L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cuisine ouverte : les erreurs à éviter

Par Stéphanie Thibault
,
Mis à jour le 4 mars 2019
Agréable à vivre et conviviale, la cuisine ouverte a tout pour plaire. Mais pour qu'elle conserve son côté chaleureux et que ses volumes aérés ne deviennent pas incommodants, il est indispensable de bien l'aménager. Voici les erreurs à ne pas faire.
On l'apprécie pour son côté convivial, qui en fait une pièce à vivre à part entière. Très tendance ces dernières années, la cuisine ouverte séduit les amateurs de grands volumes et ceux qui veulent aérer leur intérieur. Mais pour que ses avantages ne deviennent pas des inconvénients, il est important de bien penser son aménagement, des différents éléments qui la composent à la déco.

"La cuisine doit ici être envisagée comme le prolongement de la pièce à vivre. Que l'on veuille une cuisine qui se fonde dans le décor ou, au contraire, qui ressorte, il ne faut pas se précipiter pour pouvoir faire les bons choix" insiste l'architecte d'intérieur Eline Sango. Attention aux effets de mode donc, dont on peut vite se lasser et qu'on aura du mal à oublier depuis son canapé, la cuisine en ligne de mire. Pour que votre cuisine ouverte reste agréable à vivre, voici quelques points à ne surtout pas négliger.

Vous pouvez aussi retrouver tous ces conseils dans notre interview dans la matinale de Sud Radio ! La rubrique "La Vie en Vrai" du lundi 3 mars 2019 était consacrée à l'aménagement d'une cuisine ouverte, en partenariat avec Maison à part.


A réécouter ici et sur le site de Sud Radio Sud Radio, parlons vrai


Bien évacuer les odeurs de cuisine



Avec une cuisine ouverte, le risque est que les odeurs se répandent dans toute la maison. En fonction de vos habitudes, l'installation d'une hotte sera donc indispensable. "Si l'on cuisine peu, et que le logement dispose d'un bon système de ventilation et de plusieurs fenêtres, dont une à proximité de la cuisine, la VMC peut suffire à évacuer les odeurs de cuisson" indique Eline Sango.

En revanche, si vous aimez cuisiner, mieux vaut investir dans une hotte aspirante pour éviter les désagréments. Pour qu'elle n'attire pas trop l'attention depuis le salon, optez pour un modèle discret, comme une hotte encastrée ou directement intégrée au point de cuisson. Attention aussi à la puissance de l'appareil, car il peut vite se révéler bruyant.


Se préserver du bruit dans la cuisine



Avec une cuisine ouverte, les occupants du salon peuvent rapidement se trouver incommodés par le bruit provenant de la pièce. Lave-vaisselle, réfrigérateur, four, et bien sûr hotte aspirante, sont autant de nuisances sonores à prendre en compte. "Mieux vaut bien choisir ici ses appareils électroménager" souligne Eline Sango. "De ce point de vue, les derniers modèles ont nettement été améliorés et sont extrêmement silencieux. On ne les entend quasiment plus" ajoute l'architecte d'intérieur.

A titre d'exemple, un lave-vaisselle classique affiche en moyenne entre 45 et 60 décibels. Les modèles dits silencieux atteignent tout juste les 40 dB. Des performances à regarder de près donc, quand on fait la chasse au bruit. "Il suffit de 3 décibels en moins pour voir l'impression qu'il y a deux fois moins de bruit" confirme Quentin Deschamps, chef de produit Falmec chez Eberhardt.


Une cuisine toujours bien rangée



C'est un point à ne surtout pas négliger. Avec une cuisine ouverte, il faut soigner l'esthétique. Cela passe bien sûr par la déco, mais surtout par une cuisine bien rangée. "Il faut se dire que la cuisine est ici partie prenante de la pièce à vivre, et qu'elle sera visible depuis son canapé. Ne pas oublier, donc, les différents éléments qui entrent dans le champ de vision" explique Eline Sango.

>Des rangements pour tout camoufler. Pour une cuisine bien ordonnée, prévoyez donc un nombre suffisant de rangements fermés, pour éviter d'encombrer inutilement plan de travail et dessus de meubles. "Pour la même raison, mieux vaut éviter les portes de placards vitrées, mais aussi les étagères ou les tablettes, rarement bien rangées" ajoute l'architecte d'intérieur.

>Des appareils électroménagers qui se font oublier. Pour une cuisine visuellement harmonieuse, on peut aussi opter pour des appareils électroménager avec des façades intégrées, assorties aux portes de placards. Ils disparaissent ainsi dans le décor. "Attention également aux poignées, et à tous ces petits détails que l'on va voir tous les jours et qui gagnent à se faire oublier" conseille aussi Eline Sango.


Des matériaux de qualité et des finitions soignées



Une jolie cuisine passe aussi par des finitions soignées, qui résistent au temps et à l'usure. Attention donc au choix des matériaux. Si vous optez pour de la peinture, prenez soin de choisir un revêtement mural adapté et lessivable. "Attention à l'espace situé autour de l'évier et du point de cuisson" prévient Eline Sango. "Mieux vaut prévoir une crédence car une peinture, même adaptée, résistera moins bien. A la longue, la cloison risque de s'imbiber, de gondoler et la peinture de s'écailler. Il est préférable de poser une plaque de verre ou de la faïence pour éviter ce genre de problèmes".

Pensez aussi au plan de travail. Les matériaux de mauvaise qualité peuvent vite s'user et faire sale ou négligé. La cuisine ouverte étant exposée aux regards, préférez un plan de travail qui ne risque pas de s'abîmer trop vite. "Le bois, la pierre ou le Corian sont forcément plus coûteux qu'un plan de travail en stratifié, mais ils sont beaucoup plus résistants. A l'arrivée, c'est un meilleur investissement" estime l'architecte d'intérieur.


Une cuisine bien agencée



Une cuisine ouverte est une cuisine aux volumes aérés, une pièce qui respire. Attention donc à ne pas la surcharger et à ne pas multiplier les éléments. "Il est pénible de circuler dans une cuisine où tout est serré" note Eline Sango. Pensez donc à ménager des espaces de circulation suffisamment confortables. L'idéal est d'avoir 1,20 mètre entre chaque élément. Cela permet des déplacements fluides, sans se gêner ni être gêné, mais aussi de pouvoir ouvrir la porte du lave-vaisselle sans cogner le dossier de la chaise par exemple.

Comme dans toutes les cuisines, l'idéal est de l'aménager autour du triangle d'activité pour qu'elle soit le plus fonctionnelle possible. Prudence aussi si vous rêvez d'un îlot. "Toutes les configurations de pièce ne s'y prêtent pas" prévient l'architecte d'intérieur. Massif et très volumineux, cet élément tendance n'a pas toujours sa place dans la cuisine. "Pour éviter qu'il ne grignote tout l'espace, on peut l'adapter, avec un côté bar qui servira alors de coin repas par exemple".


Un éclairage adéquat



C'est un autre point à ne pas négliger. Une cuisine, ouverte ou non, doit être bien éclairée. Les sources de lumière de la pièce à vivre ne peuvent donc suffire à illuminer la cuisine. "Les endroits où l'on passe du temps nécessitent un éclairage adapté. Il est important de voir clair lorsqu'on cuisine par exemple. Le plan de travail et la table de cuisson doivent donc être équipés correctement" indique Eline Sango.

De la même manière, le coin repas, ou l'îlot, doivent disposer d'une source de lumière bien orientée. Pour un éclairage sur-mesure, vous pouvez également opter pour des variateurs d'intensité qui permettent de moduler la lumière en fonction de ses besoins, mais aussi de créer des ambiances lumineuses adaptées aux différents moments de la journée.

Cuisine ouverte : les erreurs à éviter
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic