine de taille standard, presque surdimensionné pour la surface du studio, et d'une table imposante. "Je ne voulais ni d'une kitchenette, ni d'une table pliante et à roulettes" insiste David Laperche.
La suite de l'article en page suivante.
Un studio spacieux loin des stéréotypes

Une "chambre" atypique

Une "chambre" atypique - Studio 29m²
Une "chambre" atypique - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Vient ensuite la problématique du coin nuit. "J'ai souhaité l'isoler visuellement sans réduire massivement le volume de la pièce principale" explique l'architecte. Il profite de la grande hauteur sous plafond pour créer un meuble en bois surélevé de 70 cm, dans lequel se cache l'essentiel pour la nuit : un lit double en 160 cm, une tête de lit servant de table de chevet, et rien de plus.
Plus qu'une simple mezzanine revisitée, le coin nuit est quasi central. "Cette alcôve participe à l'aménagement de l'espace en faisant garde corps avec le salon" explique David Laperche. Les niches et les excroissances de la structure dessinent les lignes de la pièce, et cachent des rangements. A partir du salon, impossible de voir la "chambre", même si la cloison ne monte pas jusqu'au plafond, pour laisser entre la lumière jusqu'au lit.

Des meubles bas mais une vraie salle de bains

Le salon, quant à lui, est aménagé avec des meubles bas, pour laisser un maximum de volume. Mais pas d'impasse sur le canapé : composé de trois méridiennes que l'architecte désolidarise, le sofa est grand, convivial et modulable. "Même dans une petite surface, on peut trouver une alternative au canapé-lit, et créer un espace facile à vivre et fonctionnel" insiste David Laperche.
L'autre défi a été de créer une vraie salle de bains à la place du sommaire point d'eau. Mieux : David Laperche y ajoute une partie dressing ! L'architecte opte pour une douche à l'italienne, et surélève pour cela le sol de la salle de bains. Un vidoir de collectivité, moins volumineux et plus bas qu'une vasque standard, sert de lavabo.
Avant l'entrée de la salle de bains, l'architecte installe un vrai espace dressing. "C'est étroit, mais l'accès à la penderie et à la machine à laver se fait quand même très facilement" explique-t-il. Une porte en bois coulissante sépare cette pièce à double fonction de la zone de l'entrée. "L'appartement contient le strict minimum, mais agencé de façon intelligente" conclue David Laperche.
Découvrez les photos du studio en pages suivantes.
Une "chambre" atypique

Meuble de cuisine

Meuble de cuisine - Studio 29m²
Meuble de cuisine - Studio 29m² © David Laperche Architecture
David Laperche ne voulait pas d'une cuisine au rabais ni d'un coin kitchenette. Il a opté pour un vrai meuble de cuisine avec ses nombreux rangements et son espace cuisson.
Meuble de cuisine

Espace cuisine - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Espace cuisine - Studio 29m²
Espace cuisine - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Le meuble de cuisine forme un véritable bloc, qui, comme l'alcôve, structure l'espace de la pièce principale.
Espace cuisine - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Table de cuisine

Table de cuisine - Studio 29m²
Table de cuisine - Studio 29m² © David Laperche Architecture
David Laperche souhaitait installer une vraie table, massive et imposante. Exit donc les tables à rallonges ou pliantes, stéréotypes du studio d'étudiant exigu.
Table de cuisine

Alcôve - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Alcôve - Studio 29m²
Alcôve - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Pour l'espace nuit, David Laperche a imaginé une alcôve surélevée de 70 cm par rapport au sol. Mi-ouverte, elle reçoit la lumière, et peut éventuellement être fermée par une vitre si les habitants le souhaitent.
Alcôve - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Mur du salon

Mur du salon - Studio 29m²
Mur du salon - Studio 29m² © David Laperche Architecture
L'alcôve est comme une réinvention d'une mezzanine. Agrémentée de niches, elle structure littéralement l'espace de la pièce principale, et créer un mur pour le salon.
A l'intérieur de l'alcôve, on découvre une bibliothèque, en partie visible du salon.
Mur du salon

Rangements - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Rangements - Studio 29m²
Rangements - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Une bibliothèque est aménagée dans les niches de l'alcôve, pour un gain de place maximal... et original !
L'architecte a volontairement laissé la marque de l'ancienne cloison, pour rappeler l'histoire de l'appartement.
Rangements - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Salon - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Salon - Studio 29m²
Salon - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Le canapé est composé de trois parties, que David Laperche a choisi de désolidariser. Il se présente ainsi comme trois méridiennes accolées.
Les meubles sont bas, pour gagner en volume, mais aucun élément n'est vu à la baisse.
Salon - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Coin nuit - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Coin nuit - Studio 29m²
Coin nuit - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Dans le coin nuit, uniquement l'essentiel : un lit double, une table de chevet au niveau de la tête de lit, une malle et deux lampes. L'espace est coupé du reste de la pièce, mais reçoit de la lumière.
Coin nuit - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Dressing - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Dressing - Studio 29m²
Dressing - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Non content de créer une vraie salle de bains, David Laperche a même trouvé de l'espace pour un dressing qui cache une machine à laver. Une porte coulissante sépare cet espace de l'entrée.
Au fond, le sol est surélevé pour l'installation de la douche à l'italienne.
Dressing - Un studio spacieux loin des stéréotypes

Salle de bains

Salle de bains - Studio 29m²
Salle de bains - Studio 29m² © David Laperche Architecture
Dans la salle de bains, en face de la douche à l'italienne, se trouve le lavabo... qui est en fait un vidoir industriel. Il apporte une touche d'originalité et renforce le style très masculin de la salle d'eau.
Salle de bains
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic